L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

PEOPLE- Meghan (et Harry) au polo , l’officialisation

2 Commentaires

Le sport est une activité majeure dans les familles royales ( sauf au Japon où on privilégie la recherche scientifique). Comme le disait un vieil article du Nouvel Obs, le sport valide le courage et le physique des rois, à une époque où ils ne chassent et ne guerroient quasiment plus. Encore faut-il pratiquer un sport de prince.

Le sport des princes et des rois , ce n’est pas tant le golf qu’adore pratiquer le Prince Andrew, ou le hippisme ( jumping, concours complet)  façon Zara Tindall , Charlotte Casiraghi ou Anne d’Angleterre (et Athina Onassis aussi ) . Ni même le bobsleigh, tocade olympique d’Albert de Monaco ( qui se targue d’avoir pratiqué 40 sports) .  Il y a bien sûr la régate , comme Juan Carlos et Felipe d’Espagne  adorent pratiquer aux Baléares. William et Kate parrainent d’ailleurs l’équipe britannique de la prochaine America’s Cup, la plus prestigieuse régate du monde.  (On laissera de côté la chasse à courre , à la perdrix, au sanglier et autre éléphant). La fille du nouveau roi de Thaïlande fut même championne olympique de badminton, le sport de raquettes prefere des Asiatiques.

Mais ce n’est rien à côté du polo, le sport de prestige royal par excellence. Mêlant hockey et cheval, il faut de l’adresse, et une bonne écurie de chevaux pour accéder à ce sport d’élite forcément réservé aux super nantis.

C’est le tournoi de polo Audi d’Ascot ce weekend, l’occasion de voir briller les princes Harry et William, qui ont succédé au prince Charles dans cette discipline. Jadis, Diana et Camilla furent fort remarquées en bordure de terrain. C’est toujours le baromètre de quelques chose de sérieux chez les Windsor . . Le polo, c’est plus qu’un sport chez les Windsor, c’est un baromètre . On peut y voir ce qui se passe dans le cœur des princes. Alors si Meghan y vient…

Prestigieux, hype, c’était l’événement mondain du moment Outre Manche. Audi parrainait un tournoi de polo prestigieux auquel participait une équipe en faveur de l’association Tusk ( protection des éléphants, tusk voulant dire défense en ivoire) , menée par les princes Harry et William. Ce dernier est le parrain de Tusk et reverse les gains conséquents de l’équipe à cette assoce. Harry a d’ailleurs passé un mois l’été dernier à aider bénévolement à repérer des éléphants à transférer dans une autre réserve en Afrique.

Le polo, c’est depuis toujours le sport qui requiert du budget. Il faut disposer d’une superbe écurie de chevaux spécialisés dans ce sport intense, qui fait galoper violemment au point qu’il requiert un changement de monture en cours de match. C’est aussi un sport physique qui requiert de l’adresse ( sorte de hockey sur cheval) et un sens de la stratégie puisque sport collectif. Bref, un sport complet  y compris au niveau budgetaire. On adore y jouer au UK comme en Argentine ou dans les pays du Golfe. Très peu de joueurs ont les moyens d’accéder à ce sport. C est comme la vraie haute couture.

Le prince Charles, comme son père jadis en était un adepte et on a déjà vu Diana et Camilla assister aux matches du prince de Galles. Ce dernier arrêta après une chute où il se cassa le bras. Ce n’était pas raisonnable pour un heritier de la Couronne.

Charles en 1974 avec son polo manager…. le père de Sarah Ferguson

Harry et Wills ont pris le relais. Certes Zara et Anne sont dans le concours complet ( jumping, cross, dressage) , mais eux jouent dans une autre catégorie, celle de l’élite. Aller admirer son prince au polo, c’était quelque chose du temps de Charles. C’est lors d’un tournoi de polo qu’il « rencontra » Camilla Shand, une femme délurée issue de la haute societe , une femme « qui attaque » .

Elle lui rappela avec morgue que son arrière -arrière- grand mère Alice Keppel  avait été la maîtresse de son arrière-arrière- grand-père le fêtard et volage Edouard VII . Ce dernier trompa sa femme, la belle et appréciée Alexandra de Danemark, la délaissant comme quantité négligeable, lui préférant notamment cette Alice.   Plus tard, le prince Andrew épousa la fille du polo manager de Charles, certain major Ferguson. Le polo c’est une affaire de passion chez les Windsor.

Quand Diana ne vint plus aux tournois de polo de Charles, tout le monde comprit que rien n’allait plus. Diana n’avait jamais beaucoup apprécié le calme de la campagne, préférant la ville et ses sorties trépidantes . Normal quand on a 20 -30 ans.   Elle n’appréciait guère ce genre de sport de snobs, préférant d’autres hobbies. Elle avait d’ailleurs peur des chevaux depuis une chute d’enfance et les sports équestres, très peu pour elle.

Diana venait surtout au polo pour faire plaisir à son prince ou aux enfants. Mais celui-ci n’était pas émotionnellement équipé pour s’en rendre compte… Plus tard, Diana se rendit au polo surtout pour admirer son amant secret,  le major  James Hewitt, rival de polo de Charles.

Le polo, c’est plus qu’un sport chez les Windsor, c’est un baromètre . On peut y voir ce qui se passe dans le coeur des princes.

Au tournoi Audi, on n’est pas au bord du gazon, il y a une terrasse avec une partie « Royal Box » comme à Wimbledon. De cette loge royale arrosée et nourrie à foisons, toute une faune mondaine et semi-mondaine se presse avec gourmandise. On y voyait quelques starlets de real TV, des juges de Danse avec les Stars ( le plus grand show télé local) mais aussi des stars de cinéma. Notamment Emma Stone, fraîchement oscarisée pour La La Land, et Gemma Arterton, la pulpeuse Britannique admirée dans Quantum of Solace ou Gemma Bovery.

Emma se la joue élégante en manteau de Prince de Galles ( tissu qui nous vient du Duc de Windsor, oncle d’Elisabeth II, pas de Charles) ,  froufrous vichy beige et sandalettes argentées ( tendance de la saison selon Cristina Cordula) , tandis que Gemma la fait vintage années 70, bandeau assorti . Pas tendance le color block hippie. Surtout elle qui est si pétillante, le marine foncé n’est pas idéal pour elle.

 

Côté messieurs, il y avait du beau monde aussi. Je vous épargnerai les inconnus par nos latitudes, mais j’ai remarqué Tom Hardy et …Eddie Redmayne, également oscarisé il y a deux ans ( Une merveilleuse histoire du temps) . Mec le plus stylé du UK, maigre comme un mannequin ( j’espère qu’il n’est pas anorexique) , Eddie soigne son look à fond, une gravure de mode.  Toujours la même pose et le même sourire, presque un peu trop monotone. Il a toujours cette posture , la jambe droite pliée et présente toujours son profil gauche. Smoking ou pas, il a toujours de la créativité et du style. Il rendrait fou de joie Cristine Cordula, avec sa façon de décaler ses tenues formelles de prime abord.

Quand on est la femme de Mr Redmayne, mieux vaut assurer. Tom Hardy met plus à l aise. 

A côté du gracile Eddie, le viril Tom Hardy  ( vu dans le brutal Legend) a l’air prolo , tatoué en double tee- shirt et jeans limite.  Un look casual douteux OK pour aller au foot ou voir un GP de Formule Un, ou une arrivée du Paris Dakar. Pas polo du tout.

Dommage car il peut être fort élégant s’il veut en  » black tie« .

Evidemment, la star, la reine de tous les invités, ce n’était pas la très charmante Emma Stone, mais… Meghan bien sûr. Premier événement en public pour le duo le plus chaud du moment. Soi disant discrète, elle se tenait bien en évidence à la balustrade de la loge royale, en compagnie du mentor de Harry, Mark Dyer . ( le  gaillard roux). Il l adore et s entend comme larrons en foire avec elle.

Pochette à pois avec robe marine d’Antonio Berardi pour Meghan qui avait tombé le trench Burberry »s ou la veste blanche pour dévoiler une emmanchure américaine digne de Charlène. Bizarre comme les femmes en morphologie V ( épaules plus larges que les hanches) ont tendance à porter ce genre d’emmanchures qui élargissent les épaules. Sharon Stone n’a pu devenir top model en raison de ces larges épaules de femme V disait -elle. Pour le coup, la morpho de Meghan ressort, chose que je n avais pas remarquée auparavant, l’actrice portant souvent du manteau oversize. Pas d’envol de robe, Meghan a tout compris. Un atout qui comptera lors d’un potentiel futur match (amical)  de princesses  Kate vs Meghan !

Porter du blanc au polo, c’est la classe, beaucoup d’invités portaient une veste blanche estivale

Meghan mise sur des valeurs sures, marine, blanc et beige.

Diana était bien plus innocente quand elle était fiancée princière.

Le spectacle fut bien sûr sur le terrain. Les princes s’harnachèrent soigneusement, aidés par leurs palefreniers.

Le polo, c’est un sport de princes, il faut du budget RH aussi.

Bien sûr, les princes remportèrent leurs matches. Mais le plus beau des matches pour Harry se déroulait en toute discrétion sur le parking.

Kate de son temps avait aussi opté pour une robe foncée, une valeur sure. Pas trop habillée mais quand même.

Kate en 2006 vient voir un match de polo de son chéri

Prudente, Kate reste en marge, laissant les princes discuter polo entre eux

On la voit ici en compensées ( les fameuses  » wedges » des Middleton, tellement « cliché » que devenues décriées Outre Manche), prenant soin de laisser Harry prendre sa place auprès de son frère. Les deux princes sont très absorbés dans leurs discussions techniques. Le polo, c’est du sérieux.    Kate étant une championne de hockey, on peut supposer qu’elle apprécie le polo. Par la suite, contrairement à Diana, toujours stylée au polo, Kate passa à la version épouse et maman casual; marinière élasthanée et jegging. Fini la robe cocktail .

Scoop, Pippa aurait accepté de faire une exception pour Meghan ; la vedette  » non baguée » ( elle porte une bague H toutefois)  sera finalement autorisée à assister  à la cérémonie religieuse de mariage, alors que jusqu’à maintenant Meghan ne devait venir qu’au banquet privé du soir. … officiellement en raison de son planning de vol (en provenance du Canada où elle a demandé un congé de tournage).

Harry ne sera pas comme une âme en peine pendant la cérémonie qui aura lieu dans l’église St Mark du village d’enfance des filles Middleton. Cela aurait été embarrassant pour les Middleton de le laisser seul alors qu’ils respectent tellement le statut royal. On peut imaginer que Kate a demandé à sa frangine de faire « un effort » en échange d’une discrétion maximum de Meghan…mais je doute que la presse voie la chose ainsi ! Pippa aura donc une  » Pippa » ce jour là.  ( « faire une Pippa » semble devenir une expression  à la mode pour dire que l’on a éclipsé la mariée ) .

La presse de préciser que William amena Kate aux mariages seulement après 2 ans de relation amoureuse. Harry n’aura pas attendu plus de 6 mois, ayant déjà emmené sa chérie en Jamaïque au mariage de son meilleur pote de teuf. Un baptême du feu fort réussi.

Cette fois, cela sera un cran au-dessus, car d’un mariage entre potes au soleil ( Sarah Ferguson devait être la plus âgée) , on va passer au mariage à l’anglaise ultra posh avec pléiades d’aristocrates de tous âges.

On voit ici que Harry est plus pressé que son frère. Cela fait moins d’un an qu’il l’a rencontrée et leur liaison ne fut connue du public qu’en novembre.  Il avait pré-officialisé en sortant impulsivement un rapide  communiqué officiel, acte de franc-tireur passionné  écorché vif, qui fut mal vécu dans les autres départements relations presse royaux…

 

Publicités

2 réflexions sur “PEOPLE- Meghan (et Harry) au polo , l’officialisation

  1. Pingback: PEOPLE- Casual chic royal | Bienvenue , Welcome to my blog

  2. Pingback: TV- PEOPLE- King Charles III, la monarchie-fiction qui décoiffe | L'effet colibri, the hummingbird effect

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s