L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

PEOPLE- Princes consorts, le temps de la retraite

1 commentaire

Ce matin, branle-bas de combat à Londres , convocation de tous les courtisans seniors des résidences royales, …pour annoncer finalement à 10h00 heure locale que le Duc d’Edimbourg, prince consort d’Elisabeth II, prendrait sa retraite cet automne. Une affaire rondement menée dans le secret des coulisses royales.

Pour les princes consorts aussi vient le temps de la retraite. J’avais évoqué précédemment le destin peu évident de ces fringants princes, marchant derrière leur reine d’épouse, alors qu’ils sont issus de générations traditionnelles où les hommes sont les chefs de famille et les femmes au foyer.  Ils avaient parfois l’impression d’être les princes qu’on sort .

Un vrai exploit à Buckingham ce matin: un scoop aura été gardé jusqu’au bout sans aucune fuite à aucun tabloid. Au pays de la presse la plus people du monde, c’était digne du lancement du dernier iPhone. J’ai presque cru qu’on allait nous annoncer le mariage de Harry et Meghan Markle, enceinte de 6 mois.

Eh bien, non, il s’agissait de la retraite bien méritée du Prince Philip, chef de la famille Windsor côté coulisses, époux consort de sa femme de Chef d’Etat et du Commonwealth en public. Ci-dessous, la photo officielle en l’honneur de ses 95 ans.

A 95 ans, le prince ne tenait plus le parrainage de 780 associations ( il y en eut 1000 jadis)  et il avait l’an dernier effectué plus d’engagements que Kate, Harry et William réunis ( 219) . Il a passé la main progressivement, notamment son rôle de parrain général honoraire de la Royal Air Force l’an dernier… à Kate . Philip continuera d’être le parrain de ces associations mais n’assistera plus aux événements publics comme jadis.

Lors du documentaire sur les Princes et le charity business que je mentionnais dans un post précédent, on apprend que c’est Philip qui a initié ce type de parrainage de façon à trouver un exutoire à son rôle de desesperate house husband. Le UK est un des pays les plus généreux, dévouant 4% de son PIB au caritatif. Tout ceci interroge, car en parallèle, le pays se paupérise et semble en proie à une crise sociale croissante ( à mon avis due en partie  à une spéculation financière débridée à la City) , contrats zéro pour cent, burnouts en augmentation, extrémisme ayant abouti au Brexit.

Voûté, plus souvent malade qu’avant, le prince méritait bien la retraite après …70 ans de bons et loyaux services.  Il y eut quelques gaffes, son tempérament étant assez sanguin , mais il reste au final apprécié et populaire. Papa strict et sans pitié pour ses fils ( Charles envoyé en pension de gré ou de force, Edouard  envoyé de force puis retiré des Marines) , il s’entend à merveille avec sa fille Anne, une femme au caractère d’acier, qui ne mâche pas ses mots et bosse dur comme un vrai cheval de labour.

Jadis un des plus beaux princes du monde, fringant, grand comme un Felipe d’Espagne, il a eu quelques liaisons cachées , dont la plus célèbre fut avec l’actrice indo-américaine Merle Oberon. Aucune liaison n’a jamais été officialisée mais il y a nombre de biographes du prince qui s’accordent à lui reconnaître une garçonnière dans Londres à laquelle il se rendait…en conduisant un taxi londonien. Un certain nombre de témoignages démontre l’existence de ces liaisons qui de nos jours seraient inacceptables. Un « accord secret entre epoux « serait survenu lors de leur 5e annee de mariage, Elisabeth donnant « carte blanche » à son mari. 

Prince de Grèce ( désargenté) , doté du nom de Philip Mounbatten ( nom original Philip Battenberg anglicisé pendant la guerre de 14-18)  il a des ascendances allemandes, danoises et grecques comme sa cousine la reine Sophie ( qui épousa Juan Carlos ) . Les Windsor sont tres amis avec la famille royale de Grèce. 

Philip a escorté bravement son épouse sous la pluie, dans la jungle,,dans tous les pays du monde, qu’il fasse chaud, froid, toujours impeccable en mannequin masculin de la Couronne. Philip porte beaucoup de médailles, mais en fait sa participation à la guerre de 45 était de quelques semaines sur un navire de guerre en mission dans une zone où il n’y eut pas finalement de combat. Il était alors jeune officier. Il peut neanmoins dire qu il a fait la guerre. C est Lord Mounbatten qui arrange les presentations avec le jeune Elisabeth pour qui ses parents cherchent un parti sang bleu convenable. Il fait l affaire et n a pas eu le choix car sans le sou.  Mais Elisabeth et lui ont une vraie relation d amour et se sont mariés avec joie. La jeune Elisabeth avait eu un vrai coup de coeur pour ce beau prince marin. 

Philip a élevé les petits comme il pouvait, jouant les papas autoritaires, militaires et rigides. Pas idéal pour un sensible comme Charles ou encore Edouard, plus artiste que soldat. Andrew et Anne en revanche sont rentrés dans le moule sans râler.

Philip arrêtera cet automne officiellement, mais en fait dès juillet, car la Reine part en vacances à Balmoral debut août.

La retraite de Philip montre que les consorts aussi ont le droit de lever le pied, même si leurs royaux conjoints veulent continuer jusqu’à la mort. Quand le monarque abdique, le consort suit de facto. Ce fut le cas d’ Albert des Belges ou de Juan Carlos d’Espagne. Les reines Paola et Sophie se retrouvèrent à la retraite de facto.  Mais quand le monarque veut continuer, quid du conjoint obligé de suivre malgré une santé en déclin.

La Reine Margrethe  du Danemark a peut être ouvert la voie à Elisabeth ;   son mari Henrik est retourné vivre en France, dans son domaine de Cahors, tandis qu’elle poursuit seule les engagements royaux.  Ceci n’aura pas été officialisé de la même façon, si bien qu on les a crus séparés. Henri de Montpezat n’a pas la forme, l’ancien beau gosse de la diplomatie française peine sous le poids des ans et des kilos.

 Il ne revient plus que pour les événements privés familiaux. Il n’était pas venu à la visite officielle des amis Philippe et Mathilde des Belges. Il ne vint qu’après , pour la confirmation du fils de Joachim, son fils cadet.

Il y a 3 monarques qui ont affirmé ne pas souhaiter abdiquer et vouloir regner jusqu’au trépas : Elisabeth II ( 91 ans) , Margrethe de Danemark (77 ans) et Carl Gustav de Suède (71 ans) . Juan Carlos  voulait faire de même mais fut contraint d’abdiquer en raison de scandales à répétition ( collusion, chasse aux éléphants, corruption de sa fille et de son gendre, maîtresse allemande lobbyiste des armes à feu, santé défaillante ) .  Fort de son côté bon vivant à la Louis XIV, le brave descendant espagnol des rois de France bourbonniens a du mal à tenir. Sa santé est clairement défaillante.

On le voit rougeaud, lourd, pâteux, claudiquant,  lors de rares apparitions familiales. Il vit tranquille dans son coin, tandis que la Reine émérite Sophie vit au soleil de Majorque. Elle profite d’une retraite méritée après tous les camouflets de son époux. On lui souhaite de trouver un nouveau compagnon affectueux et respectueux.

Juan Carlos et son ex, la muy caliente lobbyiste affairiste princesse Corinna, qu’il hébergea sur le domaine royal. On comprend que la Reine Sophie l’évite désormais comme la peste. Trop c’était trop.

L’empereur du Japon , vieillissant, insistant sur des lapsus , coups de pompe, et trous de mémoire qui lui arrivent parfois en sortie officielle, a aussi demandé à ce qu’on prépare son abdication ( qui prendra 2 ans car la loi constitutionnelle n’existe pas ),  car il ne tient plus le coup non plus. Michiko semble aussi bien lasse et fatiguée avec toutes ces années de vexations que les courtisans lui ont fait subir ( surtout quand elle était princesse) .  Elle passa des années en dépression, parfois en ayant perdu la voix, tant on l’empêchait d’être elle – même. Stoïque à la japonaise, le couple impérial endure avec le sourire.

On peut alors se demander ce qu’il en est de la reine Silvia de Suède , la seule consort encore non retraitée parmi ce lot de monarques persévérants. Elle  a 70 ans et semble encore bien gaillarde.  Victoria devra encore attendre un peu. Et son  prince consort, Daniel, aussi.

La petite Estelle a encore le temps de découvrir son destin de future reine.

Blog- Les princes consorts, destins d’Henrik, Claus et Philip, Daniel.

Philip et sa bru Sophie Rhys Jones

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “PEOPLE- Princes consorts, le temps de la retraite

  1. La reine Margrethe ne vieillit vraiment pas bien,en tout cas,beaucoup moins bien qu’Elisabeth II avec qui,elle a 15-14 ans d’écart…Et ses dents sont tellement jaunes et son visage très pâle que cela fait un contraste effrayant cependant je trouve que ces deux femmes sont remarquables,elles ont un sens du devoir envers leurs royaumes respectifs que j’aimerai tellement voir traduit chez nos politiques français…et cela est certainement dû au fait de pouvoir compter sur leurs moitiés respectives….
    La reine Sophie est tellement digne….et ces femmes de cette famille impériale du Japon,mais pourquoi vouloir vivre ainsi?completement muselées?Comme quoi,on peut tout avoir dans la vie(richesse,serviteur…) mais sans liberté,cela ne vaut rien….
    Merci Laurence…et passez un bon week-end

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s