L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

PEOPLE- Revue royale, post-Pâques

2 Commentaires

Que se passe t il chez nos reines, princesses, vraies ou pas.

En bref, quelques nouvelles de Monaco à Londres en passant par Madrid.

Tout d’abord, démarrons par la news du jour. Craquons le point tout de suite. Charlotte Casiraghi , certes non princesse, mais fille de Caroline de Monaco, serait enceinte. On est à peine étonné puisque souvenez-vous de mon alerte dès l’annonce de ses fiançailles avec son Dimitri Rassam de producteur ( fils de Carole Bouquet) .

Dimitri et sa maman Carole Bouquet.

Ses joues étaient étonnamment remplumées et sa robe archi bariolée aux Césars cachaient un petit ventre, d’ordinaire inexistant.

Pour ceux qui n’avaient rien remarqué..petit rappel. Dimitri a besoin d’aller voir Cristina Cordula.

Au Bal de la Rose, rebelote, une robe avec un truc en plumes mega-oversize bien commode de YSL. Charlotte semble fan de YSL ces temps ci.

Et puis surtout, un mariage express confirmé pour cet été. La news est sortie dans le magazine italien Gente. Précision que Dimitri Rassam a déjà une petite Darya issue d’une relation avec une mannequin russe.

Dimitri et Charlotte et leurs enfants respectifs

Bref, le duo bohême est ex aequo . On attend des noces très chanélisées avec l’infâme TTCS ( tasse de thé, cul serré) de KL en MC ( maître de cérémonie) . Carole Bouquet fut même égérie Chanel nr 5 alors imaginez. Ce sera le bouquet.

Par ailleurs, vous avez peut-être vu que Jazmin Grace a fait le 3e rallye électrique des Gazelles . Très attachée au Rocher où elle n’a pas grandi, elle s’affirme actrice et chanteuse et déclare passer tous ses étés à Monaco. On la comprend parfaitement. Cela doit être très plaisant de passer ses vacances chez un papa pareil dans un pays pareil. On la voit au départ à Nice avec sa cousine Pauline Ducruet.

Mais sa partenaire de course est Keira Chaplin…petit-fille de qui vous imaginez.

En Espagne, Letizia a refait surface, après sa semaine post Pâques très houleuse. Elle a commencé par une remise de prix en l’honneur de la coopération hispano-chinoise. Cape noire et jupe panthère assortie. Une tenue un peu deuil pour se remettre de sa volée de bois vert publique mais aussi interne Juan Carlos, ce n’est pas plus mal.

Ensuite, elle a endossé ses plus belles couleurs de printemps ibérique pour un bain de foule en manteau rouge oversize et jegging blanc.

Un look bicolore rouge ( manteau Zara) et blanc assez spécial. Surtout que le jegging se met à plisser vilainement aux genoux, disgrâcieux. Mais 1000 fois mieux que le jeans troué de Meghan.

Qui ne tente rien n’a rien, me direz-vous. Là, le jegging est trop long pour ses jambes et aurait dû être raccourci. Cela fait cheap.

Juan Carlos de son côté est sorti de l’hosto, fini les visites médiatiques familiales main dans la main.

En Hollande, Maxima a aussi misé sur le rouge mais dans une robe à volant sure et royale.

Elle venait soutenir un orchestre. Original et plus convivial de la voir assise parmi les musiciens plutôt que loin dans le public.

Maxima poursuit en rouge, portant une robe Dolce et Gabbana avec une étole de soie. Excellente relation avec sa belle-mère, la désormais princesse Beatrix . En Hollande, pas de reine émérite ou de reine mère, la personne redevient princesse.

On peut comprendre le bonheur de Beatrix d’avoir une bru pareille, aussi souriante, sympa , dynamique et professionnelle. Elles s’apprécient et cela se voit.

Autre reine , de la mode cette fois, c’est Amal Clooney qui est sortie dans Vogue. Immortalisée par Annie Leibovitz bien sûr.

Maintenant que des Testino , Demarchelier ou Weber sont sur la touche pour cause de scandale sexuel, Annie est clairement LA seule reine de la photo de star. On voit donc Amal poser dans sa maison rénovée pendant deux ans à grands frais. La Reine de la Mode et de la gauche bien pensante caviar en a profité pour parler de sa vie incroyable et faire de la pub aux causes qui lui sont chères comme la défense des droits de l’homme et de la femme.

La mère d’Amal, célèbre journaliste politique, a raconté comment on lui avait proposé d’avorter de sa 2e fille, Amal pour raison thérapeutique ( problème de placenta). Elle avait cependant décidé de garder son bébé , rêvant sans cesse du visage d’un bébé . Amal ( espoir en arabe) naquit exactement avec les traits que sa maman avait rêvés. Amal naquit en pleine guerre et rapidement ses parents fuirent en Angleterre, emménageant dans une maison avec piscine. Bref, la vie est belle. « Dans la famille nous sommes des fêtards, Amal a beaucoup travaillé mais s’est beaucoup amusée ». affirme sa mère.

Amal piquait les fringues de sa maman depuis toujours et s’est forgé un solide sens de la mode. il est sûr qu’avoir le sens des mondanités ne peut qu’aider quand on atteint le top dans ce métier d’avocat. Ce n’est pas comme l’austère et bourgeois Monsieur Darcy de Bridget Jones. Amal est une avocate des droits de l’homme de la vraie vie : il faut sortir, parler, rencontrer, faire du lobbying en permanence, savoir passer à la télévision.

Aux Maldives

Amal et George ont essayé d’arrêter le verre de vin en fin de journée mais ont finalement renoncé au bout de 3 semaines , ne trouvant pas qu’ils étaient plus heureux. La reporter raconte avoir déjeuné de boulettes turques à midi. On a juste du mal à croire qu’Amal mange.

Amal raconte qu’elle a d’abord correspondu avec George avant de le rencontrer en vrai avec sa cousine. Les deux avaient de forts intérêts pour l’humanitaire et cela les a réunis. George décida de l »épouser en voyant des girafes venir vers elle lors d’un safari. C’est vrai qu’Amal avec des girafes, ça le fait bien.

Amal et George peu avant leur mariage à Venise

Aux dires de ses associés, Amal est une avocate de génie, dont la créativité est remarquable. C’est ce qui ferait son talent versus d’autres avocats lambda. Bref, une femme d’intelligence supérieure que reconnait pleinement son mari. Il l’escorte bien volontiers, se trouvant amateur à côté de celle qui a conseillé Koffi Annan sur la question syrienne ou qui a participé au procès de défense d’Enron. Amal a aussi travaillé pour Julian Assange.

Amal se défend quant à sa futilité mode :  » pourquoi les avocates ne pourraient -elles pas être fun et les actrices sérieuses », dit -elle. En effet. Bien sûr , l’article de Vogue ne mentionne pas les bisbilles du couple, leurs premières difficultés sur son style ultra apprêté à elle et son style ultra nature à lui, leur besoin d’avoir chacun leur espace pour ne pas se marcher dessus, tant elle est diva et lui barbecue man.

ils ont les moyens d’avoir une vie de roi et de reine, avec des appartements privés, et leurs salons. Leurs demeures pourraient loger des dizaines de migrants, tant c’est immense.

Amal et George réinventent une forme de glamour royal. Une royauté moderne, entre médias, secret, mode et bonnes causes.

Pendant ce temps, très loin de cela, Edouard remettait des médailles aux Jeux du Commonwealth sur la Gold Coast australienne. Pas de Sophie en vue, hélas. Il a un point commun avec Amal si vous regardez son pantalon.

L’ouverture des Jeux fut assurée par Charles et Camilla, qui ont fait tout une tournée au pays d’Oz. On les voit ici à Darwin.

Bon gré mal gré, ils tiennent le coup dans la chaleur de l’automne australien. Charles semble abuser des calories, à voir ses mains toujours plus coussinées.

Charles a payé de sa personne, toujours élégant en costume de lin. Ici, à une cérémonie aborigène.

Quant à la Reine, elle était allée rendre visite à des congénères dans un hospice où elle a assisté à des exercices gériatriques. A 91 ans, la monarque est au taquet. Pas besoin de ballons ou autres mots croisés.

Ou l’on voit que sa vie n’a pas été aussi pénible que pour d’autres. Toujours en gants noirs, histoire de ne pas avoir à se salir les mains. On a un sentiment de desuet en la voyant statique et observatrice. Elle aurait pu s y mettre et faire les exercices pour inciter le peuple à les faire. Mais cela eut supposé porter autre chose. Elle se comporte ici comme Queen Mum alors qu elle a la forme sportive et monte encore à cheval.

Publicités

2 réflexions sur “PEOPLE- Revue royale, post-Pâques

  1. Il se murmure que Dimitri ne serait pas divorcé ?
    Le legging blanc de Letizia est très cheap en effet. Maxima est très bien en robe rouge, mais avez-vous vu sa robe longue portée à une réception la semaine dernière, toute bariolée ?
    Amal est d’une maigreur ! La photo que vous avez publiée dans un post où elle porte une espèce de pantalon rose est vraiment laide, alors qu’avec quelques kg de plus et ses moyens elle serait bien mieux.

    • En effet, quel gachis pour Amal.
      Elle fut inoubliable dans sa robe parme lors de la Mostra.
      La robe rayee de Maxima, elle l avait deja portee l an dernier. Je l avais mentionnee dans un post. Originale. Il faut etre grande et avoir du panache pour la porter. Et elle n en manque pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s