L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

PEOPLE- Meghan, dans la ligne de mire

Poster un commentaire

Meghan n’arrête pas de mobiliser les médias. Normal, c’est la nouvelle recrue de la Firme et tout le monde l’observe de près. Déjà 155.000 livres de budget fringues depuis son mariage en mai. Autant que Kate en une année.  Plus son père qui refait surface en larmoyant dans le Sun.

Meghan resiste

Et les critiques fusent sur son intervention ingérente  en Irlande, lors de son passage en visite officielle. Meghan se dit féministe, mais passerait son temps à incarner le cliché de la fille en talons aiguilles, qui a peur d’être petite à côté de son bonhomme.

 Meghan fait jaser depuis 15 jours. Son look trop cher, sa sortie partiale en Irlande, ses stiletti permanents, son vieux qui ressort des bois, tout pour faire parler d’elle.

Meghan a accumulé les petits faux pas depuis sa visite en Irlande. Son look était élégant, juste trop cher. Givenchy, Dior, Meghan ne se refuse rien. On se demande qui paie. Je pense que c’est elle qui finance certaines tenues de sa poche. Elle a un pécule et peut se le permettre.

Robe Givenchy à Dublin, sans collants, et en vert foncé, sa couleur fétiche

On remarque que Meghan a oublié de retirer le plastique qui enrobe les pieds de son sac Strathburry. On se demande ce que fait sa camériste.

 

Meghan avait déjà omis de retirer des points de couture qui fermaient une fente d’un manteau neuf, avant son mariage.

Mais ceci ne fut rien à côté de sa sortie intempestive sur le référendum irlandais sur l’avortement. Meghan , en tant que princesse royale a fortiori non irlandaise, n’avait rien à dire sur le sujet. Le peuple irlandais est souverain et décide seul.   Elle ne peut pas non plus donner son avis sur quelconque sujet politique dans son propre pays.

Malgré tout, Meghan fit sensation, alternant les bains de foule et les bouquets, immortalisée par des milliers de mobiles.

Harry n’est pas en manque de charisme.

 

De retour , Meghan alla à Wimbledon avec Kate, la nouvelle patronne du Old England Club de Tennis qui gouverne le vénérable tournoi. ( elle a repris du Duc de Kent, qui avait la délégation de sa cousine, la Reine) . Meghan venait soutenir sa pote, Serena Williams, qui perdit en finale.

Meghan n’a pu porter son chapeau, car il est interdit en loge royale ( pour ne pas masquer les spectateurs). Kate est tout de suite mieux avec des formes.

Tout le monde put noter combien Kate a pris de la bouteille depuis que Meghan est arrivée. On dirait que son 3e bébé l’a reboostée. Relookée comme une femme et non une gamine, Kate est plus mature et assurée. Meghan lui donne un peu d’émulation, on dirait.

Meghan, en Ralph Lauren , avait opté pour un look plus moderne que la robe tradi de Kate.

Mais le pantalon ventouse-serpillère blanc du créateur américain, laisse de marbre. On préfère les pantalons de Charlène ou d’Amal. Pire, Meghan est rapetissée par ce type de tenue pendante.

Les deux belles-soeurs ont affiché une belle complicité. Un lecteur de lèvres a même décodé que Meghan aurait dit à Kate que Nadal avait une « manière de bouger merveilleuse ».

On propose un bonbon à Meghan

Meghan était entourée d’une pléthore de stars  habituée au Royal Box, comme Hugh Grant, Emma Watson ou Benedict Cumberbatch.

Le lendemain , Meghan n’était pas  là pour la finale hommes, mais Kate était revenue, en jaune soleil D&G, avec son époux.

 

Il est sûr que Kate nous change du vieux Duc de Kent.

Pippa enceinte,  était aussi dans les parages , parfois dans la loge royale, ce qui fait grincer des dents certains Britanniques qui pensent que cette loge est réservée aux gens de mérite. Elle joue toujours au tennis et porte des talons compensés qui lui font se tenir les lombaires, par la suite. CQFD. On plaint son dos. Pippa a une pléthore de bonnes et ne prend jamais le RER. Par conséquent, ne vous avisez pas de l’imiter au risque de passer des semaines en kiné et ostéo , voire d’avoir des problèmes de disque.

Un modèle discutable droit, copié sur sa robe portée au baptême de Louis.

Ce modèle peut flatteur rappelle la robe McQueen portée par Kate au mariage de Pippa. Surtout la partie du buste qui poche.

Meghan n’en avait pas fini des analyses diverses. Il y a ceux qui remarquent qu’elle ne porte quasiment que des encolures bateau. Que ce soit en olive , rose ou en noir, elle opte pour cette encolure qui a rendu célèbre Audrey Hepburn. En 2e viennent les encolures de chemises.

Bapteme de Louis, Meghan porte le collant bien que la reine ne soit pas venue

 

Meghan adore cette encolure qui , selon les pros, lui permet de respecter le protocole tout en étant  » sexy ». Meghan a une belle ligne d’épaules. En revanche, l’encolure bateau ne permet pas le port d’un soutien-gorge normal et ci-dessous, le soutien bandeau de la princesse n’est pas au top.

En Irlande, le soutien bandeau ressort trop sous un tissu trop fin qui plisse trop vite pour une tenue royale. Un élément interne à la robe aurait dû éviter ce problème. Anormal vu le prix de cette robe gris taupe de Roland Mouret à 1500 euros.

 

Meghan au palais présidentiel irlandais. La tenue plisse de façon peu seyante, on dirait qu’elle est trop petite. Heureusement, pas d’auréoles de sueur aux aisselles. Harry reste classique dans son costume bleu

 

Meghan avait porté une robe de Mouret du même style la veille de son mariage

D’autres de signaler que Meghan ne porte que des stilettis de 12cm , même sur un terrain de sport ( comme ce fut le cas en Irlande) , ce qui rend sa démarche parfois malaisée et instable ( à voir en vidéo) . Ce serait un mauvais exemple de santé publique et on suppose qu’elle le fait pour ne pas paraître trop petite à côté de Harry.

Déclarée à 1m71 sur Internet, Meghan ne ferait en fait que 5ft6in, soit 1m67. Ce qui explique la différence notable en photos avec Kate qui fait 1m75.

Kate mesure 8cm de plus de Meghan et non pas 4

Harry mesure 6ft1in , soit 1m85. Pour que ce soit joli en photo, selon des stylistes, Meghan se sentirait obligée de porter du très haut, comme sa comparse Letizia, qui jadis abusait de l’escarpin à patins. Meghan a le sens de l’image.

La princesse frôle le déséquilibre. Ses tibias en allumettes sont à la peine.  On note ici de la crème ou du talc qui ressort sur son pied droit.

Certains de trouver que Meghan doit continuer à éliminer ses manies de starlette sur red carpet. Une dame royale n’agrippe pas le bras de son prince et ne cherche ni à être sexy, ni à être grande comme une Vic Beckham. Il me semble que Meghan s’inspire de Letizia, et essaie d’émuler Mary de Danemark. On retrouve certains marqueurs de leur style. Néanmoins, Meghan a ses critères et ses marottes en coloris et choix.

Meghan portait un tailleur Givenchy et des sitletti pour fouler une pelouse de stade irlandais

L’autre vrai cauchemar pour Meghan, ce sont les sorties médiatiques de son gâteux  papa Markle. En quarantaine depuis son interview idiote au Télématin anglais, il n’a rien trouvé de mieux que d’aller …au Sun pour se plaindre.  Pas le Times, mais le Sun, journal popu à scandales people.

Le papa de se plaindre de ne plus voir sa fille, et d’affirmer qu’elle aurait un masque de peur, que son sourire dissimule mal son malheur, qu’il connait le sourire de son enfant, bla bla. Il a aussi décidé d’aller au UK dans les mois à venir,  pour la voir, qu’elle le veuille ou non. Il n’ira pas toquer aux portes du Palais, il restera à l’hôtel, dit-il. Il a peur que son dernier échange avec elle ne soit que par cette interview. Qu’il pourrait mourir à tout moment. Le pauvre semble vraiment sénile.  Une famille de mythomanes. On comprend que Meghan soit devenue actrice, pour échapper à cette réalité pesante et humiliante.

Meghan continue d’avancer en gardant le sourire. Finalement , Harry avait raison, elle est mieux dans le cocon de la Firme.  Mr Markle père trouve que le « dress code de la Firme date des années 30 », mais au final, Meghan a trouvé l’amour, un rôle public, la célébrité mondiale qu’elle espérait peut être en tant qu’actrice.

 

Le style Meghan , pose Kate, encolure bateau , stiletti, couleur sombre

Meghan portait du noir de chez Dior lors d »une messe royale en l’honneur de la Royal Air Force. Stiletti, pose Kate et encolure bateau en prime. Un look clair, affiché et de plus en plus prévisible. Kate semble plus amusante, depuis.

Ce jour, Meghan a utilisé son 2nd choix préféré , le col chemise, ici sur une robe trench de House of Noni à 650 euros.

Letizia a déjà porté des robes trenchs avec succès comme ce modèle rouge cerise très chic.

Meghan et Harry se rendaient à une exposition consacrée à la vie de Nelson Mandela ( Southbank, Centre Elisabeth II, Londres). La famille et les compagnons de lutte de Nelson Mandela avaient fait le déplacement.

Une fois de plus, Meghan opte pour un coloris sable des plus neutres . Comme d’hab, son chignon lâche au fur et à mesure. Ses cheveux frisés raidis glissent semble-t-il. Une experte en coiffure m’indique que c’est normal sur sa nature de cheveux. Ce serait très difficile de faire tenir un chignon.

Une queue de cheval comme elle porta au baptême de Louis serait la solution, qui sait.

Harry est assorti, dans des coloris estivaux doux bien coordonnés.  Le duo princier rayonne, complice.

Le design de la robe est original avec un bavolet très chic. Meghan aime ce genre de bavolet graphique autour des épaules.

En Givenchy

Meghan n’aura pas rencontré Trump et Melania, ses ex-compatriotes. William et Charles ont clairement refusé de le voir et seule la Reine s’est sacrifiée à un thé . Seule. Un signe de dédain de la Firme.  Ce n’était pas un voyage officiel, juste une visite de travail.  Melania en Dior, souriait , gardant la face bravement malgré un mari vulgaire, grossier comme toujours. Non seulement il arriva en retard de 12mn, laissant la reine en pleine canicule, mais marcha t il devant elle au début de la revue des troupes.

Trump détesterait les femmes de pouvoir. Que ce soit Angela Merkel, Theresa May à qui il donne des leçons ( on appelle cela le mansplaining, acte machiste où un homme interrompt avec condescendance une femme pour la sermonner sur comment elle doit faire les choses, vu qu’elle ne sait rien, alors qu’elle est experte du sujet )  , ou la Reine.

Imbécile, il révéla dans la presse ce que lui avait dit la Reine sur le Brexit, alors que c’est formellement interdit. May vengea la reine le lendemain en disant que Trump lui avait conseillé d’attaquer en justice Bruxelles sur le Brexit.

C’est Theresa May qui se tapa Trump en banquet … rien de grandiose, pas de banquet d’Etat royal

Trump préfère les mecs , surtout avec un gros slip comme Poutine, à qui il donne un blanc-seing, malgré les rapports de la CIA qu’il désavoue publiquement; ou les arrestations d’agents russes.  Ils se sont vus à Helsinki  en tête-à-tête et comme prévu, Trump obéit à la voix de son maître…qui surement détient de beaux secrets sur le personnage.  Poutine a été agent du KGB, et il est clair qu’il a tout prévu.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s