L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

PEOPLE- Le match des mamies, Camilla vs.Brigitte

Poster un commentaire

Voilà un match que n’oseront pas les médias officiels people bien trop occupés à encenser Mme Macron. En effet, ce serait trop shocking de la comparer avec la duchesse de Cornouailles dont on a une image si vieillotte.

Pourtant, de nombreux points communs réunissent Camilla Shand Windsor et Brigitte Trogneux Macron, Première Dame actuelle de la France. Jeunesse dorée, délurée et une relation amoureuse hors normes qui aura défrayé la chronique du monde entier.

Camilla en photo officielle pour une interview officielle récente , opé de comm en « pleine année Diana ».

Les deux charismatiques  mamies, cultivées, à l’esprit affûté et la répartie aisée, ont leur manière de gérer leur intense vie de femme publique à l’âge de la retraite.

  • Des histoires parfois similaires
  • Des triangles amoureux qui font scandale
  • Dans la lumière malgré elles
  • Leurs stratégies « fraîcheur et style »

Quelques années les séparent mais la différence d’âge est à peine visible,  tant Camilla a pris des années d’avance sur sa comparse française en matière de mise en beauté. On serait tenté de leur trouver peu de points communs de par leur apparence, l’une en style LV urbain chic rock glamour et l’autre en style classique campagne que Cordula qualifierait de mémérisant. Pourtant, leurs histoires recèlent plus d’un point  commun.

Toutes deux sont issues de la bonne société de leur pays et ont grandi dans le monde des rallyes (saison annuelle de fêtes pour jeunesse chic et dorée sur invitation exclusive entre familles bien nées) et des écoles privées . Si Brigitte a grandi dans sa région, Camilla, après un BEPC laborieux,  a fait des années de lycée pour dames ( école de finition comme ils disent ) en Suisse. Une éducation de future épouse mondaine: maintien, budget familial, arrangements floraux, arts de la table.  Camilla a même fait une année en France. Elle saurait donc parler français. On attend de la voir fouler notre sol. Camilla ne s interessait pas du tout aux études et arrêta là ses efforts.  

Brigitte Macron née Trogneux se décrivait volontiers dans Paris Match comme une ado délurée, fêtarde qui préfèrait flirter que de faire des études. Elle sera tout de même prof de français en lycée privé et se mariera toute jeune avec un banquier du nom d’ Auzières.

Camilla  Shand  est fille d’officier de la cavalerie, issue de la société bien née.  Son aïeule, Alice Keppel, fut la maîtresse pendant des années du roi Edouard VII, fils aîné de la Reine Victoria. La fille aînée d’Alice Keppel aurait eu pour père le roi Edouard en personne. Camilla serait donc apparentée aux Windsor et cousine éloignée de Charles si cela s’avérait exact ! Cette révélation vient de sortir dans une biographie explosive de Camilla, par Penny Junor.

Camilla vit aussi  une jeunesse de fêtes et s’avère une débutante très active dans le Swinging London. Elle attire les garçons comme un pot de miel,  car elle a du bagout et de la personnalité. Tout le monde lui tourne autour très vite. Son aura est magique.  Elle fait un stage dans une agence de pub mais selon une ancienne collègue, elle débarque un peu trop souvent la tête dans le pâté, et dort sur son bureau, ce qui lui vaudra de ne pas y rester longtemps. 15 jours. Camilla part sans demander son reste.  Camilla est une « funemployed », elle bosse pour s’amuser et pêcher un mari, car à cette époque, on ne  s’attend pas à ce qu’une femme de son milieu soit une career woman.

Tout comme Brigitte, Camilla a grandi dans une famille très aisée, aimante où elle est dorlotée par ses parents. Les deux femmes ont une bonne base affective. C’est ce qui permet à Camilla d’être un soutien moral et psychologique si stable pour Charles, qui a grandi avec des nannies et des parents distants. Idem pour Bibi et son Manu. 

Camilla et sa mère

Camilla a une mâchoire prognathe et  un visage de Miss Piggy, mais qu’importe, elle remporte tous les suffrages et séduit facilement les boys, par son humour et son esprit. Idem pour Brigitte, visage long avec un menton triangulaire qui n’est pas non plus d’une beauté ravageuse. Mais les deux femmes ont  de l’esprit et du chien. L intelligence et la confiance, c est sexy. 

La nouvelle biographie de Camilla qui sort au UK ces jours résume bien le chassé croisé amoureux incroyable entre Camilla, Charles, Diana, Anne et Andrew Parker Bowles. ( lire ici).  Camilla n a peur de rien. 

En bref, Camilla se marie avec Andrew Parker Bowles en 1973,  après une liaison chaotique de 8 ans avec cet officier de cavalerie comme son père, un coup de coeur de jeunesse quand elle n’avait pas 20 ans. Ce playboy est plus âgé de 8 années, est un cavaleur de première. Camilla ne pouvant épouser Charles avec qui elle etait sortie pendant 3 ans, elle accepte d’épouser Andrew.

Brigitte épouse jeune un banquier et a 3 enfants, Laurence, Sébastien et Tiphaine. Camilla en aura 2, Tom et Laura. Les deux mamans sont très unies avec leurs enfants malgré les scandales conjugaux qu elles ont vécus. Jamais Tom et Laura ne verront leurs parents se disputer malgré les crises , et ne se douteront de rien quant à Charles…qui est le parrain de Tom et un vieil ami de la famille.  Les enfants Auzieres s entendent à merveille avec leur beau papa. 

Brigitte oeuvre comme prof au lycée privé de La Providence à Amiens, tandis que Camilla est une parfaite maîtresse de maison, où elle s’avère un cordon bleu dont on adore les petits plats. En coulisses, elle endure les infidélités maladives de son obsédé de mari , qui vit à Londres du lundi au vendredi et la trompe avec toutes ses copines. » Charmant  » même si cela se fait dans ces milieux là.

A Amiens, Brigitte reçoit volontiers ses élèves chez elle pour peaufiner des projets spéciaux.

En effet, outre les cours de lettres, elle anime le club théâtre du lycée. Les voisins avertissent le mari qu’il y a anguille sous roche avec un jeune du nom de Macron. Ce jeune passionné de littérature , déterminé, à qui « Brigitte ne sait pas dire non « ,  est assurément plus sexy que son austère époux qui souffrira de l’humiliation profonde de se voir abandonné pour un ado. Il perdra aussi le réseau de relations de la puissante famille de son ex épouse et rase les murs.  La famille Trogneux est un pilier de la bonne société nantie locale.

Sa liaison avec Macron crée un scandale énorme dans la petite ville . Brigitte a rejoint son bien aimé à Paris, elle n’en a cure, elle vit son rêve de passion. 

Pendant ce temps, Charles épouse Diana malgré son chagrin de ne pas avoir pu épouser Camilla. Pas très malin, il présente sa meilleure amie à sa fiancée : Camilla. Dès le début , ce triangle dégénère car Diana finit par avoir des doutes juste avant le mariage.  Nous ne referons pas le film ici, il est bien tristement connu.

Brigitte et Camilla portent chacune le stigmate indélébile de briseuses de familles, de femmes indignes. Elles ont en commun d’avoir suivi leur coeur, quitte à faire scandale. Brigitte fait le buzz actuellement comme cougar « pédophile » ( sachant qu’elle a toutefois  connu Macron alors qu’il avait atteint la majorité sexuelle) , tandis que Camilla porte le sale rôle de vile maîtresse , complice d’un vil Charles  insensible aux détresses de sa jeune épouse dupée, mariée bien trop tôt à 19 ans. Il a gâché le conte de fées de sa vie. 

Les deux femmes mettront des années avant de conclure.

Brigitte épouse son Emmanuel 10 ans après avoir divorcé. Il en faut de la patience, car au début il n’est qu’étudiant  avant de devenir banquier d’affaires.

Camilla finit par épouser Charles, quand finalement le nouveau chargé de communication de Charles lui explique que Camilla en a assez d’être marginalisée, recluse chez elle, cachée des paparazzi, et qu’il doit soit la laisser tomber, soit régulariser. Camilla devra encore attendre quelques temps après le décès choc de Diana. Chaque anniversaire lié à Diana ravive la haine qu’une partie du peuple lui voue encore. La plaie reste à vif, 20 ans après.

 

1ere photos de Brigitte dans Closer

Par ailleurs, les deux femmes sont également raillées pour leur physique peu avantageux.

Deux stratégies.

Brigitte opte pour faire la d’jeune. Elle exhibe ses jambes décharnées et tannées en mini jupe, au point que son conseiller stylistique ( sorte de personal shopper qui la conseille à titre gracieux ) lui aurait conseillé de porter….des collants couleur chair. Cristina Cordula va t elle continuer de dire qu’elle est une  » femme moderne et élégante » ?

Brigitte, face aux critiques de blogueurs ( pas des sites officiels trop occupés à encenser le pouvoir en flagornant à tout va), finit par sortir du monopole exclusif de ses amis de chez LV en portant une robe Courrèges. Pure People nous précise même qu’elle avait déjà une belle garde robe avant d’être à l’Elysée et qu’elle porte des chaussures Gianvito Rossi.  Il n’empêche qu’elle ne portera que du LV « sponsorisé « lors de ses prochains événements. Esbrouffe toujours.

Brigitte, 64 ans,  persiste sur des talons trop hauts qui la cambrent et la voûtent en lui enfonçant le cou dans les épaules. Elle fait ce qu’elle peut pour tenir debout sur ses escarpins, mettant son sac dans le dos ou se tenant jambes écartées.

Rien de tout cela chez Camilla qui assume son âge, désormais de 69 ans.

Camilla, relookée ( manucure pas top) ,  montre sa bague de fiançailles en platine et diamant, une des bagues favorites de la Reine Mère que la Reine offrit à Camilla.

Camilla se voit qualifiée de vieille chauve-souris, vieilles carne, etc. Normal , elle ne fait pas le poids face à la solaire Diana. Le monde est choqué de voir la belle Diana trompée avec une femme fripée, empâtée.  C’est oublier la Camilla d’antan qui tournait la tête des garçons. Tout comme la gouailleuse Brigitte d’ailleurs.

Camilla sera relookée par les assistants du prince Charles. On ne va pas la transformer en mannequin, mais on va relisser sa peau et lui donner les soins nécessaires. Cheveux hydratés, masques à base de venin d’abeille, massages, maquillage, etc.  Camilla arrête le tabac ( elle fumait comme un pompier du temps de sa liaison adultère avec Charles) et on lui déjaunit les dents..et on les arrange.

Charles lui paie une flopée de bijoux et elle en reçoit même en cadeau des émirs arabes.

Camilla en revanche, ne choisit pas de porter la minijupe. Elle s’en tient aux collants chair royaux habituels, et aux talons raisonnables. Elle suit le style classique royal, robes aux genoux et ourlets bien lestés.

Camilla teste des lunettes au Canada où elle se trouve actuellement

Contrairement à Brigitte qui fait régime à fond pour rentrer dans du 36 , voulant rester dans le coup en urban chic rock glamour,  au point de manquer de masse musculaire aux membres, Camilla ne se prive de rien et profite de la bonne chère bio produite par son mari sur le domaine de Cornouailles.

Charles et Camilla arrivent au Canada cette semaine pour une tournée en l’honneur des 150 ans de la confédération du Canada

Camille dégage une authenticité, une modestie et un naturel qui finissent par convaincre les plus méfiants. Il faut au moins lui reconnaître le courage d’assumer et de passer derrière la femme la plus photographiée du monde. Toute concurrence eut été bataille perdue d’avance.

De la même manière, Camilla  a l’intelligence de rester à sa place par rapport à Harry et William.

Camilla était paniquée le matin de ses noces, n’osant sortir du lit. Sa soeur dut la menacer de passer sa robe de mariée pour qu’elle décide à se lever.

Brigitte se veut flamboyante, on ne peut la rater dans ses tenues rock glam djeune qui lui confèrent un côté masculin. A son départ du Maroc, on la voit ici en tenue casual, un registre qu’elle aime manier pour se rajeunir et sortir du cadre.

Fougueuse , Brigitte peut exprimer ses sentiments sans retenue, un luxe que ne peuvent se permettre Charles et Camilla.

Tout comme Camilla, Brigitte a subi un relooking en règle après les premières photos sorties dans Closer.

Brigitte est rieuse, là où Camilla garde une retenue britannique. Les deux femmes sont chaleureuses et dynamiques. Camilla a récemment déclaré que ce n’était pas facile de se lever et d’assurer tous les jours comme si on avait encore 40 ans, mais elle le fait avec la joie de servir la Couronne.

Brigitte carbure au plaisir de servir la cause de son mari. Elle pensait être l’épouse d’un grand écrivain, la voici Première Dame.

 

Brigitte adore les coiffures casques qui font disparaître son cou légèrement voûté. Camilla partage aussi cette voussure liée à l’ostéoropose, mal dont est morte sa maman adorée.

Côté maintien, Camilla bat à plates coutures Brigitte. Normal, Camilla a suivi des cours de maintien en Suisse, là où Brigitte reste une grande novice.  Camilla sait saluer de la main sans pencher la tête comme une gamine. Camilla sait se tenir debout en robe. Camilla sait se tenir droite quand elle fait la révérence à la Reine. Rectiligne.

Camilla sait assurer même contre le vent. Elle opte souvent pour du vaporeux, histoire de ne pas enfoncer sa silhouette ronde dans des carcans.

Au contraire, Brigitte va pour des tissus plus rigides pour se donner un cadre, quitte à être en cubes. Et elle a ce côté Carole Middleton super souriant anti protocolaire et frais pour les uns ou pécore pour les autres.  

Camilla tient son rôle de princesse, toujours souriante, comme ici au Canada.

Un autre point commun avec Brigitte, c’est l’amour de son homme. Pour leurs époux, les deux femmes iront jusqu’au bout du monde et de leurs forces.

Arrivée au Canada sous la pluie

 

Autre point commun, les deux femmes sont des femmes de tête, des mentors pour leurs maris. Clairement, de l’avis de tous, c’est Camilla qui porte la culotte au sein du duo princier. Elle le dynamise, le rassure, le rabroue en public s’il bougonne, forte d’un humour et d’un aplomb sans pareil. Il fallait une femme aussi assurée et rassurante pour le prince que Diana ne voulait pas voir devenir roi. Camilla le fait avec subtilité , sachant que sa popularité reste précaire et faible même si elle bénéficie d’une non hostilité voire d’une certaine reconnaissance….tant qu’elle reste à sa place de 2e épouse et de femme qui ne sera jamais reine consort.  Néanmoins, elle passe bien pour le chef de Charles et c’est bien ennuyeux pour son futur dynastique… tout le monde n est pas Mathilde  et Philippe des Belges. 

Camilla est une mamie classique et le vit très bien

Camilla ose même présenter la météo à la télé anglaise en gag d’un soir. Si Diana l’avait fait, Charles aurait été vert, mais désormais, il éclate de rire dans son fauteuil. Quel chemin parcouru. 

 

Brigitte aussi est une star, c’est même la star du couple, elle marche en avant et rentre dans l’arène sans crainte. On la dit effacée, j’en doute. Il suffit de la voir parler aux journalistes pour voir qu’elle a la langue bien pendue voire trop. Elle aime tant son chevalier. 

Une démarche un peu masculine, de conquérante.

Elle est toujours la prof et le mentor de l’ex lycéen, corrigeant ses discours, fusionnelle, et de tous les conseils de guerre. Elle gère d’ailleurs son agenda afin de veiller à l’équilibre de sa vie.  Pour lui, elle a les yeux d’une maman, toute douce et rassurante, le dévorant des yeux comme Chimène.

Les deux sexagénaires sont des mamans et mamies comblées, s’entendant très bien avec leurs enfants respectifs.

Brigitte avec ses enfants ( le fils est partiellement caché par sa tête)

Les deux femmes sont sportives. Camilla fait du cheval ( elle fait controverse car elle a participé à des chasses à courre) tandis que Brigitte chevauche son vélo.

Chacune a son refuge. Brigitte, sa villa du Touquet et Camilla sa maison de Ray Mills, une demeure acquise lors de son divorce de Parker Bowles. En effet, ce dernier demandera le divorce à la suite du scandale du livre de Morton. Etrangement, Camilla ne s’y attendait pas  et en pleura beaucoup. Sacrée Camilla. 

La différence entre les deux femmes reste leur manière de gérer la notion d’adultère. Brigitte assumera assez vite en quittant son mari pour vivre avec son chéri, tandis que Camilla jouera souvent sur les deux tableaux pendant des décennies, la bigamie étant une pratique courante dans son milieu para aristocratique. Parker Bowles avait une liaison permanente avec la femme d’un couple d’amis ( le mari était au courant) , tandis que Camilla voyait  Charles à Highgrove dès que Diana rentrait sur Londres. Une mentalité qui semble anachronique de nos jours.

Résultat:  elles sont ex aequo sur de nombreux points mais Avantage  à Camilla pour la simplicité et l’expérience , ainsi que  l’évolution de style considérable qu’elle a osé opérer face à une opinion  hostile qui reste pro Diana.  Bibi a encore besoin de faire ses preuves en matière de maintien et son style reste encore « plaqué » sur elle. Elle ne l incarne pas encore. 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s