L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

PEOPLE- Harry , Charlène, Mary, la leçon de style

Poster un commentaire

Ils sont là par tous les temps avec tous les publics, nos princes et princesses.

Tandis que Charlène et Albert baignent dans le doux soleil de la Riviera , Harry passe de la moiteur singapourienne aux pluies diluviennes australiennes. Mary de Danemark , de son côté, se rendait à Paris sous la pluie, l’occasion pour Bibi d’assurer son premier engagement officiel en solo et de prendre une nouvelle leçon de style de la si chic princesse danoise.

Commençons par Harry en visite officielle à Singapour puis à Sydney où il vient de débarquer .  Lumineux, charismatique, il a fait honneur à sa mère à Singapour, participant à des opérations de soutien à une association de lutte contre le Sida. On l’a vu près d’une camionnette de l’assoce, qui permet de proposer des services de dépistage rapides , en toute discrétion.

Harry n’avait pas hésité à faire le test en direct devant les médias, en compagnie de Rihanna, lors d’un voyage aux Antilles.

En soirée,  Harry a rejoint un banquet  organisé par l’association, après la fin du jeûne de la journée . Singapour se trouvant en zone équatoriale, le jour et le nuit ont une durée proches toute l’année, si bien que le jeûne ne dure guère plus de 12h quel que soit le mois du ramadan. Ceci est bien différent en Europe.

Harry a goûté aux spécialités locales, y compris le gruau de riz.

Le lendemain, il était de polo, son sport favori, au Singapore Polo Club, un club ultra exclusif dont je ne connaissais même pas l’existence.  Le prince observa une minute de silence en hommage des victimes de Manchester.

Puis il se défoula sur le terrain, malgré les 33 degrés à l’ombre et 90% d’humidité quotidiens.

Harry jouait pour Sentebale, son association pour les orphelins du Sida au Lesotho.

Certains décrièrent le fait qu »il pratique son hobby favori sous couvert d’une assoce qui lui donne bonne conscience et le fait voyager au soleil, pendant que le peuple prend des attentats.

Charismatique, élégant malgré la chaleur; Harry a montré qu’on pouvait être isotherme. On avait déjà vu Maxima par 37 degrés au Vietnam. en ensemble Zara et sandales plates.

 

Harry est ensuite passé à la pluie battante de l’automne austral australien, arrivant dans une Baie de Sydney battue par des hallebardes de pluie. Pippa avait eu plus de chance quelques jours auparavant.

Détrempé, comme le public venu en masse l’accueillir, il a bravé les intempéries avec un chic tout princier, qui contrastait avec notre Hoho national.

Harry a poursuivi comme si de rien n’était. Après tout, c’est un soldat. Harry et Maxima ont cela en commun, une joie de rencontrer le public. Ils irradient littéralement.

Plus au sec, Charlène et Albert sont apparus à une course de waterbike entre Nice et Monaco, en faveur de l’association de Charlène. Albert était juché sur un drôle de vélo des mers, tout comme des sportifs célèbres divers.

Charlène portait des lunettes miroirs impressionnantes, qui lui donnaient un style très Festival de Cannes.

Le GP de Monaco a aussi eu lieu dans la foulée. L’occasion pour Charlène de briller dans une robe rouge.

Charlène s’est même fendu d’une bise au gagnant, en sueur….on ne verrait surement pas la Reine Elisabeth s’y coller. L’ex nageuse de compétition n’a certes pas peur de la sueur ou de l’eau.

Un salut plus protocolaire, c’était à  l’Elysée hier quand Mary est venue voir Brigitte Macron. 

Mary passait à Paris pour un discours sur l’égalité des sexes auprès de l’OCDE.

On l’a aussi vu essayer un casque de VR ( réalité virtuelle) et déjeuner à la Maison du Danemark et rendre visite à un styliste danois.

Puis, le clou de la visite fut la visite de courtoisie à Mme Macron. La dame effectuait son 1er engagement officiel en solo. Pour ce faire, elle avait revêtu un classique ensemble marine, blouson zippé et robe droite un poil moins courte que d’habitude, de LV, of course.  On reconnait ses godasses LV portées en Italie.

Grâcieuse, Mary est arrivée dans un manteau rose pale. Notons comment Mary croise un peu en avançant afin de ne pas marcher en canard.

Bibi pose jambes écartées et tendues comme à son habitude, tandis que Mary prend la pose comme une pro, se mettant à son avantage, petit sourire naturel, idéal en photo. Une jambe un peu fléchie pour créer un effet élégant et féminin.

Mary , bien que dotée de superbes jambes musclées , choisit une longueur au genou qui la rend chic et intemporelle. Bibi opte pour un côté fashion qui tombe à plat avec une longueur qui dévoile les défauts de ses jambes cuisses.

Sa fille Tiphaine , candidate aux législatives, un modèle du style notoirement remarqué lors de l’investiture, crie au sexisme. Je vais traiter des Premiers Messieurs très bientôt, afin qu’elle ne victimise plus sa mère de quelconque alibi de sexisme, deux poids, deux mesures, argument assez fallacieux visant surtout à éluder le monopole anormal qu’une marque du CAC 40  exerce sur l’Elysée actuellement au détriment d’autres marques françaises.

J’attends de voir si le statut futur de Première Dame ( que Macron veut instaurer)  garantira la neutralité de cette dernière en matière de publicité gratuite. …

Bibi modifie sa posture quand elle raccompagne la princesse danoise .

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s