L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

BOULOT-LIFESTYLE- Plat vs talon, retour à la liberté

3 Commentaires

Même Cristina Cordula commence à le reconnaître du bout des lèvres, la mode est aux petits talons. Pour ne pas dire au plat ( mais cela lui arracherait la langue de le reconnaître) . En fait cela fait déjà deux trois ans que les fashionistas les plus à la pointe ont renoncé aux talons hauts caricaturaux à la Melania. Pourquoi les it shoes sont désormais tout sauf des talons hauts ?

Un vent de liberté souffle, et il est fait pour durer, voyez pourquoi.

Déjà l’an dernier, une personne qui travaille dans un grand groupe français , leader dans le monde de la beauté, m’avait déclaré que « plus personne ne portait de talons hauts sur au sein de la division Luxe où elle travaille ». On laisse cela aux filles du siège et de la division Grand Public, me persifle t-elle, l’air un rien supérieur.

« Trop femme oisive, femme -objet », me dit-elle. « Trop Melania Trump. (Comprenez femme trophée has been qui en fait manque de confiance en elle) ».

C’est David qui renfloue les pertes annuelles de la maison de mode de Victoria

La femme masochiste qui se soumet aveuglément et masochistement aux  diktats de la mode ancien monde…, c’est de moins en moins tendance chez les plus jeunes. A la télévision, les animatrices sont restées dans l’ancien monde, toutes assises sur leurs tabourets en talons aiguilles. Il faut voir Crespo-Mara regagner son bureau en tâtonnant comme une girafe . ( Malheureusement , c’est aussi la mode débile d’être debout devant son bureau pour présenter le JT) .

Porter des talons, cela démolit la colonne, selon 99% des kinés ostéos, et tout le monde n’a pas les muscles de la yogi du Sussex, Meghan.

Autre reine du boot camp et des abdos, Kate était apparue en talons le lendemain de son accouchement. Keira Knightley l’avait critiquée comme promouvant un modèle irréaliste , ne correspondant pas à la réalité  » physique »  des jeunes mères épuisées.

Récemment, on apprenait que Maxima avait pris un arrêt maladie de quelques semaines « pour une opération bénigne »… Eh bien c’était pour se faire opérer d’un hallus valgus, la fameuse déformation du cartilage du premier orteil. Je connais deux personnes qui se sont fait opérer, ce serait très douloureux en prime…

La reine batave ne semble pas en avoir souffert plus que cela puisqu’avant l’opération, elle avait le pied quasi à 90 degrés  . Rania, elle, a opté pour des kitten heels plus tendance ( on ne peut pas tout déformer en même temps…le visage et les pieds, cela fait beaucoup) .

Dans le Gotha, ces dames restent notoirement un tantinet kitsch désuet et sans surprise, même soi-disant « la femme moderne qui bouscule les clichés », alias Meghan,  continue de porter le stiletto assidûment. Meghan en est la plus grande fan. On voit ici son hallus valgus qui enfle, tandis qu’elle se balade en sandales hautes, enceinte de six mois. L’autre pied a déjà été opéré et porte une cicatrice. Le nec plus ultra étant de s’accroupir devant un chien ou un enfant enceinte de 8 mois sur des talons aiguilles de 10cm. Ah, la supériorité féminine, elle ne tient pas à grand-chose, tristement. De nos jours, c’est cela et instragramer des selfies.

 

Même si le Gotha et les nanas à la télé n’ont encore rien compris, les temps ont changé et les podiums de mode l’ont pris en compte.

La mode est au réalisme, au dynamisme de la vie pratique, à la liberté. Les talons lames Casadei  en sont pour leurs frais.

Un jour, une amie italienne me racontait avoir une copine italienne,  maroquinière chausseuse de luxe, qui travailla avec Louboutin, grand amateur de cuirs de luxe italiens.

Le concept marketing Louboutin n’est pas du tout de se balader dans la rue ainsi

Il parait qu’en fait Louboutin lui -même dit que ses fameuses chaussures hautes ne sont pas faites pour marcher,  mais pour être en lingerie dans son lit, offerte à son amant. Tenez, par exemple, Donald Trump. J’imagine très bien Melania l’attendant sur leur lit , en position…enfin je parle d’avant qu’elle l’évite comme la peste.  En gros, Louboutin, c’est fait pour faire des photos ou l’amour, pas pour prendre le RER. Aller en salles de réunion , ok, mais alors s’il y a de la moquette…

Pas étonnant donc que plus tard une autre de mes relations professionnelles m’expliqua que les Louboutins perdaient leur fameux vernis couleur sang dès la première balade ( genre dans le gazon à un mariage…) , et qu’il fallait acheter des semelles Louboutin à coller,  pour 40 euros. Un vrai foutage de gueule, vu que le prix de départ est déjà de 425 euros. Qu’importe, Melania n’est pas au courant. Ce n’est pas un problème pour elle. Donald peut lui payer tout ce qu’elle veut et côté boulot, elle n’est pas débordée.

Ces dames ont du mal sur la pelouse haute

A l’inverse, Kristen Stewart à Cannes 2018 n’hésita pas à retirer ses escarpins devant tout le monde. D’ailleurs de plus en plus de femmes stars osent quitter les soirées pieds nus en tenant leurs chaussures de torture.

Les it shoes sont désormais les talons plats ou bas.

Karlie Kloss en novembre 2018

En jupe, robe, jeans, le jour ou le soir, le plat revient en force. Les mocassins Tod’s se rebiffent.

Désormais, dans la rue, les sneakers, mocassins, boots, derbies, ballerines,  kitten heels, spartiates , espadrilles et tropéziennes,  triomphent .

Les stars s’y sont mises, grandes ou petites .

Le trop pointu démolit aussi, et Michelle s'est déjà plainte de douleurs de pieds à Elisabeth II

Carla Bruni avait amorcé un mouvement visionnaire en commandant des kitten heels à Louboutin pour ses voyages officiels. Le motif réel n’est pas féministe car c’était pour ne pas trop dépasser son mari…argument assez sexiste. C’est tout Carla, tout dans le paradoxe. De gauche, intello bobo Rive Gauche elle épouse un mec bourge tradi , de Neuilly,  de droite et pas intello ( il préfère l’ Equipe et Johnny à la philo  » Normale Sup du 7eme »). Superbe, elle se démolit au botox.

Carla jouait entre Audrey Hepburn et Jackie Kennedy.

Icône du style éternelle, Audrey Hepburn est célèbre pour avoir toujours refusé le diktat des talons hauts, estimant que son confort comptait plus que  » de paraître avoir les pieds plus grands », car elle chaussait du 39-40 pour tout de même  1m70.  Même le jour de ses noces, elle porta des talons très raisonnables. Et Dieu sait qu’Audrey était une maniaque de la coquetterie, elle que son premier mari Mel Ferrer ne vit jamais sans maquillage.

Si l’icône absolue de l’élégance ( pas seulement du style mais aussi et surtout du coeur) le fait, je pense qu’on peut se détendre.

Même les petites comme Kylie Minogue, 1m55,  traditionnellement plus complexées ( à tort) s’y sont mises . Comme un signe d’émancipation versus les croyances établies.

Reese Witherspoon , 1m56, ose aussi le petit talon.

Eva Longoria a aussi déjà testé le plat,mais de façon très rare.

 

Le roi Karl qui avait lancé sa muse préférée Ines de la Fressange, ne s’y était pas trompé. Ines ose le plat sur les Marches de Cannes, et toc.  Souvenez vous d’une rumeur sur le plat interdit par le Festival de Cannes. …une dame avait accusé la direction de lui avoir interdit le tapis rouge de Cannes pour cause de souliers sans talons, un rétropédalage rapide au vu du tollé que cela suscita.

Gal Gadot avait aussi porté du plat à Cannes.

Le Roi Karl cautionne le plat à la ville comme sur tapis rouge.

La ballerine Chanel reste un classique absolu. Et on l’a beaucoup vue dans les défilés Chanel récents, portées par Cara Delevinge ou Emma Stone par exemple.

Même au mariage de Charlène et d’Albert, Ines se rendit en tropéziennes.

Louboutin lui- même a lancé des modèles plats. Vanessa Paradis, 1m60 en porte une paire ici.

Désormais, même au pays du Machisme par excellence , les femmes se révoltent. Les Japonaises ont embrassé le mouvement Kutoo, initié par une actrice japonaise, lasse du diktat des talons. Un mouvement suivi par des femmes du monde entier. La nouvelle a buzzé sur tous les continents.

Au pays de Masako, les entreprises imposent des codes draconiens aux femmes ( et aux hommes) . Pour ces dames, c’est le port de talons (hauts). Je vous épargne ici les tweets de photos de pieds et orteils en sang des internautes nippones en révolte et en souffrance.

Déjà l’an dernier, la polémique avait surgi  au UK et en France quant aux droits des hôtesses d’accueil , jeunes femmes souvent en précarité soumises à des règles excessives sur leur apparence, quant au port de talons, du rouge à lèvres et autres gimmicks dits  » féminins ». On entend régulièrement parler d’histoires de primes aux talons et autres menaces pour les autres.

Un jour, une de mes relations professionnelles me dit qu’on lui conseilla de porter des talons hauts, car  » des directeurs généraux  de la Présidence pouvaient descendre à tout moment au département Finance où elle officie ». Qui lui intima cette étrange reco ? Un sale pervers de machiste ? Non, sa manager…une femme ( d’un type spécial, certes, harceleuse morale et psycho rigide maladive) . Les pires sexistes sont souvent les femmes, hélas. Elles intègrent les diktats plus forts et les anticipent même, devançant l’attente imaginée de ces messieurs.

Cette relation professionnelle vient en fait d’un autre pays,  où porter du plat est parfaitement accepté et tout aussi élégant, et elle portait donc des boots ou des chaussures plates tout à fait élégantes. Elle se mit alors aux Louboutins ( douloureuses et peu résistantes selon elle)  et aux Colisée ( mieux et moins chères) . Dans cette même entreprise , un directeur ( étranger) me confia être ahuri d’avoir une collègue française qui possède 5 paires de Louboutin dans son bureau en permanence. Très ouvert d’esprit, il n’adhère pas à ces codes éculés « d’élégance » au boulot. Dans son équipe, aucune femme n’a à porter d’accessoires caricaturaux de la féminité. Les hommes sont souvent plus ouverts, car eux mêmes ne supporteraient jamais le port de talons hauts. Souvent, ils ne comprennent pas pourquoi les femmes s’infligent cela.

Un jeune homme pas trop fin me dit un jour que quelque part cela confirmait que les femmes étaient potentiellement plus bêtes et naïves que les hommes si elles se torturaient ainsi de leur propre chef. Les compulsions, c’est plus compliqué que cela , me dis-je, en l’écoutant dérouler sa logique comme quoi  » faut être bête pour se faire du mal ainsi ». La prise de confiance qu’on a le droit de faire autrement, c’est difficile quand on vous conditionne pour plaire et être sexy, tendance et parfaite pour être « une vraie femme. »

Le fait que quelques compagnies aériennes commencent à ne plus obliger à se maquiller ( selon des codes ultra normés) depuis cette année, a aussi ouvert la possibilité aux femmes d’exister autrement et d’ouvrir la profession d’hôtesse de l’air à d’autres types de femmes, plus nature, voire plus « androgynes ou masculines ».

Le port du plat est- il une panacée ? Il convient de rappeler que le trop plat abîme aussi les pieds. Pas autant que le trop haut, mais tout de même. A la longue, cela tape sur la colonne aussi mais pas pour la même raison. Cela peut aussi induire de l’hallus valgus au bout d’un moment ( mais le cartilage se remet en place, si vous reportez des chaussures correctes) .  La ballerine ultra plate ou la tropézienne à semelle dure comme roc « écrasent » le pied sur le sol,  en l’étalant à même le sol dur. Il est meilleur d’avoir 3-4cm que 0, car notre pied rebondit sur le sol. Il a besoin d’un peu d’élan. Eviter de porter du 0-2cm de talon en permanence. Surtout pour courir sur les pavés. Pour être efficace, le pied a besoin d’être maintenu un minimum. La sandalette tropézienne dont rafolle maintenant la fashionista n ‘est pas idéale car les orteils s’étalent à l’infini sans appui.  Regardez des ouvriers en Asie en tongs, ou ceux qui marchent pieds nus tout le temps : les pieds deviennent larges comme des battoirs, les orteils épais. Il faut bien que le pied se construisent une structure. Bonjour pour mettre des chaussures  » normales ». Ne restent plus que des tennis pour contenir tout ça, et encore, deux tailles au-dessus.

Un député de gauche russe, Oleg Mikheïev, a même proposé de voter une loi contre les chaussures trop hautes et trop plates, arguant que les effets néfastes sont scientifiquement démontrés et qu’il est temps d’agir.

« Les effets nuisibles du port de talons très hauts et de chaussures plates sont aujourd’hui reconnus par les experts du monde entier. Il est nécessaire de changer la tendance« 

Il convient aussi de trouver un design confortable, et qui ne lacère pas le pied non plus. Il faut aussi que le pied soit a minima maintenu pour que la cheville ne parte pas dans le ravin. Le port du plat n’empêche pas d’avoir des ampoules, donc il reste de bon sens de trouver un design qui respecte sa morphologie. Le pied est certes doté de coussinets sous la voûte plantaire mais de là à lui imposer des godasses de pierre.

Pensons aussi à laisser respirer la peau des pieds, en évitant de porter chaque jour des choses  hermétiques en synthétique, ou en plastique.

Emma Watson en derbies

L’idéal , c’est de respecter son corps, se sentir bien et de ne pas laisser des gens dire aux femmes ce qu’elles doivent porter pour être soi-disant de vraies femmes  » féminines ».  Que ce soit une styliste de télévision pétrie de credos de moins en moins tendances , ou des entreprises qui vendent le capital érotique de la femme comme un truc normal, au service du plaisir du regard du public, ou des institutions diverses, religieuses ou autres.

Je pense que s’il on accepte de subir ce genre des souffrances dans son corps volontairement , on s’accoutume inconsciemment à accepter des violences externes, car le cerveau se formate déjà à tolérer l’intolérable. Une sorte de conditionnement au masochisme qu’hélas les femmes ont appris à subir depuis des millénaires ( et pas qu’au niveau des pieds…), jusque dans leur anatomie y compris la plus intime, et aussi leur psyché. Chacune fait ce qu’elle veut, mais pas la peine de s’ériger en modèle de féminité. Y en a t il un ? La vulgarité afflige mais la féminité a toutes sortes de formes, y compris dans l’anti féminité-cliché.

Certaines femmes disent que porter des talons leur donnent plus de pouvoir, plus de confiance. Quelle confiance cela procurera t il de souffrir en souriant et quelle confiance y aura t il quand les vertèbres seront bousillées, les pieds démolis avec des orteils déformés, l’arthrose et l’âge. Avec à la clé des chaussures orthopédiques au final, au lieu de préserver son capital pieds. Il n’y aura plus personne pour regarder et la chirurgie de certaines choses n’existe pas. On n’a pas deux dos ni deux paires de pieds.

Et pourquoi pas finalement oser les pieds nus sur tapis rouge comme Julia Roberts à Cannes ? Faisant fi à tous les stylistes et marchands de souliers hors de prix  ? Le nec plus ultra d’une star.

Julia fait la pub d un parfum où elle joue une femme qui s’affranchit des conventions aliénantes de la société. Son parfum est numéro un des ventes actuellement

Audrey arpente inlassablement Rome en ballerines ( de Ferragamo probablement)

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

3 réflexions sur “BOULOT-LIFESTYLE- Plat vs talon, retour à la liberté

  1. J’adore la photo de Julia Roberts ! Mais si on regarde bien, on dirait qu’elle a un hallus valgus, elle aussi. 😉
    Merci pour cet article.

  2. J’ai adoré te lire !!!!!!!!! que les talons restent un choix et non une obligation protocolaire par exemple sinon que les hommes en portent aussi non ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s