L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

HUMOUR- Rugy,( globalement) pour une poignée de Homards Géants en plus

Poster un commentaire

Chaque été, il semble de tradition de nous offrir une saga estivale riche en rebondissements. En juillet 2018, on avait eu droit aux mythomanies du vantard Benalla, le bourre-pif de la République. Il a depuis reporté ses ambitions mégalos sur l’Afrique (et la Foire du Trône) , où il souhaite devenir dans 5 ans le leader de la sécurité, avec des chiffres d’affaires en centaines de millions d euros.

Cet été, nous avons  droit à un nouveau western spaghetti jupitérien, celui des homards et du dressing des de Rugy.

Il aura vraiment eu du mal à digérer ses homards, le brave François de Rugy, l’homme le plus  » globalement » blanchi de France. Fraîchement guillotiné à sa propre demande, le voici ressurgissant tel un Terminator revanchard pour bomber le torse en live à la télé, s’affirmant entièrement innocenté par deux rapports, réalisés par des personnes aux ordres du gouvernement.

Le vrai héros de cette fable républicaine: le Homard Géant

Hélas pour lui, le mal est fait et il devra boire son Château Yquem jusqu’à la lie.

Le héros de l’histoire, c’est un crustacé. C’est la revanche des homards. Le homard est d’une puissance symbolique phénoménale en France. Il ne vaut que « 30 euros à la criée » selon l’avocat de Monsieur de  Rugy, mais il coûte volontiers un portefeuille ministériel à qui s’en gave.

Le homard a du mal à passer, surtout pour Madame qui a l’air en pleine crise de foie

Deux rapports sont sortis dans la semaine, « globalement validant » les dépenses du Ministre, mais cela n’a guère convaincu, voire au contraire renforcé les gens dans l’idée que tout ceci était une mascarade visant à sauver les apparences.

Comment demander à un collaborateur de dire si son patron a bien fait les choses ou non ? Et surtout, il n’a pas eu accès aux factures […]. Et il n’a pas interrogé l’ensemble des convives que nous avons interrogés. » ( Marine Turchi, Mediapart)

Le premier rapport de 66 pages fait par une Inspectrice du Ministère des Armées est celui sur la rénovation de l’Hotel de Lassay, rénové pour 63KE, dont 17KE de placards pour lesquels le devis a été rapidement signé, dans l’urgence. Le logement n’avait pas été rénové depuis 2009, mais curieusement, on ne reparle pas de sèche- cheveux doré, de vélo elliptique ou d’appareil à raclette. On sait juste qu’il y a des factures pas très claires. Mais « globalement, c’est validé ».

Le second rapport de quelques feuillets étudie vite-fait  les fameux 12 dîners de travail organisés par le duo de Rugy. Il a été commis par des collaborateurs de l assemblée qui ont travaillé pour de Rugy jadis.

Malgré tous ses efforts, il trouve quand même  3 repas clairement familiaux, dont un de Noël et un de la St Valentin.

Mais peu importe, le brave « petit marquis » s’estime désormais « entièrement blanchi » et se rue sur France Deux pour le hurler. De quoi surprendre tout le monde. Même ses proches ne s’y attendaient pas.

En écho, au cas où ce n’était pas encore assez clair,  l’avocat de de Rugy nous incanta de nouveau sur France Info dès 7h le lendemain, que oui son client était « entièrement blanchi », débitant ses éléments de langage pré- rédigés: c’était des homards achetés pour le personnel ( de Rugy n’a fait que manger les restes, quoi); il y en avait pour 500 euros à tout casser.  A l’entendre, le but de cette riposte était surtout  de s’en prendre à l’ennemi Mediapart, le sujet de focus de l’avocat. Curieusement, quand France Info lui demande sur quels propos il compte attaquer en justice Mediapart, il sort une phrase langue de bois totalement creuse et vide,  sur la réflexion de mise en place de processus d’urgence ( ???) , pris au dépourvu.

L’animateur de France Info fait bien son travail en lui demandant si on peut  » être globalement innocenté » quand on a 3 repas ( soit 25% du total ) non validés, à rembourser. D’autres de se demander si on a besoin d’être chopé pour décider de rembourser.

L’avocat en revient à bredouiller , visiblement peu préparé. Dommage pour de Rugy, le tonitruant et cabotin Dupont- Moretti croule sous les demandes, il ne peut pas traiter tous les cas indéfendables de l’année. Il vient déjà de se taper le duo Balkany… Dommage, on aurait bien voulu entendre sa complainte en faveur des malheureux  ministres sans homard et sans placard. Un type de  sketch dont il a le secret.

On peut légitimement se poser quelques questions.

De Rugy savait qu’il y avait au moins trois repas non professionnels, pourquoi n’a t il pas proposé de lui -même de les rembourser avant le résultat de l’enquête, qu’on peut estimer bien gentille, puisque menée par l’Assemblée, notoirement aux ordres. On l’a vu lors du simulacre d’enquête Benalla, soigneusement bâclé par la majorité.

Pourquoi  n’est-ce pas un corps neutre comme la Cour des Comptes qui effectue ce genre d’audit a fortiori en contexte « sensible » ?

Au lieu de faire preuve de contrition, pourquoi de Rugy se rue t il comme un gosse pour clamer son entière innocence à la télé , quitte à paraitre ridicule. Vous me direz, après ses sorties sur le champagne qui lui donne le mal de tête ( d’où le Yquem qui coute dix foix plus sur la table bien sûr), il n’est plus à cela près.

Mediapart a pendant ce temps riposté en renchérissant , rappelant que c’est l’épouse du Ministre elle-même qui avait confirmé le caractère amical de ces dîners, peu professionnels, où on trouve nombre de ses amis à elle .

François de Rugy et Séverine Servat se sont connus au printemps 2017 et mariés en décembre de la même année. Entre le « solitaire austère » et l' »exubérante festive », c’est la grande passion. Et, maintenant, la grande chute. ( Marianne)

« We did it. Séverine Servat est devenue Séverine Servat de Rugy. » ( Facebook de ladite dame)

Une fois de plus, en se précipitant, de Rugy a attisé le feu.  Il partage ce trait de caractère impulsif avec son épouse depuis 2 ans, Séverine Servat.

« Je suis très pro-Macron. J’ai saoulé tout le monde. Sur Facebook, j’étais à fond la caisse ! » ( Séverine Servat)

Passionnée, spontanée, extrême,  elle a lâché le morceau sans s’en rendre compte, quand appelée par Mediapart pour en savoir plus sur ces dîners de travail.

« C’est aussi du relationnel… enfin c’est purement du relationnel, etc., et des discussions avec les gens. On n’est pas là pour se taper la cloche » ( Séverine Servat)

Séverine est sans filtre et sans retenue. Son ex, le député Guedj , abreuvé de centaines de SMS haineux lors de leur séparation, en a témoigné.

Un dîner de travail est un dîner sur un thème professionnel précis ( réunion) , mais là, on ne voit rien de tel, il s(agit en fait de dîners relationnels et d’influence, chose en fait commune en République. Il est normal qu’un dirigeant de pays promeuve la France et son ministère, explique son action à des gens choisis de secteurs professionnels précis de France et de l’étranger. Il s’agit de dîners de relations publiques. On peut y mettre tout et n’importe quoi.

Talleyrand avait jadis sciemment  fait de sa table « la meilleure d’Europe », et c’est au Congrès de Vienne , un festival d’un an de banquets diplomatiques entre puissants, qu’il parvint à sauver la France, défaite à Waterloo, qui était promise à un funeste destin, du genre dépeçage entre monarchies voisines. La France lui doit une fière chandelle. La diplomatie de la table est une tradition très ancienne en France ( bien avant Talleyrand) , et la République l’a gardée.

Pour s(inscruster , il faut déjà lancer des invitations, c’est ainsi que les Macron créèrent leur premier réseau show biz people, gens influents.

Des repas entre personnes « de qualité », le Ministre Macron en faisait déjà à tire-larigot quand il était à Bercy , tous les jours , mais on ne peut rien dire car il a respecté son enveloppe budgétaire de frais de représentation ( 80% de l’enveloppe du Ministère utilisée par lui) . Il n’aurait pas non plus servi de choses dispendieuses, plutôt de la  » cuisine familiale ». Mais ce fut à un rythme jugé « industriel », Jupi et Bibi pouvant faire un apéro dans une pièce,puis un dîner dans une autre et encore un autre dans une autre aile de leur logement de fonction, le tout le même soir !  Je ne crois pas savoir qu’il avait invité des citoyens lambda de type gilets jaunes à l’époque. Si vous n’êtes pas Line Renaud, Bernard Arnault,  ou Houellebecq, c’est mort.

C’est fou comme on n’invite jamais les gens du peuple à ces tables de dirigeants; pourtant les sans-dents aussi ont des choses à raconter. Pourquoi aucun dirigeant n’instaure de lui-même un repas de relations publiques avec des citoyens tirés au sort chaque quinzaine, au lieu de se payer des sondages pour savoir ce que nous pensons. Ils ont peur qu’on ne sache pas se tenir, qu’on vienne en chouinant avec des cohortes de lettres de gens en détresse  ?

Un mélange savant de relations publiques habituelles chez les instances de la République , mais aussi de campagne présidentielle déguisée, puisque ces repas étaient clairement davantage pour promouvoir sa pomme et fonder son parti que défendre l’économie française.La preuve, cela a payé.

Le Premier Ministre a déjeuné cette semaine avec de Rugy, peut etre pour le raisonner ? On le dit psychologiquement fragile.

Dans l’immédiat, le gouvernement a instauré de nouvelles règles sur les dépenses de rénovation, qui seront désormais contrôlées en central. Je me dis que cela pourrait être original de faire valider ces dépenses par un panel de citoyens tirés au sort. Je parie qu’on verrait alors une rivalité de nos dirigeants à celui qui voudra faire le plus sobre, histoire d’être bien vu. Exit les moulures à 16KE ou les armoires à 17KE.

« Je comprends très bien que François de Rugy se sente harcelé et dénonce, de son point de vue, une tentative de démolition, mais je pense qu’il faut prendre de la hauteur, et prendre le point de vue du journaliste d’enquête qui fait son travail » ( Marlène Schiappa)

Marlène Schiappa a tout compris, elle a d’ailleurs précisé que chez elle, son portant Ikea avait couté 9 euros et qu’elle mangeait des nouilles instantanées à 1, 73 euros lors de ses dîners de travail ( dîners réunions de boulot). On pourrait cependant encore lui demander pourquoi Ikea et non Conforama, enseigne française en difficulté, qui va être rachetée par But, ou encore Fly, ou Alinea. Ikea est aussi un nom qui ressortait pour la rénovation du fameux logis des de Rugy.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s