L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

PEOPLE- Trêve de Noël…

1 commentaire

Certains attendaient une guerre des dames, mais elle n’eut pas lieu bien sûr , conformément aux desideratas de la Reine et de Charles, préoccupés d’arrêter le buzz mondial autour de ses brus, Kate et Meghan. C’est une firme joyeuse et gaie qui a marché d’un bon pas à la messe de Noël.

Froide et secrète, la guerre des princes a déjà lieu

Mais le langage du corps ne trompe pas.

Inutile d’être un expert du body language pour discerner que tout était plus que parfaitement mis en scène hier quand la fameuse parade annuelle de la Firme se rendant à la messe de Noël se déroula sur le chemin de la chapelle de Sandringham.

Philip et Camilla étaient restés prudemment au chaud, malades. Camilla avait déjà dû annuler une visite à un salon équestre en raison d’un mauvais rhume persistant. On ne l’avait d’ailleurs pas vue au déjeuner de Noël de la Reine à Buckingham.

On remarqua la grande taille de Lady Louise, qui dépasse presque sa mère Sophie Rhys Jones. Fini le pensum des collants blancs et des babies noires, un tradition éculée qui a encore lieu . Le petit Severn semble avoir froid dans son costume d’écolier.

Les petites de Peter Phillips, fils d’Anne, n’y échappent pas encore .

Eugenie portait une tenue festive rouge vif , digne de la famille royale.

Sa soeur aînée, Beatrice, était plus discrète en bleu marine, avec un fedora assorti.

Beatrice fait chemin avec Autumn Phillips, bru d’Anne , épouse de Peter

La princesse d’York a minci depuis qu’elle défraie la chronique, avec sa liaison avec un promoteur immobilier, fils d’un couple mondaine bien connu à Londres. Ledit jeune homme est aussi père d’un bébé avec une brillante architecte américano-chinoise. Une liaison éclair qui a démarré lors du …mariage d’Eugenie où ils se sont rencontrés et aimés. Ces amours font scandale et l’architecte a déménagé, quittant avec fracas son compagnon et père de leur bébé.

Evidemment, tout le monde n’était pas venu pour voir Beatrice ou Zara Tindall défiler, mais plutôt pour scruter les fameux Fab Four. Meghan, fidèle à elle-même débarque en tenue noirâtre, mais bleu marine quand même. Le tout en Victoria Beckham ( sa copine) , manteau, bottes, sac, etc.

Comme elle a toujours chaud, Meghan marchait ventre à l’air frais anglais, manteau ouvert. Mais, attendez, le clou du show fut quand elle arriva quasiment bras dessus bras dessous avec sa chère belle-soeur , Kate.

Kate, triomphante, portait une tenue royale, rouge en colour block, idéalement royale et festive. Elle coche toutes les cases du chic royal protocolaire vs Meghan presque en deuil . On remarque la broche en feuille de chêne de diamants, un symbole qui figure sur les « armoiries » des Middleton ( le papa a obtenu un petit titre de chevalerie au mariage de sa fille) .

Les deux princesses devisent avec appétit , cheminant au même rythme et se mirrorant. Un peut trop parfait et expressif pour être vrai selon les experts qui affirment que cela fait penser aux hommes politiques qui se rencontrent à un sommet d’Etats. Ils surjouent la gestuelle , la rendant artificielle .

Les deux dames en rajoutent, bien plus que ce que l’on avait vu l’an dernier.

Selon une taupe, la Reine leur aurait demandé de mettre de côté leurs différends pour Noël et l’harmonie familiale. Charles de son côté aurait demandé que tout ce raffut reste privé. Message entendu 5 sur 5.

Pourquoi tant de soupçons ? Parce qu‘il suffit de regarder Harry et William pour avoir compris qu’il y a anguille sous roche. Contrairement à leur habitude, les deux frères ne se regardent pas, plus occupés à parler à la foule et à regarder droit devant ou leurs femmes. Les sourires sont tendus et les mains dans les poches. On a déjà vu cela ailleurs, entre Charles et Andrew ( qui ne se parlent quasiment plus) ou entre Joachim et Frederick de Danemark .

Une nouvelle rumeur affirme que William aurait déclaré à la Reine « ne pas trouver Meghan une épouse convenable pour son frère ». Ce ne serait guère étonnant, car William n’aime pas le bling bling . Il ne doit pas être très fan du style hollywoodien de Priyanka Chopra ou de Jessica Mulroney, les meilleures potes de sa belle-soeur, deux pros des selfies sur Instagram.

Il est plus conformiste même s’il est aussi d’accord pour assouplir le protocole ( moins de domestiques, moins de port de cravate, plus de contacts tactiles avec ses sujets). Bref, le « Rift » s’il existe, il est à davantage à chercher entre les frangins,qu’ entre les brus.

Etonnamment,Harry a participé à la chasse au faisan du 26.12, contre toute attente. Finalement , la derniere version est que le prince ne va pas se laisser influencer par sa vegan activiste d épouse. Il estime que la chasse est un sport durable si pratiqué avec respect. Et encore plus etonnant , Meghan serait venue au dejeuner buffet post chasse où les chasseurs Windsor viennent déguster des viandes froides en chaussettes, ayant quitté leurs tenues boueuses dans une pièce spéciale du relais de chasse Sandringham Wood Farm. Bref, tout pour faire plaisir à Lilibeth.

Déterminée à faire sa bonne élève, Kate assure à fond, en future reine. Pour le coup, elle a tout juste, cheveux attachés proprement et tenue qui ne s’envole pas. Et pas de satanée pose Kate ou de cerclage Middleton aux yeux.

Une attitude royale et protocolaire qu’elle a tout intérêt à poursuivre. Si elle continue, elle se rapprochera de Mary et de Maxima, des modèles idéaux pour elle.

Pendant ce temps, Meghan serre dans ses bras une fan de 17 ans, connue sur Instagram qui la suit depuis Suits. Meghan se segmente dans un rôle plus cool, plus familier et sympa, proche de ses fans. Plus Hollywood. Espérons que cette tactique ne va pas lui revenir en pleine face plus tard.

Plus festive que jamais, la Reine est apparue en tenue gris clair avec liseret fuschia et chapeau à aigrettes assorti. Totalement kitsch royal.

Dans l’apres midi, elle s’est retirée dans une pièce à part, comme à son accoutumée, pour se regarder à la télévision à 15h pile sur BBC. Le reste de la famille regardait religieusement au salon. Cette année, un discours sur l’harmonie et le respect de l’autre, en une année de Brexit qui précipite le UK dans l’inconnue voire le chaos. Sur son bureau, une photo de Charles bébé et sur son dos, une robe dessinée par sa camériste en chef, Angela Kelly.

On est loin de son premier discours …des décennies plus tôt.

A Madrid, c’est le discours du roi Felipe qui a mobilisé quelques millions de spectateurs espagnols devant leur télé. Un discours sur le respect de la Constitution, enjeu important avec la crise catalane. Leonor , 13 ans, était en coulisses avec sa maman, pour apprendre. Un discours enregistré depuis quelques jours. A cette heure, la petite famille s’est envolée en vacances vers un lieu inconnu, histoire de décompresser. Un truc auquel tient Letizia, adepte de ces escapades incognitos.

Une fin d’année apaisée pour les Bourbons et Ortiz, après un printemps chaud, avec le fameux rififi entre Sophie et Letizia à Pâques ,en live à la télé, et leur réconciliation, aussi très surjouée pour les caméras, avant qu’on découvre que Sainte Sophie a passé ses robes vintage à Letizia, signe que vraiment quelque chose a changé.

A Oslo, on est en harmonie entre petits-enfants et grands-parents. Le prince Magnus a donné le bras à sa royale mamie Sonja .

Il a hérité de la corpulence de son papie Harald , qu’on voit ici avrc la pastrice ( ou pasteure) qui a officié .

Ingrid aussi s’occupe de sa mamie.

Elle est raccord en coloris avec Elisabeth, sa future consoeur anglaise. Gris clair et rouge.

Mette Maritt et Haakon n’étaient pas loin non plus.

En Scandinavie, on marche en talons dans la neige sans problème, c’est une habitude. Mary de Danemark avait fait une démo en visite dans les pays Baltes , il y a quelques semaines. Pas raisonnable et risque de s’étaler ou de se tordre le cheville.

Bien au chaud à la Maison Blanche, c’était les Trump. Melania a pris le jet privé pour remonter en vitesse de Mar el Lago où elle s’éclatait au soleil floridan,,, pour retrouver son ‘pauvre de lui » autoproclamé Donald ( via Twitter) . Il faut dire que son caprice de mur anti Mexicains à 5 milliards bloque le Parlement ces temps ci, l’obligeant à rester à DC pour les Fêtes.

Devant une débauche démesurée et caricaturale de sapins de Noël, les deux ont joué la comédie, en prenant des appels téléphoniques de la hotline qui renseigne les enfants américains sur le voyage du Pere Noel.

Donald s’est de nouveau illustre en demandant à un enfant s’il croyait toujours au Père Noel; car c’est » marginal à 7 ans ». Heureusement, Lloyd, une fillette de 7 ans de Lexington, n’a rien remarqué, tant elle était impressionnée et surprise que son appel tombe sur Donald.

La petite, qui était écoutée par sa soeur aînée de 10 ans et son frère de 5 ans n’y a vu que du feu , et a bien reçu ses cadeaux de Santa Claus, comme prévu.

C’est surtout Melania qu’on a envie de saluer, impeccable, en top model, prenant la pose , sourire de commande et fiche de speakrine en mains. Notons son style Hollywood qu’aurait adoré Meghan ; jambes bronzées huilées nues ( notons la différence avec les pieds d’une autre teinte) ; talons aiguilles, terracotta sur les joues.

C’est vrai qu’aux US, c’est important d(avoir l’air bronzé. Regardons la tronche de Donald, avec son anti-cernes qui fait « lunettes de bronzage » de celui qui rentre du ski.

Publicités

Une réflexion sur “PEOPLE- Trêve de Noël…

  1. Ah Melania j’envie tout ses escarpins !!!!!!!!!!!!!!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s