L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

PEOPLE- PSY- Meghan Markle , faut-il sauver le Soldat Harry ?

15 Commentaires

Mise à jour de 17h30 : j’ai oublié de mentionner une petite chose que j’ai lue sur Meghan.

Le Sussexit, alias le Megxit, déchaîne vos commentaires passionnés et des tsunamis d’encre au UK, au Canada et partout dans le monde. Même Trump y est allé de son petit  commentaire.

Meghan Markle est un personnage fascinant, peut-être encore plus que ne l’était Wallis Simpson. C’est le personnage le plus clivant du Gotha, on dirait.

Si la scission couvait depuis plusieurs mois, ceux qui s’y attendaient le plus étaient assurément la famille et les proches de Meghan…enfin surtout les « ex-proches »  serait plus approprié.

Preuve que nous avons un minimum d’intuition et qu’il n’y a pas de fumée sans feu, que les chiens ne font pas des chats…

Faut-il sauver le Soldat Harry ?

Le Sussexit, alias le Megxit, déchaîne vos commentaires passionnés. Meghan, toujours désireuse d’être numéro un , délie les langues encore plus que Charlène maintenant !

NB- J’en profite pour signaler que je les valide manuellement avant, donc, ne vous étonnez pas s’il y a un décalage dans le temps. J’ai la main pour les modifier, mais je ne me borne qu’à rectifier les ( rares )  fautes de frappe éventuelles qui nuieraient à la compréhension de vos phrases. J’en profite aussi pour vous remercier pour vos commentaires circonstanciés et toujours remarquablement écrits, qui me divertissent grandement. Preuve qu’il y a du niveau sur ce blog !

La presse ne se gêne pas pour utiliser le terme Meghan Markle d’une part et Prince Harry de l’autre. A croire que Meghan mobilise une chasse à la sorcière.

Le nom Wallis Simpson fleurit sur toutes les lèvres, preuve que les gens connaissent l’ Histoire  » people », je suppose grâce aussi à la série The Crown qui passionne même les millenials. Il parait que certains de la famille royale l’appellent Wallis  dans son dos, tant elle fait jaser avec ses manières américaines de star hollywoodienne.

Meghan portait souvent le noir comme Wallis, grande adepte de la couleur

Meghan Markle , pourtant une femme qui paraissait maline de prime abord , qui avait  étudié les relations internationales à l’université ( visiblement en discothèque plus qu’autre chose) et avait une carrière à son actif ( pas comme Kate) , s’avère encore moins pourvue de sens de la stratégie qu’on ne le pensait.

On craignait que ce ne soit qu’une Rastignac en jupons, eh bien, factuellement  malheureusement, petit à petit, elle a démontré qu’elle l’était. Rapidement, son vrai visage se fait jour. Celui de l’instagrameuse narcissique amatrice de selfies répétitifs bouche en cul de poule , posant sur son lit ou dans son salon, s’admirant vainement dans les miroirs de son appartement de Toronto, avec des livres sur Grace Kelly soigneusement disposés sous des vases de pivoines. Tout pour oublier ses origines modestes dans une famille hippie hystérique, bargeote où les parents triment comme des fous pour survivre tandis qu’elle dort chez des amis de ses parents.

Délà, là, on percevait un problème potentiel avec la royauté….

Meghan est une femme issue d’une famille totalement sinistrée psychologiquement, côté paternel, un père et une demi-fratrie de bras cassés alcoolos, menteurs, obsédés par les médias. Côté maternel, elle tolère à peine sa mère Doria et encore pour Noël et son mariage, ou la naissance du petit. Une femme très isolée qui rappelle assurément Wallis Simpson qui mourut  totalement seule, sans famille, grabataire abandonnée dans sa villa richissime parisienne , aux mains de quelques personnels qui en auraient profité.

Thomas Wayne Markle Junior fut arrêté pour ivresse et violence conjugale, et menaces sur sa compagne, qu’il épousa par la suite

Tout le monde avait été ahuri par le comportement immédiatement vulgaire, agressif, exhibitionniste injurieux, et vindicatif de la famille Markle ( sauf l’oncle diplomate qui vit seul en Floride) , avide de vendre des interviews, prenant à parti Harry publiquement, voire la Reine . On avait plaint Meghan, tout en déplorant son refus de compromis ( les laisser venir au mariage) ou de stratégie d’apaisement . Vraiment dommage pour celle qui fit pourtant des études de relations internationales et même un stage à l’ambassade américaine de Buenos Aires, sur le piston d’un oncle paternel diplomate qu’elle a largement oublié.

Samantha Markle, scénariste ratée, prend à parti à la télé Harry et le conjure de réaliser combien sa soeur est une garce manipulatrice, et d’annuler son mariage

Et puis, on découvre que finalement Meghan est bel et bien une Markle, une personne qui se met dans des situations de rejet , de scandale,  à force de se plaindre, de se victimiser.  Un narcissisme médiatique maladif qu’on a eu le loisir d’admirer dans la tribu Markle.

Thomas père vend des photos paparazzée et interviews au Télématin anglais où, pâteux,  il pleure et chouine, parle de ses appels avec Harry. Sa soeur pareil mais version insultes et insultes, son frère aîné se fait arrêter pour alcoolisme et violences conjugales avec armes, et petit dernier avatar en date, son neveu ( fils de Thomas Jr) a été arrêté et s’est fait interner pour éviter la prison. IL a été arrêté en Californie, drogué,  courant nu sur un boulevard de Hollywood. Je ne sais pas si c’est celui qui produit du cannabis ( légal dans certains Etats)  et qui a créé un mix Meghan, un hommage douteux à sa tatie adorée.

Celui qui est interné actuellement est celui de gauche, Thomas Dooley. Celui qui vend du cannabis Meghan, c’est l’autre.

Une chose est sure, on a le sens du show(biz) chez les Markle. Face caméra, c’est le festival.  C’est transgénérationnel dans la culture familiale. Faire parler de soi, créer le scandale médiatique, la gloire à tout prix. Le papa était directeur éclairages sur une sitcom célèbre américaine, alors c’est déjà tout un programme chez eux le show, la lumière. Il savent se mettre en lumière…mais toujours de la mauvaise manière, on dirait. C’est jamais le bon registre.

Le père de Meghan vend la correspondance de sa fille aux medias, et c’est pour lui dire combien il l’aime. Une écriture parée de mille fioritures, un esprit compliqué controlant, très attentif à son image…

Meghan essaie de le faire de manière plus classe, mais au final, on reste dans le psychodrame real TV troisième degré , les crises et les caprices médiatiques, les accès de colère en coulisses qui font déguerpir le petit personnel vite lassé  ( surtout à ce niveau de compétence , ils sont demandés partout sur le marché VIP) .

Meghan a le don de faire parler d’elle, être le centre de l’attention. Elle qui a tant rongé son frein dans l’ombre, avait enfin atteint le Graal. Mais il y a un prix, elle est dans la veine des stars à la Madonna. On l’aime ou on la déteste. Elle a le don inconscient de se mettre au centre des projecteurs, et je crois qu’elle aime cela, créer le combat, parce qu’elle a pas mal de choses à compenser, qu’on reconnaisse son statut de victime du destin, du racisme. En ne faisant que ce qu’elle a envie de faire, en faisant fi du protocole, selon un scénario auto-délirant qu’on ne lui a nullement demandé, de type  » je suis la nouvelle Leti -Diana,  je réinvente la monarchie », elle crée un cycle vicieux de  » je te provoque, bats-toi avec moi , que je me venge de tout ce que j’ai souffert ».

Elle aurait pu se peaufiner une image de Michelle Obama du Gotha , digne, élégante, humble, inspirante, mais elle a choisi la version express trash. Mais il faut une psyché équilibrée pour cela.

Un détail qui a dû mortifier la perfectionniste Duchesse pour sa dernière apparition comme princesse royale active. Depuis, j’ai remarqué que des journaux foncent ces photos désormais , pour cacher les auréoles, mais on dirait qu’il y fait nuit noire…

Les » innovations protocolaires unilatérales « que saluent les fans américains et même certains reporters royaux obséquieux français ( une pléthore dans les docus royaux sur Meghan) qui est tolérable en Espagne ou à Monaco, ne l’est pas au UK , pays de tradition royale sérieuse, pure et dure. Un empire qui subsiste moralement par le Commonwealth.

Monaco est une micro-monarchie de la Riviera ambiance vacances-showbiz-jetset, et la monarchie espagnole est devenu très dépouillée , car de retour récent. Leti étant républicaine à l’origine et autoritaire, elle a imposé ses manies, mais elle n’a pas la même pression versus la tradition. Notons cependant que Leti est peu populaire pour son botox et sa froideur. Je pense d’ailleurs que Meghan aurait été parfaite avec Albert , elle adorerait se pavaner au Sporting Club avec pléthores de stars américaines , pilotes de F1.

Faut bien attirer le chaland à Monaco

Meghan était partie bille en tête sur un fantasme de gloire, et elle vit finalement ce qu’elle a désiré toute sa vie, être la nouvelle Diana mais surtout dans le mauvais sens du terme;  Elle voulait être celle qui sauve les autres et qu’on idolâtre, elle est désormais la rénégate de la Firme. L‘époque a changé, désormais, on n’accepte plus les budgets fringues de milliardaire, et on est devenu écolo.  Diana avait le public avec elle, Meghan n’a pas grand monde.  Meghan avait vite oublié la partie « Diana la victime »dans la vie de son idole. Il faut faire attention quand on fait un voeu. L’histoire bégaye et pas dans le bon sens parfois.

On sait que de retour dimanche, le couple a aussitôt tenté de réinsister sur son projet de départ , chose en fait déjà évoquée à Noël, mais que Charles et la Reine prirent avec un timing tout diplomatique du style  » OK, mais prenons le temps de tout ficeler, de bien préparer le plan, on verra plus tard à froid « .  On demande à Harry de lister ses souhaits et projets, mais il aurait eu peur de les indiquer, de peur que cela ne fuite dans la presse.

Il parait selon les taupes que Harry fut dépité que la réaction de sa famille soit  positive quant à son départ, et qu’aucune résistance ne fut exprimée. Typique d’une personne qui ne se sent pas reconnue, et qui tente le va-tout  » je me barre »,  pour tenter de susciter une réaction de protestation de l’autre. Le oui bienveillant de sa famille à sa démission aurait créé chez lui un désir d(‘accélérer encore son projet, par dépit.

Le couple aurait été meurtri que « personne » des Windsor  ne les contacte pendant leur séjour canadien entre copains américains.  Pourtant le Reine l’avait appelé début novembre à Frogmore, pour savoir s’il venait pour Noël, chose totalement inédite, car elle n’appelle jamais, c’est elle qu’on appelle. (Notons au passage que chez les Windsor, le relationnel familial est un peu spécial, ce n’est pas le Japon mais …) 2 jours après, on fait remonter à la reine que non, ils ne viendront pas. Le personnel commence alors à s’activer pour savoir où on  va pouvoir leur faire passer les Fêtes… ( David Foster affirme avoir aidé à organiser leur location au Canada car sa femme Katherine McPhee fut camarade d’école de Meghan) .

On dit aussi que Harry ressent fortement le fait de n’être qu’en branche cadette, condamnée à partir tôt ou tard.  Je pense aussi que très peu pour elle de jouer les seconds couteaux de Kate, la « parfaite ». En fait Kate a aussi eu du mal à trouver ses marques, mais elle a rehaussé son niveau et pris de l’assurance en voyant les faux pas de sa belle-soeur, ainsi que par sa 3e maternité. Kate reste raide, sur sa photo d’anniversaire officielle. Et ce serait un pro qui l’a faite. J’aurais évité cette pose des mains bizarre. Pose Kate nr’1 contrariée

 

Le personnel de Harry fut mis au courant dimanche soir du fameux projet de départ , un projet fermenté depuis des semaines au Canada , voire des mois ( on parle de mai 2019 comme première évocation du projet avec des amis…américaine of course ) , soutenu par l’entourage amical de l ex actrice.  Le couple avait déjà déposé le nom de domaine sussexroyal.com, la marque du même nom et préparé un plan avec l’agence de gestion de crise américaine  de Meghan.Un plan made in USA au cordeau, soi disant.

L’équipe du prince fit absolument tout pour le convaincre de renoncer à sortir son instagram, surtout que la peinture était vraiment trop fraîche, voire dégoulinante sur ce nouveau » plan  » coup de tête du duo Sussex. Le concept batard de royal financièrement indépendant , « c’était se tirer une balle dans le pied » lui clamèrent-ils en choeur. Je pense que les deux avaient envie d’émuler Beatrice et Eugenie , princesses royales salariées, ou Zara et Peter, les enfants roturiers d’Anne.

La Reine avait explicitement indiqué à Harry qu’il devait valider tous les détails avec son père avant toute annonce. Son père est son financier. En effet, Harry recevrait dans les 4 millions par an , 2 de son père du duché de Cornouailles et 2 du duché de Lancaster , le nouveau pourvoyeur d’argent de la Famille Royale depuis une réforme en 2011 de la Liste Civile. Il a aussi 20 millions de sa mère et 7 millions de Queen Mum ( mais bloqués dans des trusts, parfois jusquà ses 40 ans) .

Harry et Meghan firent un caca nerveux et n’en firent qu’à leur tête de mule , enfermés dans leur duo co-dépendant fusionnel,  » nous les gentils contre le reste du monde des méchants trainards crevards « . Au Canada, ils se sont mutuellement monté la tête avec un rêve hollywoodien , dans l’auto approbation. Il parait que leurs amis du style Jessica Mulroney et même les Obama les auraient conseillés. Si j’étais les Obama, je sortirais de ce nid de guêpes real tv très vite. Ceci dit, il faudrait bien un couple comme les Obama pour raisonner un couple de têtes brûlées pareil. On ne pourra pas les accuser de racisme, eux !

Leur rêve: vivre comme des stars, mais en habitant à Frogmore Cottage, et sous protection policière anglaise, soit 600K livres de salaires et 400Klives de frais de déplacement et séjour…. somme que même les Canadiens n auraient nulle envie de payer: OK pour avoir Harry chez nous, mais pas de payer leur sécurité. Ah, refourguer des royautés aux voisins, c’est pas facile. Personne ne veut payer.

Très parano, le couple avait déjà fait signer aux voisins et proprios de leur villa de location canadienne des accords de confidentialité, une pratique typique des stars américaines. Le couple préfère le Canada aux USA, car ce pays a des lois plus strictes de protection de la vie privée  . Meghan peut être une vida parano, comme quand elle  fit vider une tribune d’un court mineur de Wimbledon 2019 pour s’installer seule avec 3 amies, puis de demander à ses flics d’interdire qu’on prenne des photos dans l’enceinte, chose absolument impensable , surtout en lieu public. Imaginez que Bibi fasse pareil.

Si Meghan ne veut pas qu’on la voie à Wimbledon, qu’elle reste devant sa télé à bouffer du popcorn  avec ses potes, bon sang de bon soir  !  Curieusement, elle n’exigera rien à Flushing Meadows pour voir sa chère pote Serena perdre en finale de l’US Open 2019. Elle rira même quand on passera son image sur grand écran au début du match. Preuve, qu’elle a deux visages. J-Lo et Mariah paraissent ultra faciles à vivre à côté. Et là, Meghan ne peut pas invoquer l’alibi commode du racisme ou du sexisme. C’est bien elle qui se créé son pétrin, qui attise la détestation. Elle a un don pour s’y fourrer comme sa famille, qu’elle veut tant fuir . Oui, la presse à scandales a exagéré; l’a dénigrée, tout comme elle a dénigré Kate pour ses origines roturières ou nouveau riche. Mais elle aussi a sa part de responsabilité.

L’autre grief du couple, c’est de vouloir gagner son propre argent librement pour indépendant. A mon avis, c’est surtout pour en avoir plus, car Madame est gourmande. Une idée noble sauf si cela implique la mercantilisation de leur statut, aux frais du gentil contribuable. On parle de pourparlers entre Meghan et …Givenchy pour des sponsorings. On s’inquiète que son projet soit de vendre son audience de 10 millions de followers. On annonce que la miss a fait un doublage pour un film Disney pendant ses 6 semaines de break, le cachet récolté allant à une fondation en faveur des éléphants. Maintenant, je me demande si Disney va s’y risquer de nouveau …

On voit qu’elle brule de profiter de cette bankabilité qui est la sienne désormais. Enfin, la carrière de star qu’elle désespérait d’avoir.

Quand le couple arrive avec son idée de sortir de la Firme,  l’équipe de Harry tente de bloquer, arguant que ce sera contre productif, que la Reine a demandé que l’annonce ne soit pas faite tout de suite , mais Harry et Meghan ont décidé. Lundi, ils arrivent à Canada House pour une visite de politesse, mais on sait pourquoi ils sont nerveux….

Elle, sourit , euphorique, suant de bonheur, fière de son coup, mais lui n’est pas acteur. On voit tout très vite sur son visage. Il va trahir la Reine, son père et son frère et il le sait.

Il est l’ombre de lui-même, a perdu confiance en lui. Il est surtout au service de sa chérie.

Elle trahit son émotion différemment. Je comprends pourquoi elle s’est barrée illico par le premier vol BA vers Vancouver. Moi, j’aurais fait pareil.

Le post « nucléaire » sortira le lendemain. Le duo l’a écrit lui même , car son équipe est contre. Harry n’écoute ni son père ni ses conseillers. Il les évitait même pendant son break canadien.

Tout le personnel rapplique en soirée sur les 4 palais pour des réunions téléphoniques endiablées, et même un conseiller avec un téléphone à chaque oreille. Meghan et Harry peuvent ricaner de leur effet . Des heures sup pour personnel épuisé. Avec Meghan, le burnout n’est jamais loin, ses assistants précédents le savent bien.

Je lisais le commentaire de Jo Hemmings, psychologue interrogée par le Daily Mail ( toujours aussi très avide de solliciter des experts en gestuelle ) . Sans donner de diagnostic , elle signale plusieurs éléments psychologiques néanmoins.

Pour elle , Harry était vulnérable, car ayant perdu sa mère jeune dans des circonstances dramatiques. Il avait besoin d’une femme forte pour combler la perte de cette maman poule.  Pour elle, Meghan a quelque part profité de sa faiblesse.

Meghan, elle, avait un désir de compensation immense avec des tendances narcissiques et de domination. Elle a pris l’ascendant rapidement sur Harry, et imposé son agenda, isolant petit à petit Harry de ses amis, de sa famille et de ses conseillers. En gros, Harry est à sa botte, aveuglé par les manipulations dominatrices de sa femme, qui a été naturellement blessée de la méfiance de William, qui lui a une épouse  » parfaite », qui s’est adapté à son rôle et qui semble l’apprécier.

Pour cette psy, on peut voir que Harry est vulnérable, par la vitesse à laquelle il se marie, a un enfant et s’aliène tous ses proches, amis et famille, notamment ses meilleurs amis ( peu appréciés par Meghan, selon eux-mêmes) et son propre frère William et son père. Elle l’amène rapidement à se méfier de tout le monde, y compris de ses conseillers, au profit …d’amis douteux américains (genre influenceurs ambitieux ) et de sa firme de management américaine, une firme pour acteurs et actrices de Hollywood. Rien à voir avec un rôle royal. Cette agence n’y connait rien en communication royale et rien en culture anglaise à mon avis. Erreurs énormes. Mais au moins,ils ont un avantage pour Meghan : ils sont toujours d’accord avec elle, pensant selon sa culture professionnelle et pays.

Harry semble de plus en plus éteint alors qu’elle rayonne de plus en plus

La codépendance du couple est alarmante également, surtout de lui envers elle. Il souhaite tout faire pour la sauver et lui passe tout.Il vit à travers elle désormais. ( c’est cela la codépendance quand vous ne vivez plus que pour l’approbation, le regard, l’amour de l’autre) .

Meghan , très cool, se barre au Canada retrouver son bébé, après 3 jours, montrant qu’elle avait prémédité son coup. Etonnant quand on a un projet aussi sérieux en vue et qu’on est une businesswoman. On découvre alors qu’en fait, le bébé avait toujours été au Canada, signe que le retour était très temporaire. Un couple vraiment écolo, en prime.  On prend le Londres-Vancouver comme le Paris-Lyon, dans la jet-set. C’est tellement romanesque, on se croirait dans un roman de Dumas.

Lilibeth conduit une énorme Range Rover, de retour d’une partie de chasse avec Peter Philips près de Sandringham.

Harry voulait retourner voir sa femme ce weekend, mais il aurait laissé tomber pour le moment, rentrant la semaine suivante, le temps de régler le  » problème », sur ordre la Reine. Cette dernière, au vu de cette bombe balancée par son petit-fils, a donné un ultimatum de 72heures pour qu’on lui soumette un plan abouti de futur pour les nouvelles générations royales.

Les petites en tenues typiquement rétro royales, collants blancs et babies noires…si anglais…et c’est comme ça jusqu’à 15 ans au moins si je me fie à Lady Louise.

Pendant ce temps, elle était  à la chasse au faisan avec un autre petit-fils, Peter Philips, fils d’Anne. Peter, sans titre, sans allocation , sans titre, il travaille dans des firme d’organisation d’évenements sportifs et sa femme Autumn est d’origine canadienne. Proche de Wills et Harry, nul doute qu’il a son idée sur la situation.

Les sondages sont sans appel. Une majorité de Britanniques veut déchoir le duo de ses titres (47%) , allocations (76%)  et estime…fait gravissime , qu’ils ont mal traité la Reine ( 60%) , leur reine.

Clairement; Kate et Wills l’emportent face à Harry et Meghan. 60% veulent qu’ils rendent les millions du contribuable investis dans Frogmore Cottage. 76% refusent tout support en liquidités. 76% refusent qu’ils bénéficient de protection policière à l’étranger. 79% veulent qu’il paie pour sa sécurité comme Andrew pour ses filles.  Seulement 34% acceptent qu’ils puissent gagner leur propre argent et rester altesses royales.

49% pensent que Meghan n’a pas reçu le soutien du public qu’elle méritait.

Toutefois , 46% pensent que la Famille Royale ne sera pas mieux après leur départ vs 27% qui pensent bon débarras.

72% veulent que la Reine les laisse partir.

44% pensent que’ c’est Meghan qui a pris la décision vs 39% à deux.

71% pensent qu’ils ont eu tort de l’annoncer ainsi. C’était un acte prématuré et irréfléchi, qui nuit à leur image clairement. Ils passent pour des ados de14 ans.

 

Chez les ex proches de Meghan , amis, famille, ceux qui l’ont hébergée enfant, on est pas surpris du tout. On savait que cela se passerait ainsi, car Meghan , c’est «  cut and run » ( romps et cours) . Dès qu’il y a un problème, la miss coupe les ponts.

Une biographe de Meghan qui travaille actuellement sur son ouvrage raconte avoir interviewé des dizaines de personnes qui l’ont connue enfant, ado, adulte et tous sont unanimes, elle a un sacré caractère , pétrie d’opinions fortes, et ne tolère pas un refus. C’est comme elle veut ou c’est la porte.

Des reporters y compris de journaux mineurs anglais décriront comment elle tente de réseauter avec eux quand elle arrive à Londres après son divorce, tentant de pêcher un autre mari et de redémarrer sa vie au UK. Meghan n’est pas connue, elle doit donc chercher là où elle peut.

Elle a donc une tendance de personnalité autocentrée qui l’empêche de s’attacher durablement puisque le relationnel équilibré et respectueux est compliqué. Son ex -meilleure amie racontait que Meghan pouvait bouder des heures pour obtenir ce qu’elle voulait, même quand elles étaient enfants et pour des broutilles.  C’est un trait de caractère qu’elle avait appris à supporter, mais ce type de chantage ne marche pas sur Lilibeth. On avait accusé l’ex amie d’être envieuse, mais au final…qui a exagéré ?

Sa devise, elle la tient de son ex-mari, Trevor.

N’y passe pas 5 minutes si tu ne penses pas y passer 5 ans ( Meghan Markle)

La biographe a découvert que Meghan et son ex mari avaient passé quelques jours sur l’Ile de Vancouver, dans une maison appartenant à la famille de Patrick Adams, vedette de Suits. A l’époque, c’était pour décider de l’avenir de leur couple.   Bref, cette île a un sens particulier pour l ex actrice aventurière. On y vient fomenter ses divorces.

Wendi n’a pas fait que Harvard, elle a compris qu’il fallait autre chose pour réussir et sortir de son trou à rats. Réputée briseuse de ménages, elle a fini par briser le sien par elle-même. Une petie erreur…

Meghan me fait penser à Wendi Deng, la femme chinoise terrifiante qui partie de zéro en Chine a séduit le père ( américain) des enfants qu’elle gardait  en Chine pour arriver aux USA, et réussir petit à petit, mariage par mariage ( notamment avec un prof de Harvard) , à accéder à Rupert Murdoch, le milliardaire dont elle sera la femme quelques années. Divorcée après que Murdoch la soupçonne de tromperie avec …Tony Blair, on verra Wendi sur un yacht avec Poutine. Wendi était très maline, sa seule erreur fut d’être chopée avec Blair , parce que professionnellement, contrairement à Meghan, elle a vraiment réussi comme cadre dans les médias, elle a réellement obtenu un MBA à Harvard considéré mérité par ses anciens profs. Lui manquait l’argent et le visa pour sortir de son trou paumé de Chine Communiste. Une véritable Milady.

Comme Wallis, Wendi et Meghan  sont calculatrices et stratèges, pugnaces, elle savent où elles vont, elles aiment l’argent. D’origine pauvre, elles ont le matérialisme en commun avec Jackie Kennedy qui vécut « désargentée » avec un père Jack Bouvier, drogué du jeu et alcoolique. Jackie et sa soeur Lee se débrouillèrent pour avoir des maris riches et pomper un max d’eux, outre la fiesta, les robes, les bijoux.

Elles sont carnassières et savent se faufiler. Mais Meghan n’a pas l’intelligence stratégique d’une Wendi, une femme authentiquement brillante en marketing et medias. Meghan pense court terme parce qu’elle voit tout à la Trump, action résultat rapide , juste pas plus loin que le bout de son nez en trompette. C’est la terre brulée, même, parce qu’elle largue les gens sans ménagements. Wendi, Chinoise, pense à plusieurs décennies.

Je trouve triste qu’elle n’ait pas invité à son mariage les amis qui l’ont hébergée enfant, ou qui l’ont aidée à trouver ses premiers jobs. La présence de sa mère seule, sonnait déjà de mauvaise augure.

IL parait que Charles sent que son fils est dans un moment critique et souhaite rester solidaire. Mais s’il a été embrigadé par sa femme, je ne vois pas comment cela va se résoudre.  Michelle Obama serait pas mal comme médiatrice. Avocate, elle est neutre et aimée des deux parties. Et elle saura tenir sa langue, je pense.

A mon avis, mieux vaudrait les déchoir de tout, comme c’est fait pour les princesses japonaises. On leur donne un pécule, ils redémarrent de zéro. Ils ont de quoi monnayer leur gloire royale du passé. Il est sur que la grosse inquiétude serait un livre scandale, une série Netflix,  mais cela finirait par nuire à leur image. Au moins, ils seront responsables de leurs actes.

Imaginez si Philip y reste pendant cette crise…Andrew et Meghan ne vont pas être bien

J’espère juste que pendant cette crise, rien n’arrivera à Lilibeth , Charles ou Philip côté santé, genre accident cardiaque foudroyant , car Meghan porterait le chapeau et à vie. Elle pourrait rester comme celle qui a « tué » la Reine, comme Charles et Camilla portent déjà un fardeau indélébile.

Venger Diana prendait alors un sens psycho-symboliquement shakespearien. Au sens où Meghan se prend pour la nouvelle Diana, celle qui va faire ce que l’autre n’a pas pu faire. Notons que Diana  est morte à 36 ans, âge auquel Meghan débarque dans la famille. Je ne suis pas psychogénéalogiste, mais cela fait partie des « coincidences » qu’ils regardent. Le pouvoir de l’inconscient est immense , c’est pourquoi décoder l’invisible ouvre une liberté de choix, guérit des blessures et débloque beaucoup de choses dans une vie.

NB- Au passage, je trouve que Meghan irait bien avec Carlos Ghosn à défaut d’Albert, ils aiment l’argent et flamber. La jet set libanaise flambeuse et ses strass décomplexés iraient parfaitement avec son tempérament américain Hollywood bling bling partygirl. Avec un peu de pot , ils pourraient se marier à Versailles…

Mise à jour de 17h30- 11/01/2020

Selon sa biographe, Meghan avait écrit dans son défunt blog The Tig pour son 33e anniversaire un texte révélateur où elle disait avoir eu une révélation ce jour-là. Que peut-être « elle n’avait pas rêvé assez grand », et qu’elle avait décidé que désormais « elle vivrait sa vie au maximum de bonheur et de plaisir possible, qu’elle allait rêver grand comme jamais il n’avait été possible de rêver.  »

3 ans après , elle épousait un prince royal. 2 ans après, elle faisait un buzz encore plus grand qu’à son mariage, entrant dans l’Histoire comme la nouvelle Wallis ,en guerre frontale face à Elisabeth II,( oui, celle de The Crown) , la plus vieille monarque du monde… ( il faut faire attention à quoi on rêve exactement, la célébrité , c’est vaste…)

Meghan a actuellement 38 ans.

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

15 réflexions sur “PEOPLE- PSY- Meghan Markle , faut-il sauver le Soldat Harry ?

  1. Diana fascinait, comme toutes les grandes blondes, femmes-trophée des hommes de pouvoir. Albert II de Monaco n’a pas dévié, malgré un goût pour les peaux exotiques qu’il n’a pas voulu ou pas su imposer à son père.

    Un jour, la Markle en aura marre de son petit roquet rouquin et s’en débarrassera de gré ou de force, surtout si une couverture magasine s’en mêle. Tout en n’oubliant pas un petit chèque au passage. Elle trouvera une autre proie facilement.

    Beaucoup de gens ont compris que cette union est une hérésie, et qu’elle est avant tout la rencontre de deux losers. Le plus loser des deux étant bien sur Harry, trop content de pouvoir fuir une couronne d’Angleterre qui ne lui a même pas appris à parler le français.

    Markle devrait observer les caractéristiques et traits des femmes de pouvoir, celles qui ont suffisamment de qualités empathiques, humaines et intellectuelles pour accompagner les grands de ce monde. Peut être sait-elle qu’elle est loin du compte !

    • Meghan devrait effectivement se poser et observer davantage des references de qualité.
      Ses amies actuelles style Jessica Mulroney ou Priyanka Chopra ou Serena Williams, ce n est pas vraiment le top pour les objectifs ambitieux qu elle s est fixés.
      C’est vrai que Diana, Grace et Charlene ont cela en commun, castées pour rentrer dans un cahier des charges. Jolie, accommodante. Mais ils n’attendaient pas le glamour de Diana, Charles a mal vécu que sa femme se révèle dans le glamour, l’éclipsant.

      • Charles aussi est un loser couperosé, toujours fourré dans les jupes de ses deux vieilles nannies Elizabeth et Camilla. Il était bien imbu de sa personne, pensant écraser cette pauvre Diana.
        Quand on voit l’allure de ces deux personnages et le physique ingrat des Windsor, Diana n’a rien fait d’extraordinaire à part sourire radieusement devant les objectifs crépitants; parée de son physique exceptionnel.
        La Reine devrait décidément abdiquer: qu’on en finisse avec cette dynastie de perdants qui fait jaser beaucoup et rêver si peu ….

      • C est compliqué les névroses, on ne les choisit pas quand on est enfant. Elles vous tombent dessus et on essaie de surnager adulte , on met du temps à arreter les rouages negatifs.
        Vous devriez changer de cremerie, les Bernadotte du Danemark ou de Suède vous iraient mieux, je crois. Plus modernes et directs. Moins de froideur . Plus normaux.

  2. Escellent article, merci.
    La fuite de Meghan en dit long sur son courage … Et à mon avis, à distance, elle doit faire du chantage auprès de Harry pour qu’il en passe par ses volontés. Génial que la reine oblige Harry à rester un peu plus que ce qu’il pensait faire : on voit qui a clairement le pouvoir. Meghan doit enrager au Canada.
    Les Britanniques ont raison : rendez l’argent de Frogmore, et pas question de payer pour leur sécurité.
    La reine peut-elle les déchoir de leur titre de Sussex ? Auquel cas tout leur marketing s’écroulerait : le nom déposé, les produits, etc .

    • C’est clair, on n’attend que ça pour rigoler un peu. La Reine a totalement la main sur l’attribution et la création de titres de noblesse sur son royaume. Il y a ceux dans l’escarcelle de la famille ( accumulés selon décès, mariages) ; et ceux qu’elle autorise à créer.
      Oui, elle peut totalement les déchoir.
      Je suis pour que Harry Windsor et Meghan Markle découvrent la vraie vie. Il y a quantité de princes et princesses ou ex royaux qui travaillent, vivent en appartement comme tout le monde.

      Wills avait d’ailleurs promis à sa mère de la refaire altesse royale quand il serait roi.

  3. Les commentaires sont parfois des SOS…trop d’émotion , le niveau est bien au chaud. Il attend de voir le bout du tunnel…L’addiction aux commerages n’exclut pas la solidarité…cironstanciés??? Faut appeler un chat un chat c’est tout. J’attends votre enquete avec impatience…Mon hypothèse est que les droits des femmes se volatilisent en présence de la puissance de l’argent. Amusez-vous bien !

    • Disons que je me réjouis que les commentaires sur ce blog soient tous libellés dans une forme  » correcte. » Et non brute de la charrette style C8…
      Je pense que Meghan serait flattée de susciter tant d emoi. Elle rentre dans la legende de la famille. Sa consoeur Madonna disait d ailleurs « peu importe tant qu on parle de moi ».

  4. Megahead alias Me Gain alias Rachel Markle, c’est sa famille qui en parle le mieux. Tous ceux qui ont pu, un temps soit peu, les entendre en 2018 auraient compris qu’il y avait un loup parce c’était flou, très flou. Ils suppliaient Harry de ne pas épouser Megahead que eux, ils connaissent bien depuis des années.
    Son oncle paternel diplomate, qui l’avait aidée à trouver un stage en Argentine, ne s’est pas gêné de dire récemment que Me Gain avait un gros complexe d’infériorité face à la femme de William, futur roi.
    Megahead a toujours couru derrière la gloire et l’argent. Les a-t-elle, les aura-t-elle ? Tout dépendra désormais de sa Majesté la Reine. Quand on pense que notre starlette a osé affronter cette grande dame … On aura tout vu avec Miss Markle.

    • Je ne savais pas que l’oncle avait dit cela de Meghan. C est etrange vu qu ‘il ne l’a plus vue depuis des années. Le show Markle ne fait que commencer, ils adorent les feuilletons à rallonge dans cette famille…

      • Oui, il l’avait dit. Il s’appelle Mark Markle, c’est le frère aîné du père de la starlette.
        Cet ancien diplomate avait ajouté : j’ai tant fait pour elle, sans rien n’attendre en retour. C’est moi qui avais été voir l’ambassadeur en Argentine afin qu’on la prenne en stage ».
        Et ceci n’est rien par rapport à ce que rapporte un journaliste anglais qui va bientôt sortir un livre sur Me Gain et a été rencontrer la « famille », les anciens « amis et connaissances » et même la veuve du grand-père paternel de MarkWallis. ÉDIFIANT.

      • Bon on va s’ammuser, alors. A voir si elle peut encore faire carrière dans l’influencing et la caritatif avec une image pareille.

  5. Quel feuilleton rocambolesque ! Pauvre Harry, il méritait mieux que cela. Mais pourquoi les hommes se laissent-ils si facilement berner ? Comment ne pas comprendre qu’il tient sa notoriété de sa prestigieuse naissance et qu’il vivra toujours dessus ? Il ne sera jamais un individu lambda ; a-t-il seulement fait des études correctes ce garçon ? Moi qui le voyait très à l’aise dans son rôle de prince secondant son frère. Quel coup de théâtre impressionnant …

  6. Que Dieu vous sauve mesdames. Qui etes vous derrières vos écrans à critiquer à tout vent ? Votre base ? La petite noire qui n’a pas sa place dans la famille royale. Savez vous pouquoi beaucoup de personnes s’accrochent à la haine ? Par ignorance et par peur. La peur de lâcher l’objet de leur haine et de retrouver seul face à leurs impecfections et leurs propres echecs. Voilà un couple courageux qui vous a ôté le pouvoir de les critiquer pour un oui ou un nom parce q Harry a osé prendre une noire. Il est incroyable que au lieu de saluer un couple qui laisse tomber ses privilèges pour travailler. Ils l’auraient fait en étant HRH vous auriez trouvé ça tout aussi grotesque et lamentable. Ils vous laisse baver d’admiration devant ces princesses blanches et blondes et vous arrivez encore à leur en vouloir. Waouh. Si ils vous dégoûtent autant rendez-vous service ne les mentionnez plus sur votre blog, n’allez pas chercher les photos volées d’eux. Que c’est triste la détestation.

    • Merci Mireille pour cette démo de détestation en direct.
      Il y a surement plein de blogs plus à votre gout, alors n’hésitez pas à changer de crèmerie. Ce blog n’encense pas spécialement les princesses blondes, Charlene de Monaco peut en témoigner. Angela de Liechstenstein aussi.

      Les Sussex ne laissent tomber aucun privilège, ils attendent toujours que le contribuable canadien ou anglais paie leur sécurité quelques millions, pendant qu »ils vont à Hollywood. Ils ont encore leur titre royal sauf qu’ils ne peuvent le publier. Ils continuent d’utiliser leur marque auto inventée. Si vous appelez cela laisser tomnber ses privilèges …Libre à vous.
      Chaque personne a le droit d’avoir sa perception.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s