L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

PEOPLE- Masako impératrice , elle revit enfin !

4 Commentaires

Mieux vaut tard que jamais. Depuis qu’elle est devenue impératrice consort du Japon, elle revit. Après des décennies de chrysalide forcée, voici le papillon Masako qui s’épanouit enfin à l’air libre.

L ex diplomate junior assure 5 sur 5 face aux leaders du monde, rabattant le caquet de ceux qui la disaient récalcitrante ou dépressive.

Tout comme Letizia, c’est en accédant au trône que Masako aura enfin repris du poil de la bête.

Masako avant, on sent les cernes et les traits las

Tandis que Letizia succombait à l’ anorexie ( on l’envoya même « voir une nutritionniste ») et à la chirurgie esthétique, remodelant tout son visage et les seins ( travaux jamais terminés) à l’instar de Charlène de Monaco, Masako craquait sous le poids des barbons de l’Agence Impériale, l’organisme rétrograde qui régit la vie des empereurs du Japon, malgré eux.

Un sourire france et naturel

La famille impériale japonaise est en effet la seule famille royale qui doit obéir à ses employés, gardiens domestiques d’un protocole millénaire fossilisé dans LA tradition.Finalement, tout comme Michiko, c’est en devenant impératrice que Masako a retrouvé un peu d’oxygène, après avoir passé quelques décennies en apnée, emmurée vivante avec pour seuls compagnons les antidépresseurs que lui matraquait une équipe de docteurs impériaux chargés de la camisoler, un chien japonais et sa fille Aiko.

La preuve, depuis qu’on l ‘autorise à travailler un peu, la voici qui resplendit enfin à 55 ans. On nota son grand sourire à l’avènement de son mari, 58 ans. Elle démarra par la Journée Nationale de l’Arbre et une remise de prix de la Croix Rouge.

Côté look, elle n’ a hélas pas trop de marge de manoeuvre. Au Palais, on est encore dans les années 50. La monarchie suspend le temps; contrairement à ce que croit Meghan le kitsch royal , c’est justement ce temps qui se suspend royalement, défiant les modes qui sont pour les subalternes sujets.

Masako mène désormais le convoi des dames patronesses, ici à la Croix Rouge, sa belle-soeur la princesse Kiko en tête

Le drapé de sa robe de photo officielle d’impératrice n’est pas génial du tout. Heureusement que Masako dispose d’un physique avantageux qui fait qu’on regarde plus son visage que sa robe. Elle pourrait être chic même en sac poubelle.

Notons que le bleu ciel est vraiment la couleur à la mode cette saison.

Tout le monde aura pu voir que ce n’était pas des pilules abrutissantes dont elle avait besoin. Elle avait juste besoin d’utiliser son super cerveau de diplomée de Harvard, elle qui a étudié l’anglais, l’allemand, le français , fait ses années de lycée aux USA. Contrairement à beaucoup de Japonaises, Masako a grandi en partie en Occident grâce à son père expatrié haut fonctionnaire.

Ultra à l’aise face aux Trump, fin mai, elle a survolé l’événement, en hôte impeccable, impériale. Melania et Donald sont fatigués par le voyage, mais Masako rayonne.

Expressivité jamais vue, Masako et Naruhito multiplient les gestes de bienvenue, et sont très souriants.

Notons le contact visuel inhabituellement appuyé ( au Japon) que maintient Masako. Masako regarde dans le yeux. Or au Japon, le contact visuel poli est faible et fugace. Parfois le Japonais regarde au sol ou se met un peu de profil. La Japonaise ordinaire se doit d être modeste et encore plus de baisser les yeux.

Le 27 mai à Tokyo

Melania aura un cadeau très touchant pour la nouvelle impératrice: un stylo à plume rouge fait d’un chêne qui pousse sur le campus de Harvard, où a étudié Masako. Cette dernière offrira à Melania une boîte japonaise. Les deux dames se comprennent: elles savent ce que c’est d’être prisionnière d’une fonction et d’un statut d’épouse.

Le soir au banquet d’honneur, c’est Melania qui serre les dents à l’entrée dans la salle de banquet, bien qu’armurée dans une robe cape blanche et argent.

Masako n’a plus son sourire forcé de jadis, c’est un sourire qui vient de l’intérieur qui fleurit à ses lèvres. Plus dynamique que la pauvre Michiko toute voutée et poussive, Masako mène ses hôtes d’un pas décidé.

Elle est comme un poisson dans l’eau.

A l’aise face au Trump, elle démontre ces qualités d’aisance qui font peur aux barbons de l’agence impériale.

Ce n’est pas un pantin, elle a un tempérament. Pour mémoire, c’est un échange en russe avec Eltsine et en anglais avec Clinton, en live sans traducteur, qui a valu à la princesse d’être blacklistée d’événements pendant des années.

Masako sait tenir son rang. Notons l’absence de tiare et de white tie. La gala est juste en black tie.

Pour recevoir les Macron à l’occasion du G 20, l impératrice démontre qu’elle maîtrise son boulot sur le bout des doigts. Pour changer du blanc, on lui colle du bleu ciel.

La complicité du couple est évidente.

Masako impose son style convivial. Une gestuelle inédite dans la famille impériale. Naruhito aussi se fait presque tactile.

La joie du couple impérial saute aux yeux. On peut voir combien Masako marque son empreinte. Michiko le faisait aussi, mais de façon plus atténuée.

Bibi sait se tenir et s’assoit correctement. Ouf. Masako peut être classique mais elle tombe pile dans la tendance avec son bleu ciel et ses kitten heels;

Masako fait merveille auprès de notre Président. Je parie qu’elle a travaillé ses fiches et se remémore ses années d’études de la langue de Molière.

Certaines dames ont gardé leur chapeau, chose vraiment kitsch. Qui déjeune avec son chapeau sur la tête en intérieur ?

Escapade écolo, Bibi et Jupi prennent le métro de Tokyo, histoire de donner l’exemple en pleine négociation de la COP 21. On ne voit pas Jupi dans les couloirs puants du métro parisien, par contre. C’est sûr qu’entre le métro japonais et parisien, il n’y a pas photo.

Le 27 juin, dans le métro de Tokyo

Bibi étrenne une tenue sport , un costume à rayures très LV . Sa jambe sans galbe ressemble ici à une barre de fer.

Bibi fait une grande démo maso en talons aiguilles et bouts pointus. Plus tard en soirée, elle arbore une robe orange hommage au Japon, mais elle doit se farcir une bise du Trump… On la plaint.

Rien de tel pour Masako qui triomphe dans des tenues somme toute confortables et pas de bises frenchy à faire au père Trump.

Masako dit au revoir aux Trump

Et ce n’est que le début d’un long règne. Certes Masako reste en prison, mais il y a désormais des fenêtres à sa cellule. Si l’étau se desserre un peu , il ne lui est toujours pas possible d’aller se faire un petit weekend à l’étranger, contrairement à ses collègues Maxima, Charlène, Letizia, Silvia qui peuvent se permettre un voyage de vacances au loin , rien de tel pour Masako, contrainte de rester au Japon, certes un beau pays immense aux climats variés.

Néanmoins, je trouve que la monarchie japonaise gagnerait à être autorisée des vacances privées à l’étranger chaque année, histoire de s’ouvrir l’esprit. Il est toujours sain de s’enrichir et de voir la diversité du monde, de voir une autre culture hors voyage officiel. Même le temps d’un weekend.

Je pense que Masako aura un peu plus de marge de manœuvre et pourra apporter davantage sa touche personnelle, comme on l’a parfois vu faire de temps à autre.

Je pense qu’on peut compter sur Naruhito pour aider sa femme à être la plus grande diplomate du Japon, promesse qu’il lui avait faite à leur mariage.

A l’occasion du G 20, je pense qu’elle a aussi dû voir sa meilleure amie, Maxima, de passage en tant que Présidente de la commission du G20 pour l’inclusion financière ( microcrédit, etc). Le G 20 s’est d’ailleurs caractérisé par une absence criante de leaders féminins: May, Merkel, Maxima, Lagarde, et Ivanka ( en tirant vraiment bien les cheveux). Côté conjoints, Monsieur May était bien seul parmi ces premières dames.

Ivanka est venue soutenir la cause des femmes….

Eng- Masako à la Croix Rouge

Publicités

4 réflexions sur “PEOPLE- Masako impératrice , elle revit enfin !

  1. Merci pour vos articles.
    J’attends toujours avec impatience vos nouveaux articles.
    J’apprécie votre style et votre humour.
    Bravo et continuez à nous divertir.

    Élise

  2. Il y avait Ch. Lagarde au G20.
    La robe orange de B. Macron est horrible : en plus de l’ourlet qui gaudille , le tissu ressemble à de la doublure. Elle devrait élargir le nombre de ses couturiers, elle représenterait mieux ce secteur économique français.
    Quant à Masako, c’est le terme exact : elle semble revivre, elle est magnifique, j’aime beaucoup le couple qu’elle forme avec l’empereur.

    • C est vrai qu il y avait Lagarde. J avais oublié ! Bibi s est trompe de couturier et de style depuis le debut .. elle n a rien de glam rock mais veut le faire quand meme. JP Gaultier ferait mieux que Ghesquiere á tous les coups.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s