L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

PEOPLE- Cambridge vs Sussex, du rififi dans la Firme

Poster un commentaire

Loin de la détresse désespérée et de la colère « 1789 » des Gilets jaunes, la Firme bruisse de mille fuites. (Cela fait un bout de temps que je voudrais consacrer un post à la sociopathie froide qui fait des ravages chez les directions d’entreprises et de gouvernements, notamment celle de Jupiter , mais cela serait vraiment fort déprimant. Je le garde néanmoins dans mon agenda…)

Il y a un rififi heureusement bien moins grave chez les Windsor. Une comédie humaine au sein de la famille la plus médiatisée du monde. Depuis quelques temps, cela fuite pas mal au Palais , une vraie passoire, et une chasse à la taupe aurait été lancée chez Harry et Meghan pour déterminer les sources des fuites. Probablement qu’elles sont multiples et les tabloïds britanniques annoncent déjà que cela ne fait que commencer. On dirait qu’on a un filon. Et le Palais semble presque cautionner….

L’ex- star sexy de Suits va trouver à qui parler, car la Firme entend bien neutraliser celle qu’elle redoute comme la prochaine Diana., une métaphore injuste et inexacte et pour l’une et pour l’autre.

  • Kate vs Meghan, la guerre des duchesses a eu lieu
  • Meghan, une patronne pas facile
  • Harry et William divisés ?
  • Noêl en familles

Depuis le retour de Meghan et Harry de leur voyage en Océanie, les douches écossaises s’abattent sur eux non stop. Tout d’abord, il y eu l’annonce de la démission brutale et immédiate de l’assistante personnelle de Meghan, Melissa Toubati. Une professionnelle ( et compatriote française ) reconnue dans son métier et par le personnel royal, qui a déjà oeuvré pour nombre de people, et pas des plus faciles, tels que Robbie Williams et sa femme Ayda, deux personnalités notoirement exubérantes. Robbie avait d’ailleurs fait le show au mariage princier, donnant un récital endiablé. Même sa fille figura parmi les demoiselles d’honneur.

Avec seulement 6 mois de boulot au compteur, Melissa avait semble t il trouvé des amis parmi le staff royal, puisqu’elle fut remerciée avec effusion et force compliments. Il semble aux dernières news sorties hier que la PA pourtant aguerrie n’aurait pas résisté aux demandes effrenées et à la cadence imposée par la trépidante vedette télé américaine, ceci incluant des emails à 5 heures du matin. Pas vraiment humanitaire de mettre en burnout son personnel.

Hélas, on a vu la même chose en France avec un chauffeur corvéable à merci, qui avait attaqué en justice son boss, Alain Blondel, ancien patron …du syndicat Force Ouvrière . Grief, heures sup impayées et horaires à rallonge.

Melissa est derrière Ayda Williams, à droite

Etre personnel de maison, ce n’est pas facile. Burrell lui même disait que Diana le faisait travailler de 7h à 23h, lui le butler confident, infatigable et fidèle .

Dans la foulée, on apprenait aussi le départ de 2 autres personnes clés, les secrétaires particuliers du couple, celle de Meghan et celui de Harry. Bref, cela faisait beaucoup.

Outre l’incident de la tiare, du rappel à l’ordre personnel de la Reine à Harry. voilà qu’on apprend que cela ne va pas si bien que cela entre les Cambridge et les Sussex.

Diverses fuites affirment soudain que tout aurait mal commencé dès Noël 2017, sur une invitation de Kate et William à Anmer Hall, leur demeure du Norfolk. Cette invitation aurait été téléguidée par Charles, ce qui n’aurait pas été à la vérité du goût de Kate, enceinte de 5 mois du petit Louis.

Les tensions auraient débuté immédiatement avec Kate prenant à part Meghan pour lui signifier calmement mais fermement « qu’il était inacceptable que Meghan commande ainsi son personnel, que c’était à elle de lui parler ». Meghan aurait mal parlé au personnel de la maison, au lieu d’aller en parler aux patrons de la maison. Directe et spontanée, la fiancée de Harry a commis un impair. La mise au point de Kate n’aurait pas plu à Meghan qui se serait plainte illico auprès de Harry . S’en serait ensuivi une « dispute » entre les deux couples. Je suppose qu’on était loin du pugilat.

Justement, Harry n’aurait pas apprécié que son frangin et sa belle-soeur « n’aient pas déroulé le tapis rouge » pour sa dulcinée chérie. Il semblerait que William, naturellement protecteur de son frangin, trouve que tout va trop vite entre son cadet et sa belle Américaine. On peut supposer que cette version est plausible car il se méfie énormément, manifestant sa désapprobation de l’ex fiancé de Béatrice, l’ambitieux et bavard Dave Clark. …pourtant un camarade de St Andrews qu’il avait présenté à sa cousine. William et Kate ont mis des années à se marier, alors Harry et ses fiançailles éclair …

Déjà enfant, Wills avait des tendances protectrices depuis les dépressions de sa propre mère, à qui il passait des kleenex tandis qu’elle pleurait dans la salle de bain ( anecdote rapportée par Diana dans le fameux livre de Morton) . A la mort de Diana, il protègera naturellement son cadet Harry, qu’il sait très marqué par le deuil au point de faire une thérapie dont il a parlé publiquement.

Les festivités de ce Noël 2017 furent entrecoupées d’une trêve bienvenue, Charles faisant une visite de courtoisie, ayant eu vent de tensions entre les deux couples. Il se trouve que si Charles apprécie moyennement les Middleton, notamment Carole, la super mamie si parfaite qu’il trouve accaparante, il adorerait Meghan dont il semble comprendre les problèmes et défis.

Kate aurait aussi « reçu plusieurs fois Meghan pour le thé » afin de partager ses insights sur les arcanes de la Firme. Visiblement, les paroles de la jeune femme ne trouvèrent pas écho favorable et au contraire accrurent le fossé entre les deux jeunes femmes. Kate est très anglaise, plus indirecte et discrète, alors que Meghan est très californienne et directe , le choc culturel était probable. Visiblement l’amour des smoothies verts et du yoga ne suffit pas à les unir.

On parle aussi d’un incident lors des essayages de la petite Charlotte, à 3 semaines du mariage de Meghan. La session aurait été contraignante car Meghan « exigeait le meilleur » et Kate en aurait pris ombrage. On n’a pas les détails, mais la duchesse de Cambridge aurait mal pris la séance. Maniaquerie de Meghan ? Paroles blessantes ? Nul ne sait. L’incident serait clos selon les taupes, mais c’est probablement ignorer que Kate, sous des airs timides, est d’une force mentale rare. Il suffit de voir son corps sculpté en pompes et planches de bootcamp, et comment elle a géré « la séparation d’avec William »pendant ces fameux mois d’attente désespérante. Elle aussi est perfectionniste et contrôle son apparence, certes d’une façon différente, selon ses goûts.

Certains au sein du Palais la surnomme Marshmallow d’Acier, un surnom donné à la Reine Mère, jadis. Meghan au contraire a hérité du surnom de Ouragan Meghan ou Diana bis pour son côté volcanique et excité. La duchesse balance toutes ses idées et demandes dès potron-minet. Et elles seraient nombreuses , au point de faire craquer sa pauvre PA.

La Reine aurait aussi eu besoin de la rappeler au protocole, car elle ne portait pas de chapeau lors de leur sortie commune. Meghan avait probablement estimé que porter collants et robe en dessous du genou, plus s’abstenir de porter du noir, était bien assez pour la mamie.

Il semblerait selon les taupes que la Reine n’ait pas apprécié le prix des tenues de Meghan en Océanie, et surtout le peu de marques britanniques portées. Le choix de Meghan de poursuivre avec sa styliste et super amie Jessica Mulroney, ne serait pas jugé opportun, Jessica étant trop Hollywood et donc pas compétente pour le nouveau rôle de l’actrice.

Autre dernière anecdote, Meghan aurait voulu que soit vaporisé dans l’air du parfum afin de masquer l’odeur de Windsor Chapel. L’idée, originale et  » très américaine » de parfumer une église, fut accueillie par des haussements d’épaules et des ricanements par le personnel de Buckingham qui opposa un veto. Il faut dire que l’affaire de la tiare et les manières jugées cavalières de la miss avaient déjà braqué le personnel royal. La Reine n’aurait pas été d’accord pour qu’on parfume sa chapelle privée. Comme tout vieil immeuble de pierres qui date de 1425 , il y règne une odeur mais rien de déplaisant, selon les gens qui ont eu l’heur d’y pénétrer. Meghan aime les choses belles et parfaites, on l’a vu dans son blog.

Cette anecdote illustre parfaitement le choc culturel entre Meghan , une jeune femme hollywoodienne vegan, bio, smoothies, yoga, selfies, venue d’un pays jeune et la culture de la Firme, basée sur un decorum impérial millénaire certes désuet mais qui fait son charme.

Mais nous sommes loin de ce qu’ont vécu Masako ou Michiko du Japon. Grace Kelly,Henri de Montpezat, Silvia de Suède, Mary de Danemark ont aussi essuyé des difficultés avec le protocole voire le personnel royal au début. Il y a une solitude , la perte de son ancienne vie, un nouvel univers, le choc culturel d’un autre pays, d’une autre langue. Kate a moins ce problème, étant britannique, élevée dans des cercles para-royaux.

Résultat, il n y’ avait pas de Noel ensemble cette année pour les fils de Charles. Harry et Meghan devaient aller à Sandringham avec la Reine ( qui a invité Doria Ragland en prime) , tandis que les Cambridge allaient …chez les Middleton.

Heureuse, Carole s’en était ouverte à la presse ce dimanche. Il y aurait un sapin de Noêl dans la chambre de chaque enfant royal , avec décorations à thème pour chaque arbre, et le matin de Noêl, tout le monde irait à la messe, puis se baladeraitun peu avant d’entamer un délicieux lunch à base de saumon fumé et de champagne. Il y aurait aussi un dîner de Noêl avec option vegan. C’est que Mamie Carole dit être  » devenue vegan récemment, ou disons plutôt flexitarienne ». Elle ne semble pas sure du terme…euh…

Et puis Mamie insistait

Il ne faut pas s’obséder avec la perfection. Ce sont les erreurs qui rendent les choses inoubliables.

Sachant que les camarades d’école des enfants Middleton se souviennent de lunchboxes totalement immaculées avec petits sandwiches parfaits et serviettes pliées au cordeau. ..Le business des Middleton étant le matériel de fête, il fallait bien que Carole donne sa version d’un Noël réussi. C’est aussi sa manière de soutenir sa fille. Sa vie est très normale affirme la super belle-mère du UK. Sa seule crainte ? De perdre le lien avec ses enfants. James Middleton en avait parlé à la presse allemande récemment. Les Middleton, c’est un clan uni qu’adore William.

La demeure royale de Frogmore House dans le Berkshire…comté où vivent les Middleton

Les deux couples princiers vont séparer leurs bureaux et les Sussex vont carrément partir à Frogmore House, hors de Londres, ce qui est une première. Les cousins Gloucester pourront rester dans leur appartement et les Sussex n’auront pas à vivre à côté des Cambridge. Les Sussex louent déjà une maison dans l’Oxfordshire où ils ont reçu les Clooney ou Serena Williams cet été. D’ailleurs, il est assez sain et naturel que chaque frère coupe le cordon ombilical pour vivre sa vie et fonder sa famille.

Sauf que depuis ce matin, rétropédalage. Carole va être déçue. Il a été annoncé que Wills et Kate iraient aussi à Sandringham avec mamie Lilibeth. Trop de rumeurs de taupes parlent de froid entre les deux duchesses. Ce qui intrigue, c’est que le Palais réagisse ainsi, finalement confirmant qu’il y a bien un pot-aux-roses. Au lieu de démentir, les sources du palais reconnaissent qu’il y a bien eu des incidents dus aux personnalités différentes des deux belles-soeurs. Etonnant.

Un roman familial finalement comme dans toutes les familles.

Quoi qu’il en soit, Kate continue d’avancer, elle sera la future reine et Meghan devrait faire attention. La duchesse est apparue très mince, mais tout sourire pour saluer le peuple de Leicester qui pleure la mort accidentelle du propriétaire thaïlandais du club de football de la ville. Kate a bien sûr opté pour une couleur plus sombre, de circonstances. La queue de cheval lui sied bien, versus le fameux brushing Dallas.


Kate assure à fond avec son homme. En Catherine Walker et manteau robe typique de son style, épaules carrées et col chemisier. Kate semble prendre de la hauteur depuis que Meghan est arrivée. On dirait que Meghan rehausse Kate, qui a aussi upgradé son formalisme royal depuis son 3e bébé.

Pendant ce temps, triomphante, Meghan poursuit bains de foule et grossesse, tout sourire. On reconnait son encolure bateau préférée et sa passion des trenches. Et main dans la main avec son homme.

A suivre

Maj du 4 dec. S il n y a pas de gilets jaunes dans la Firme, il y a actuellement des menaces de greves car le personnel est furieux contre une reforme de son systeme de pension. Les retraites baisseraient selon le syndicat principal.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s