L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

PEOPLE- Meghan, Kate, leur concours d’originalités

Poster un commentaire

Meghan et Kate sont les princesses les plus regardées du moment. Meghan poursuit son baptême du feu en terre australe tandis que Kate fait sa rentrée post bébé.

Meghan termine sa tournée par un voyage triomphal maori en Nouvelle Zélande au bras de son prince Harry, tandis que Kate a effectué deux sorties fort remarquées, plus svelte que jamais, au point d’inquiéter le public anglais.

Au pays des All Blacks, Meghan était en terrain conquis, elle qui adore le noir. Elle en a profité pour se faire plaisir tout en rendant hommage à ses hôtes. Toujours scotchée à son mari, façon star hollywoodienne sur tapis rouge, elle a reporté une robe déjà vue sur elle lors d’un match de polo ( avant son mariage).

Une robe à emmanchures américaines ( un design jamais vu au UK, qui rappelle Letizia) qui vaut 2000 euros mais qu’elle aura payé elle même, sans apaiser ceux qui affirment que sa garde-robe sur ce voyage aura coûté 500 .000 livres.

Autre originalité de celle qui accumule les cascades stylistiques, poser mains dans les poches. Ce n’est pas royal selon les spécialistes de protocole ( aucune personnalité royale ne le fait), mais Meghan l’a fait. Avec Meghan , on apprend par la négative , et elle est assurément la meilleure à l’heure actuelle pour cela.

Intéressant, on peut voir la différence entre être un people et un royal. Cela tient à des détails : jambes nues, mains dans les poches, cheveux qui pendent, mini robe. On en oublie que le design de la robe trench croisée blanche lui sied .

Meghan fait tout ce qu’il faut pour s’ajouter du buzz, et pas forcément du meilleur. Même sa soeur est devenue inaudible. Samantha Markle a bien essayé de critiquer ses affirmations aux Fidji de petits boulots et de bourse pour finir ses études universitaires en disant que c est leur papa qui a paye , mais on l’aura à peine remarquée .

Hélas, cela atteint la réputation de Harry, car dès qu’elle sort des chemins battus, ou des rails pour ses détracteurs, c’est lui qui prend.  » Un gamin  » qui s’est fait embobiner.

Qu’il pleuve ou qu’il vente, le duo tient bon.

L’accueil par les lointains Néo Zélandais fut particulièrement chaleureux. C’est là que Meghan réalisa sa nouvelle cascade stylistique, visiblement involontaire . Sa jupe Givenchy plissée, s’avéra cocasse au soleil, paraissant transparente, grâce à un effet optique inattendu.

La maille luit au soleil d’une façon inattendue par une géométrie des plis qui semble mouler et gainer en même temps. On dirait que c’est calculé par ordinateur.

Décidément, elle a l’art de faire parler d »elle, Meghan. La reine du buzz. Dernier en date, une source aurait affirmé qu’elle avait fait signer à son ex mari un pregnancy contract, une pratique courante en Californie. Dans un papier écrit par Meghan et signé par son ex mari , ledit mari promettait de payer nutritionniste, coach sportif et nounou si Meghan venait à avoir un bébé. Meghan entendait parait-il garder sa silhouette. Ledit mari n’était pas chaud, mais aurait signé pour avoir la paix. Impossible de savoir si c’est une rumeur ou une réalité. Meghan ne démentira ni ne confirmera jamais.

En attendant, loin de ces ragots, Meghan a joué aux reines maoris, avec Harry. Tous deux ont reçu un manteau d’apparat en plumes de kiwi. Harry a même prononcé un discours et chanté l’hymne en maori. Une prononciation jugée très claire.

On a même essayé de spéculer sur une opération de hallus valgus gauche de Meghan, au vu de ce qui aurait été une cicatrice repérée sur son pied par les zoomeurs de la presse. Un médecin dit que c’est possible …mais ne peut confirmer.

Autrefois

Harry, lui avait l’air d’un aigle , jouant les princes maoris. Cette fois, c’est lui qui tient la main de sa belle. Un vrai duo fusionnel.

Lui aussi fait fi du protocole, décidé à exprimer ses émotions plus librement.

Un couple tactile , c’est du nouveau à la Firme. Il en faut pour tous les fans.

Côté Cambridge, Kate a refait surface avec William . Tout d’abord pour soutenir une association Coach Core en faveur du sport chez les jeunes.

Impossible de ne pas remarquer ce nouveau look, blazer et tout en noir. Le public de se demander si Kate est en justaucorps .

Le legging moule ses cuisses de façon particulièrement nette. Kate pratiquerait le sport bootcamp, le vélo, le yoga, de façon frénétique. Un galbe impressionnant, pas forcément protocolaire. Kate pourrait peut être s’inspirer de Letizia, ici en Hugo Boss. Entre pantalon cigarette ( légèrement évasé) et legging, il y a quelques nuances.

Leti a encore pas mal d’avance sur les dames de Windsor. Meghan choisit le jean slim, avec un effet plus heureux. On note au passage ses jambes en X , qui pourraient expliquer pourquoi elle tourne un peu ses pieds vers l’intérieur par moments ( Charlotte Casiraghi et Caroline de Monaco ont aussi ce problème) .

Kate a fait une démo de tennis en total look noir, une nouveauté. Un truc qui semble tout droit sorti de chez Meghan, la woman in black du Gotha.

Un côté mime Marceau ou Audrey dans Funny Face. Ou Diana pour Demarchelier.

William ne fut pas jugé fort princier dans sa tenue un peu fripée, en particulier le pantalon jeans . Kate, sportive, s’éclate comme une folle. Elle rit pour deux.

En revanche, les observateurs notent sa pose jambes écartées pas vraiment élégante.

Kate et William aussi veulent montrer plus d’émotions.

Kate prend dans ses bras, et affirme qu’elle explique à George et Charlotte l’importance des câlins.

Une évolution chez les Cambridge plus réservés que les Sussex. Diana n’a pas le monopole des câlins.

En tous les cas, Kate avait un visage, frais, sans fillers ou botox apparent. L’acide hyarulonique, y a que ça de vrai et c’est moins voyant sauf quand on en injecte des tonnes comme Letizia récemment.

Le visage de Kate, moins maquillé, est plus frais. Sa beauté naturelle ressort bien mieux, sans ces tonnes de eye liner et autres khöl Mamie Middleton.

Kate a reparu à l’Imperial War Museum, où on lui a présenté une série de souvenirs, lettres notamment, laissées par ses trois arrières grands oncles morts à la Guerre en 1915. Les pauvres ont connu l enfer des horribles tranchées.

Kate apparait plus fatiguée, dans une robe de Jenny Packham déjà portée en Australie.

La jeune maman, ultra svelte ressort avec une taille Barbie impressionnante, tellement que les internautes la trouvent hagarde et malade.

Si Meghan est H, Kate est plutôt V, comme Charlène, larges épaules, bassin plus étroit. Accentuer les épaules avec des manches qui ressortent accentue l’effet. Idem avec une chevelure imposante qui crée une masse supérieure plus importante qu’en bas . Kate n’ayant ni hanches, ni fesses, cela n’aide pas.

Au passage, la pose Kate est de retour, signe qu’elle n’est pas si tranquille. Néanmoins Kate tient sa pochette plus haut, maintenant les bras plus hauts en angles droits. La princesse contient son émotion en découvrant les écrits de ses ancêtres morts à la Guerre, comme le frère de la Reine Mère, lui aussi décédé en 1915 .

Tout a été soigneusement préparé sur une table de la Documentation.

Kate garde le sourire, mais le public se demande si elle va bien. Dès qu’elle se poudre un peu plus, elle a l’air en effet moins en forme et moins jeune.

Dommage.

Ce qui est sûr, Kate a pris de l’assurance et s’affirme comme la future Reine , trouvant subitement grâce auprès d’un public rebuté par les cascades de Meghan.

Meghan, aurait porté pendant son voyage 75% de designers non anglais ( que ce soit en fringues ou accessoires) , ce qui a attisé les foudres du public. Contrairement à la nouvelle princesse bizuthe, Kate porte presque toujours des designers britanniques, avec une préférence pour McQueen …bien que la marque appartienne à Kering ( ex Pinault Printemps Redoute) , tout comme Givenchy. C’est un peu biaisé car Givenchy a pour directrice artistique une Anglaise. Le pourcentage est donc discutable.

Il faut dire que Meghan utilise aussi souvent une pochette Dior, et ceci fausse les statistiques, tout comme ses chaussures Aquazzura fétiches qu’on a vues partout.

La presse évalue le budget panoplie de Meghan pour son voyage océanien à un total de… 500 000 livres. Letizia n’a elle dépensé que 95 000 euros en 2017 sur un budget alloué de 133 000. Clairement, Meghan a besoin de bâtir sa garde-robe, mais elle devrait là aussi rester vigilante.

Rappelons que Bibi est elle totale égérie gratis de LV , marque française mammouth du groupe français LVMH avec un designer français, Nicolas Ghesquière. Pas sûr qu »on accepterait en France qu’elle porte du Burberry’s, Hugo Boss ou du Versace à 75 % de ses déplacements ….

Elisabeth porte de l’anglais, chaussures ( Rayne) , sac, tenues ( Hartnell) , parfums ( Penhaligon’s, Yardley), exception faite des foulards Hermès dont elle a une collection faramineuse. ( cf notre article, Des foulards et des reines)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s