L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

BIEN ETRE- Bien nourrir son cerveau, clé de la santé mentale

Poster un commentaire

On savait que mal bouffer était source d’obésité, de problèmes cardiaques, d’AVC, de cancers, etc.

Mais quid des dégâts sur notre mémoire , notre santé mentale?

A l’heure où devenir gaga est le nouveau fléau du siècle, regardons -y de plus près.

Dès la grossesse, le futur bébé s’en prend plein la tête. Les études en plusieurs pays prouvent que la junk food et les produits transformés en abondance pendant la période foetale aboutit à des gosses plus capricieux, et plus colériques…Supernanny a fort à faire.

Pas étonnant que les professeurs se plaignent de gosses toujours plus excités dans les classes. L’alimentation est un enjeu qui dépasse la santé de l’enfant. je me demande si outre les pesticides et perturbateurs endocriniens, les additifs, si la nourriture de sodas et autres cochonneries n’altère pas tout autant le psychismes des gosses et leur apprentissage. De toute façon si déjà ils n écoutent pas en classe , ils auront plus de mal à apprendre quoi que ce soit.

En Hollande, un expert est même en charge d’étudier nutrition et criminalité, testant des menus en prison.

Trump se bouffe de la junk food tous les jours…effectivement, ça rend barge, confirmé.

4 jours de junk food suffisent pour altérer notre capacité de mémorisation, de gestion de l’espace.

La junk food induit un état d’inflammation bien connu dans l’obésité, mais en fait le cerveau aussi se fait bousiller à la longue, ne pouvant maintenir la barrière. Les cellules inflammatoires rentrent dans le cerveau et affectent alors les méninges ( enveloppes du cerveau et des nerfs)….ce sont elles qui dégénèrent dans la sclérose en plaques.

Cela crée même des phénomènes d autodestruction des neurones ( les cellules nettoyeuses se mettent à bouffer des neurones vivants outre les débris de neurones morts. Le cerveau se cannibalise.

En Alsace, on a noté que les hamsters ( en voie de disparition) qui ne bouffent que du maïs ( culture intensive là bas) voyaient les femelles devenir agressives et dévorer leurs petits ! En leur donnant de la Vitamine B3, carence résultant d’un nourrissage au maïs exclusif, les femelles retrouvaient une attitude normale.

Le sucre est un addictif puissant nocif potentiel, les rats le préfèrent à la cocaïne, c’est dire ! Il aurait donc les mêmes effets nocifs que les drogues sur le cerveau. Plus on est accoutumé à consommer du sucre et des calories en masse, moins cela génère de plaisir au niveau du cerveau, d’où la nécessité d’augmenter les doses. On comprend qu’aux USA les portions aient autant augmenté en 40 ans.

En plus, plus on est accoutumé , plus le cerveau devient sensible aux images de bouffe, il devient toujours plus gourmand et avide.

Il a été aussi observé à Lubeck que nos décisions sont parfois influencées par le ratio protéines-sucres que nous consommons avant de choisir.

Autres pistes explorées, la teneur de notre microbiote pourrait jouer un rôle sur nos choix alimentaires. Normaliser son microbiote normaliserait la psychologie et le stress ( l’anxiété) et le régime alimentaire. C’est un cercle vertueux, on mange bien et on a un microbiote sain et donc une meilleure humeur, etc.

Attention donc à garder la junk food comme un dépannage exceptionnel.

Le régime méditérranéen serait la clé contre la dépression ainsi que pour développer un microbiote sain. Ce n’est pas le seul critère pour avoir une bonne longévité, mais cela y aide.

Nous sommes ce que nous mangeons. L’aliment est un médicament, Voilà des croyances ancestrales qui se confirment.

Avec les masses croissantes d’infos que nous devons traiter chaque jour, notre cerveau a besoin d’être bien nourri…c’est le plus formidable ordinateur du monde.

Et plus encore.. dans ce docu passionnant d‘Arte sur le sujet ( 52mn) .

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s