L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

PEOPLE- Jessica Mulroney, la vie rêvée de Meghan

4 Commentaires

Meghan avait obtenu la consécration via une couverture de Vanity Fair avant ses fiançailles avec Harry, mais la voici de nouveau dans VF USA, bien contre son gré. Le grand magazine américain a en effet donné un point de vue plus américain sur cette compatriote partie de l’autre côté de l’océan. L’occasion de prendre conscience du rôle de la meilleure amie , confidente, styliste de Meghan. …Certaine Jessica Mulroney.

Et on en apprend de nouveau de belles sur la duchesse la plus médiatique du moment.

Il serait trop long de résumer l’article fleuve consacré par Vanity Fair à l’ancienne vedette de Suits ( cf lien à la fin) . Cette fois, pas d’interview glamour et photos de Lindbergh, mais un reportage sur les protagonistes de cet étrange Barnum real tv improvisé qui a lieu entre deux océans: Keeping up with the Markles.

On y découvre une famille bohême hippie qui survivait entre divers boulots, petits commerces, et autres stages. La mère de Meghan, Doria , descendante d’esclaves de Géorgie, a connu le père de Meghan en étant stagiaire maquilleuse sur un plateau de série TV où travaillait le père de Méghan, comme chef éclairagiste. Ce dernier, s’était marié à 19 ans et avait eu 2 enfants de ce premier mariage, les ‘infamous » Samantha et Thomas Junior. Après avoir travaillé dans le théâtre dans l’Ohio, il était parti seul en Californie pour tenter sa chance comme des milliers d’autres aspirants au monde du showbiz.

Meghan a bien grandi entre ses deux parents, habitant chez l’un ou chez l’autre, puis s’établissant finalement chez son père à partir de l’adolescence. UN vrai lien les a unis. Ses deux parents auraient bien supporté financièrement les études universitaires de leur fille, contrairement à ce qu’elle a affirmé aux Iles Fidji, parlant seulement de ses petits boulots.

Pire, une soi -disant connaissance affirme que Meghan dispose d’une « intelligence démente et d’une élégance rare », mais  » ce n’est pas le genre de personnes qu’on a envie d’avoir comme amie’, car  » c’est le genre de femme qui a pour meilleure amie sa styliste ». Woops, Une phrase assassine particulièrement cocasse, car la meilleure amie de Meghan, c’est justement sa styliste, Jessica Mulroney. Qui est donc cette dame dont on entend régulièrement parler ? Nous allons le voir plus bas.

Cette brune Canadienne de 38 ans a presque l’âge de Meghan. Jessica née Brownstein à Montréal, est la fille des fondateurs de la chaîne de marchands de chaussures canadienne Brown Shoes. Basée désormais à Toronto, celle qui est wedding planner, styliste et chroniqueuse télé devint rapidement la styliste et super pote de Meghan , quand celle ci arriva à Toronto dans le cadre de sa série Suits. Meghan avait besoin de se créer une image de vedette. Jessica l’y aida.

Quand Meghan obtient enfin le rôle récurrent de sa série télé, c’est le jackpot pour celle qui faisait disette, pleurant sous sa couette, entre deux castings ratés, se sentant moins que rien. La jeune actrice organise une fête Sayonara Zara au cours de laquelle elle se débarrasse de tous ses vêtements cheap , les distribuant à ses amies. Vive la mode de luxe. Vive l’humanitaire caviar.

Toujours selon la « source anonyme qui se dit connaissance de Meghan », la jeune actrice a toujours désiré être une star. A son arrivée au Canada, Meghan se lance « dans le monde « , sortant avec un chef qui passe à la télé, et faisant amie amie avec diverses célébrités chic. Son mari Trevor est rapidement remisé en Californie. Oublié leurs noces 2 ans auparavant avec…des sachets cadeaux de marijuana. Une autre anecdote sortie pendant les Fêtes. L’information serait confirmée par un email où l’actrice disait avoir acheté des sachets spéciaux pour cacher la drogue (achetée à l’hôtel). Un invité s’en serait offusqué, confrontant ouvertement Meghan, choqué par le contenu de ce qui est normalement un sachet de dragées. Pendant le mariage lui -même, il y eut aussi pas mal de fumée…

En Jamaïque, ce n’est pas énorme de fumer un joint ( même si cela reste un délit) , mais cela fait désordre dans le Gotha . Certes, Harry, Mette Marrit, Stéphanie ou encore Sofia ont surement déjà fumé aussi , mais jamais n’en ont- ils distribué à leur mariage….

Mette a tourné la page depuis.

Quand Charles découvrit que son fils avait fumé à Las Vegas, il l’emmena voir des drogués en désintox dans un centre, afin de lui faire prendre conscience des risques de son loisir. Mette Marrit, amatrice de rave parties à l’adolescence, demanda même pardon au peuple la veille de ses noces avec Haakon, histoire de se confesser et de tourner la page. Meghan fera t elle de même dans une interview confession dans Hola ? On en doute. Pas le style de la Firme. Un livre téléguidé avec un écrivain complice peut-être ?

Toujours en contrôle

On avait aussi appris que le mariage de Meghan se déroula selon un planning ultra strict, incluant une séance de beach yoga avec Doria en prof. Meghan n’étant pas du genre à laisser au hasard les choses. Cela fait écho à la soi disant crise entre Kate et Meghan lors des essayages de tenues de demoiselles d’honneur.

Meghan a beau aimer s’encanailler au soleil, on peut la créditer d’avoir su améliorer l’hygiène de vie du prince Harry. Les taupes du palais le reconnaissent en choeur, celui qui  » était capable de boire comme une brute depuis l’adolescence » a enfin su s’arrêter. Fini le vin, l’alcool, et même le thé et le café. Plus de caféine. Moins de viande. Harry aurait même démarré le yoga. Résultat, un prince apaisé, et mieux dans son corps, qui fait attention à ce qu’il mange. Il avait déjà arrêté de fumer en mars dernier, autre exploit réalisé grâce à Meghan. Non, Meghan ne serait pas vegan, même si elle mange occasionnellement de la viande et déteste la chasse. Et finalement, Harry a chassé à Noël et Meghan est venue au déjeuner froid post-chsse du 26 décembre.

Kate s’entendrait de nouveau à merveille avec sa belle soeur, elles auraient joué au Scrabble ensemble après le discours télévisé de la Reine , le 25.12 à 15h.

Charles s’entend bien avec Meghan, comprenant qu’elle vient d’une famille dysfonctionnelle bohême ( jobs , finances et relations pas très stables). Il lui sait surement gré d’avoir apaisé son fils.

Tenue un peu trash ( surtout le décolleté accroupie) pour faire la styliste, mais pratique

Que cherche Meghan dans la vie ? Comme le signale « la source anonyme de Vanity Fair », il semblerait que son modèle soit sa meilleure amie, Jessica Mulroney.

31 mai 2016 à Toronto

Héritière d’une famille prospère dans la vente de chaussures, de faux airs de Shannen Doherty, Jessica a fait carrière comme styliste. A son actif, Sophie Grégoire Trudeau, la femme de Justin Trudeau, fils de l’ancien Premier Ministre Pierre Trudeau. Cocasse, Jessica a épousé le fils de l’opposant politique de Pierre Trudeau, Brian Mulroney, qui fut aussi Premier Ministre canadien. Ben Mulroney est lui un présentateur célèbre de la télévision canadienne ; il a même été présentateur temporaire du Télématin américain sur ABC.

Jess fait partie du club des nouvelles copines de Meghan

Ben et Jessica ont eu d’adorables bambins qu’on voit volontiers sur leurs réseaux sociaux. Ben et Jess sont un couple Hollywood, catégorie chic et stylé à la Toronto . moins bling que J Lo et A Rod, qui sont beaucoup plus Miami.

Intime de Meghan, on la voit ici avec Doria Ragland et sa protégée

Quand on étudie l’iconographie de Jessica Mulroney, on ne peut s’empêcher de penser à Meghan. D’ailleurs l’affection et l’admiration de cette dernière transparait sur les photos. Meghan semble la soeurette de sa copine. Meghan l’adore tellement que Jessica fut invitée au mariage avec mari et enfants.

Jessica a une belle maison avec des fringues de créateur originales et stylées. Jessica fait du yoga et du sport . Elle ne cache rien de son style de vie, au contraire. Elle et Meghan collaborèrent sur son blog The Tig ( fermé depuis) . Les deux femmes adorent les selfies et autres contenus visuels stylés du même acabit.

Jess, c’est la femme moderne, la supermom, qui fait du yoga , a toutes les dernières fringues à la mode, des gosses super mignons.

Pose savamment travaillée dans la salle à manger

Super mince, elle sait tout faire, et en stiletti, s il vous plait. Supermom, superwoman. La bouche siliconée et un peu de botox par ci par là, et un bronzage qui défie l’hiver ontarien. Toujours impecc et sous contrôle.

Bref, Jessica, elle a tout bon partout. Enfin, bon, elle se bat pour obtenir tout cela. C’est du boulot.

Regardons son style fashion … Sur cette photo, on a carrément l’impression de voir Meghan..chignon qui pendouille reconnaissable entre tous .

Et là, carrément le summum. La pub j’Adore avec Charlize Theron dans son vestibule.

Ce type de vie et de look fait saliver notre duchesse de Sussex ( sans lapsus ni jeu de mot ! ) . Elles sont copines, elles adorent ce même style de vie chic, à l’européenne comme se l’imaginent les Américaines, pas un truc de plouc, très loin de Papa Markle dans son repaire de loser au Mexique. Notons ici les poses d’ Instagrameuses.

Carla Bruni, vrai super model, savait qu’il fallait montrer les dents du dessus pour ne pas avoir l’air d’une murène.Les deux copines ont plus de 35 ans mais aiment à se la jouer ados, jeans troués et tout le toutim.

Jessica n’a jamais cessé de conseiller son amie même à distance. Mieux, elle était venue en Australie pour épauler sa pote enceinte , en pleine tournée royale. Il parait que Jessica et Ben Mulroneu auraient obtenu en cadeau une Jaguar électrique qui leur fut livrée à Toronto, mais ils auraient refusé le cadeau…La presse accusait déjà Jessica d’avoir profité de sa proximité avec Meghan.

Or, les conseils de Jess ne seyent guère au Palais… Pas de kitsch royal, mais des tenues sans manches, sans collants et des stiletti de partout. Visiblement, Jessica plaque sur Meghan son propre style. Sa pouliche l’adore tellement qu’elle prend les mêmes poses que sa styliste.

Le hic , c’est que Jess et ou Meghan semblent manquer d’expérience royale. Ci-dessous la robe Givenchy à effet optique  » en slip  » . Pas mal; fallait y penser.

Meghan en slip sans être en slip, fallait oser.

Autre trouvaille douteuse, les spartiates et la robe de plage fendue transparente.

Les deux femmes voulaient donner au monde une leçon de stylisme américain…raté. Est-ce Jessica qui encourage Meghan à porter des tenues de deuil ? Dommage, car c’est se tirer une balle dans le pied pour rien.

Nul ne le sait. Mike Tindall, mari de Zara et gendre d’Anne, révélait qu’il avait porté à Noël un costume à motifs Noël qui aurait follement amusé la Reine, amatrice de couleurs gaies. Mike, voilà un exemple de gars simple qui s’en sort dans la Firme. Certes, il n’a aucun rôle précis et a eu son très petit lot de scandales , mais il prouve qu’on peut rentrer dans la Firme sans souci, pourvu qu’on respecte un minimum le protocole et qu’on reste naturel. D’origine modeste et populaire, le rugbyman relax reconnait de lui- même qu’il n’allait pas à l’église d’habitude, préférant se lever à l’heure où la messe se termine, que jamais il ne porte autant de costumes qu’à Sandringham,

Mike révéla au passage que son épouse Zara l’impressionnait par sa capacité à acheter des cadeaux, que ce soit chaque année pour les 25+ Windsors présents à Sandringham ( ils étaient 27 en 2018) ou les 50-55 membres de leurs familles lors de leur déjeuner de Noël privé. Zara finirait tous ses achats de Noël dès le 14 décembre chaque année. On sent qu’elle n’a pas trop de contraintes budgétaires et du temps….

Bref, la Raspoutine fashion de Meghan, sa nouvelle grande sœur de coeur a encore des choses à apprendre sur le lifestyle royal. Qu’elle apporte d’ innovation, pourquoi pas, mais qu’elle dévoie une princesse royale, c’est une tendance vers laquelle elle penche dangereusement.

Une vraie poupée de cire. On se croirait au Musée Grévin.

Sans le savoir, Jessica et Meghan sont en train de rebooster Kate, naguère perdue entre jupettes d’ados et jeggings.

Jamais n’a-t-elle paru aussi royale,sans pose Kate , sans maquillage et brushing années 70, et en colour block.

Notons ici les jambes cagneuses de Meghan, une tendance aussi chez Caroline et Charlotte Casiraghi

Comme le signalait un expert de body language, Kate marchant seule, sans se tenir à son époux, cheminant au centre , se présente comme une personnalité royale à part entière, indépendante de celle de son époux. Une future reine consort en puissance.

Plus Kate suit le protocole Windsor, plus elle ressort royale, sans effort.

Publicités

4 réflexions sur “PEOPLE- Jessica Mulroney, la vie rêvée de Meghan

  1. Cette «  dame » ne vole pas bien haut tout de même….quelle tristesse d’être autant obsédée par sa personne…😏

    • Les stylistes peuvent exagerer dans le show off superficiel en effet. 😄
      A mon retour de vacances, je reprends le feuilleton sur Meghan et ses derniers soucis sans parler des scandales routiers de Papy Philip et Lilibeth..

  2. Pingback: PEOPLE- Meghan, la dernière extravagance | L'effet colibri, the hummingbird effect

  3. Pingback: PEOPLE-LIFESTYLE- Letizia, ses secrets de style | L'effet colibri, the hummingbird effect

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s