L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

PEOPLE- Charles , Naruhito, dans les starting-blocks

3 Commentaires

Ils sont nés pour devenir monarques, ils attendent depuis des décennies, et approchent de l’âge de la retraite, voire l’ont dépassé. Si Naruhito du Japon , 58 ans , s’apprête à monter sur le trône à la faveur de l’abdication de son père Akihito, dès mai prochain, Charles d’Angleterre devra encore patienter 3 ans…

Charles règnera à 73 ans. Elisabeth , elle, a régné depuis ses 25 ans…

La Reine Elisabeth II , selon ses proches, se préparerait à franchir le pas grâce à un stratagème constitutionnel, qui lui permet néanmoins de ne pas violer son Serment sacré du Couronnement.

Faisons donc le point…

Si certains princes et princesses ont encore le temps, en Jordanie, au Maroc, en Espagne, en Hollande, en Belgique, à Monaco, il y en a qui n’en peuvent plus de piaffer dans les starting blocks. Roi ou Reine, c’est un boulot spécial qui suppose d’attendre…La mort de son parent. Avouons que c’est un peu spécial comme boulot.

C’est un boulot qui de nos jours requiert la meilleure éducation, la meilleure préparation possible. Tout ce beau monde va en école privée, surtout Montessori ( même en Norvège, où l’envoi de la princesse Ingrid en école privée, a fait grincer les dents de l’égalitariste peuple viking) , puis en boarding schools ultra chic, et autres campus américains ou british top niveau ( Georgetown , Oxford , Cambridge sont des must). Voire des académies militaires ( Sandhurst est aussi un must).

Le roi de Suède reste une exception, il alla en école publique.

Elisabeth de Belgique a entamé ses études au Pays de Galles cette rentrée, une première dans la famille royale belge. Elle a aussi pris des cours cet été à Eton ( internat encore masculin , mixte en été).

Leonor d Espagne a fait son premier speech à 13 ans, lisant devant sa maman( aux anges) et le gouvernement, l article premier de la Constitution Espagnole. Felipe aussi avait commencé à 13 ans. On peut compter sur lui pour préparer sa fille comme il se doit. Et sur son ex journaliste de maman pour le media training.

Charles occupe une étrange position: doyen des princes héritiers du monde. Normal, sa maman est la doyenne des monarques du monde, culminant à 92 ans, en pleine forme, faisant encore du cheval.

Une vie de prince de Galles, dédiée à laisser sa marque, son empreinte, bossant 14 h par jour, et effectuant 600 engagements dans l’année. Sa soeur Anne et lui sont de grands bosseurs. Surtout que des fuites affirment que la Reine et Philip ont longtemps trouvé Charles inquiétant avec des idées « sectaires » révolutionnaires et des colères brusques, des cacas nerveux jugés inquiétants. Sa soeur Anne parait le meilleur choix mais la loi salique est ainsi faite ( les femmes peuvent régner s’il n’y a pas de fils, une loi abrogée depuis).

Charles fut le premier à se lancer dans le bio avec son duché de Cornouailles , qui vend des biscuits d’avoine bio sous la marque Duchy Oats, à faire une fondation pour les SDF, à gueuler contre les architectes qui massacrent le paysage de béton débile tout en vivant dans des manoirs anciens.

On avait même eu peur quand il visita la Grande Arche qu’il fasse une sortie négative, mais ce ne fut pas le cas, ouf.

Charles semble un super prince bio, mais il a aussi ses paradoxes. Certes il a toujours voulu payer ses impôts, veut réduire les dépenses en limitant la Liste Civile à la branche aînée ( ce qui rend furieux Andrew) , mais il s’énerva néanmoins quand le gouvernement décida de désarmer le Britannia, le yacht royal qui coutait une blinde. Il a une fondation pour les SDF , mais il vit avec des hordes de personnel de maison , selon un protocole suranné edwardien où c’est son valet qui lui prépare encore sa brosse à dents.

William et Kate ont pris leur distance avec ce modèle aristo, préférant un modèle plus bourgeois, avec une nanny et une bonne, mais ceci surcharge de boulot leurs rares employés, au point de chasser leur bonne norvégienne préférée, pourtant ex employée de Haakon et Mette Marrit ( prononcer Méteu- Marette).

Sa récente biographie, censée célébrer ses 70 ans n’aurait pas dû sortir. Non seulement, il essaie encore de revenir sur des histoires de Mathusalem avec Diana, mais on découvre qu’il était contre la loi interdisant la burqa en France et en Europe, et qu’il n’est pas si écolo que cela.

Un jour, il part dans les Highlands pour la journée. Il quitte Balmoral avec son cortège de personnel, dans des 4×4. Arrivés sur place, il réalise qu’il a omis d’éteindre la lumière dans sa salle de bain… Son personnel lui dit qu’on va appeler Balmoral pour leur demander d’aller éteindre la lumière… Que nenni, le prince exige de retourner à Balmoral.  » C’est ma responsabilité personnelle » dit-il. Tout le convoi repart…pour que le doigt princier puisse appuyer sur l’interrupteur personnellement.

Avouons que ce n’est pas écolo et franchement puéril.

Sensible, se sentant longtemps mal aimé: une mère froide occupée à régner, qui l’abandonne aux mains de son père, un militaire duraille qui l’envoie en pension où il se fait harceler ( comme Rainier de Monaco) . Philip a lui même grandi sans famille et avait affirmé avoir quitté la Navy à regrets, disant que « c était la seule famille qu’il ait jamais eue ». Les Windsor, c’est donc une famille pour les sans famille. De nos jours, Meghan a retrouvé en la Firme une nouvelle famille, moins barrée que la sienne.

Réconcilié avec son passé, il n’a pas eu la maturité nécessaire pour gérer son épouse Diana, une femme qu’il n’aurait pas dû épouser, redit-il dans sa dernière biographie. Sauf qu’il devrait maintenant arrêter d’en parler sans arrêt, car il est grand -père et a eu deux fils de ce mariage « forcé ». Ni lui ni Diana n’auront eu le cran de reculer face à l’ampleur du scandale potentiel.

L’ombre de Camilla planera toujours sur son destin de prince maudit. Reparler de Diana, c’est reparler de ces temps obscurs. L’anniversaire de la mort de Diana en 2017 a ravivé les rancunes du public contre  » la vieille chauve souris ». Charles aussi se fait traiter de « vieux has been », de « pauvre bougre ».

Le sondage publié ce matin, sorte de Top Windsor a seulement classé Charles en 7e position derrière ses enfants, ses brus et même son croûlant père Philip. Consolation, Andrew, son cadet est 15e et son benjamin, Edward 12e. Anne est 8e derrière lui. La Reine caracole en 2e position , 1 point derrière Harry, qui reste au sommet avec 74% d’opînions positives. Meghan qui est en 6e position est à 55% d’opinions favorables. Pas cool pour l’anniversaire de Charles ce 17 novembre.

La Reine a toutefois prévu un beau gala en son honneur, histoire de célébrer dignement ses 70 ans. Et il y a des surprises en coulisses…

Elisabeth n’est pas si aveugle, même si elle ne dit rien. Elle a bien compris que les temps changent. Partout ses amis abdiquent pour prendre leur retraite. Si Margrethe ou Harald s’accrochent cahin caha à 80 ans, cela devient dur. Et surtout, même au Japon, pays où la monarchie se fossilise vivante, l’empereur a obtenu une réforme de la loi pour pouvoir passer le relais à son fils.

Elisabeth II a déjà commencé à faire monter en puissance son fils, lui déléguant un maximum de voyages. Charles a aussi désormais une copie des boites rouges qui contiennent les lois qu’elle doit signer. Les deux ont des RDV en tête à tête sans témoins, où ils échangent enfin…

Epuisé, Philip a pris sa retraite à 96 ans l’an dernier, suivant l’exemple de Henri de Montpezat, déjà disparu hélas, sénile après seulement quelques années de retraite, prises… de son propre chef. Le « mauvais » exemple danois, montre qu’il faut savoir passer à la suite sans attendre la mort, sous peine de ne pas profiter de sa fin de vie …et de bloquer les plus jeunes.

Charles se retrouve actuellement quasiment prince consort de rechange. On le voit souvent escortant sa maman. Mais il n’est pas un chevalier servant, il a vraiment un accès au rôle de sa mère via les boites rouges.

La Reine a encore mieux en magasin. Bien que gaillarde, la reine souhaiterait à 95 ans passer la main à Charles, sans abdiquer. Comment ?

Simple: elle va invoquer le Regency Act ( déjà utilisé en 1810 avec George III , devenu fou car atteint de la maladie de la porphyrie) et faire de Charles le Prince Régent. Il sera dépositaire de tous les pouvoirs exécutifs… tandis qu’elle restera Reine …régnante mais inactive .

Pourquoi un tel acharnement à rester reine ? Parce que Elisabeth entend ne pas trahir son Serment Sacré du Couronnement . Charles sera donc Roi par la suite et … Camilla …reine consort. Même si Charles avait dit qu’elle resterait duchesse de Cornouailles et serait au mieux princesse consort. A ce jour, Camilla ne porte pas le titre de Princesse de Galles, tant cela reste radioactif pour les fans de Diana. Mais rien techniquement n’empêche Charles de changer la donne et la Constitution n’interdit nullement à Camilla de devenir reine.

Mais on sait que Charles ne régnera pas longtemps. A 70 ans, il est épuisé, et donne des signes de fatigue. Selon ses propres proches, il continue à un rythme effréné, et ne tient plus le coup. Il s’est déjà assoupi sur ses notes dans l’après-midi. En plus, je soupçonne qu’il ne fait plus de sport et abuse de la dive bouteille. L’ancien joueur de polo ne semble plus faire de cheval ni quoi que ce soit. Son sport fétiche semble être le lever de coude en couple.

Ses mains sont devenues vraiment fort girondes et ses joues rouges intriguent. Je soupçonne qu’il se poudre comme la Reine pour cacher les dégâts. ll n’était pas ainsi . A 70 ans, il accuse les années à raison de 14h de boulot par jour. Toujours selon son personnel, il continue de bosser comme s’il avait 40 ans, désirant ardemment laisser une empreinte à la postérité en tant que Prince de Galles, à défaut d’être roi un jour. Il n’est pas sans rappeler son fêtard d’ancêtre, Edward VII, qui fut Prince de Galles fort longtemps, sa maman étant la fameuse reine Victoria. Il monta sur le trône finalement en 1901. Marié à la belle et populaire Alexandra de Danemark, il la trompe toutefois avec sa favorite, Alice Keppel...ancêtre de Camilla Parker- Bowles née Shand.

Au Japon, c’est un autre prince vieillissant, Naruhito qui se prépare. A 58 ans, son heure est enfin arrivée. Il a étudié la logistique à Oxford ( il a un doctorat) et serait un grand spécialiste du transport fluvial. Dans la famille impériale, on se consacre à la recherche et à l’étude. Pour sa soeur, c’était les oiseaux. Naruhito, c’est surtout l’époux de Masako, la fascinante princesse, polyglotte ex diplomate de haut niveau.

Le couple malgré les épreuves semble solidaire et beaucoup s’aimer.

Naruhito avait promis à Masako qu’elle serait plus efficace en tant que princesse héritière qu’en tant que diplomate, mais …euh pas vraiment. Enterrée vivante dans le protocole débile et préhistorique édicté par l’ incroyable Agence Impériale ( ministère rigoriste, sexiste et intolérant socialement qui dépend du Premier Ministre) , la pauvre princesse a rapidement été muselée et tout est fait pour qu’elle reste déprimée. Par exemple, pas de voyages.

Subtil, malin , l’empereur a réussi à obtenir l’impensable: abdiquer. Mettant en avant sa faible santé et le risque d’humilier publiquement le pays en devenant gaga, il a obtenu une révision de la Constitution. Par contre, toujours pas d’abolition de la loi salique à l’horizon.

Finalement le prince cadet Akishino a fait un bébé masculin de dernière minute ( on soupçonne une FIV avec sélection du sexe) afin de sortir la famille impériale de l’embarras et …de la nécessité de voter une loi pour abolir la loi salique qui aurait permis au Japon de devenir moderne.

Qu’importe, place à Naruhito, qui rejoint le club des princes devenus rois ces dernières années. Avec sa femme, il a trouvé une vraie osmose et a essayé de la défendre malgré l’adversité et les blocages protocolaires.

Leur amour reste discret mais semble évident. On voit ici que la culture japonaise est la moins tactile du monde.

Les Japonais estiment en effet que les manifestations tactiles sont intimes et sont à garder dans la sphère privée.

Quand Naruhito part en voyage, pas de baiser d’adieu de Madame.

Le couple princier peut compter sur la solidarité des collègues compatissants, que ce soit ici Mary de Danemark ou Maxima, une grande amie de Masako . Elle avait obtenu que son amie japonaise puisse venir à son couronnement en Hollande.

Hélas, Masako reste cloîtrée au pays, interdite lors d’une visite officielle en présence de Bibi…en tenue chinoise ( on appelle cette robe le tchi p’ao) version courte. Pas sûr que Bibi ait compris que le Japon n’est pas la Chine.

Naruhito devrait cependant poursuivre la modernisation lente de la monarchie japonaise. On l’a vu jogger dans les rues autour du Palais, ce qui est une première.

On ne s’attend pas à grand chose de renversant, mais mieux vaut avancer même lentement que s’arrêter…

Publicités

3 réflexions sur “PEOPLE- Charles , Naruhito, dans les starting-blocks

  1. j’adore ce blog, c’est frais et drôle.

    • Merci Iris ! J aime votre style. Je ai commence ce blog pour mes anciens collegues quand j ai quitte mon employeur precedent. Je ne pensais pas qu il serait lu par tant de personnes dans tant de pays.

  2. Pingback: PEOPLE- Armistice chez les Windsor, ou presque | L'effet colibri, the hummingbird effect

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s