L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

CINE- Baby Boss, un festival de couleurs et d’émotions

Poster un commentaire

A force de voir la petite bouille toute mignonne de Baby Boss ( Boss Baby en VO) , j’ai fini par trouver le temps d’aller voir cet adorable bijou de film. Sous une forme apparente de film pour enfants, on a un vrai beau film aussi pour les adultes. Encore plus creatif que Rio. 

L’histoire d’un bébé adulte qui débarque dans une famille pour réaliser une mission d’infiltration est le prétexte à un festival continu de fantaisie visuelle et scénaristique.

Quand on voit la longueur du générique de fin, on est ahuri par le nombre de personnes qui ont mis leur patte à ce film intense, haut en couleurs. Les auteurs de Dreamworks réalisent un marathon de saynètes passionnantes, en utilisant un maximum d’idées visuelles.

Le générique d’ouverture sur la  » fabrique de bébés » est absolument délicieux, un ballet impeccable ultra mignon et attendrissant qui fait fondre tout un chacun. J aurais le Dvd juste pour cette scene. Hélas, je n’ai trouvé aucune photo.

Images soignées, dialogues amusants, et surtout une fluidité parfaite entre fantaisie, rêve et réalité. On embarque pour une sorte de rêve éveillé, de conte initiatique pour enfants et adultes.  Au coeur de l’histoire, c’est le tandem malgré lui d’un enfant roi de 7 ans et d’un bébé tombé du ciel, un bébé adulte qui joue les patrons. D’une histoire classique de rivalité entre enfants, thème que tant d’enfants aînés ont connu, les scénaristes de Dreamworks ont imaginé une loufoque histoire de bébés d’une caste particulière en mission. Elle s inspire du livre The Boss Baby de Marla Frazee. 

L’histoire peut paraitre loufoque mais s’avère créer les situations comiques et dramatiques utiles pour permettre au duo de pactiser et de fonctionner à fond .

La tension ne retombe pas, grâce à des gags de situation et visuels qui surgissent avec effet de surprise,  et un soin particulier est accordé  à la dramatisation.

Ce qui m’a particulièrement plu, c’est la métaphorisation des émotions intenses de l’enfance avec des images fortes qui illustrent l’univers intérieur du héros Tim, le fils aîné de 7 ans, enfant roi qui voit débarquer un matin un étrange bébé au double jeu bizarre. Ce bébé est très égoïste et parle .

Les mimiques du bébé sont irrésistibles

 

C’est hilarant et délicieusement émouvant. L’amour finira par naître entre ces deux enfants qui ne voulaient pas cohabiter ensemble. Mais PAS de la facon convenue qu on voit dans tous les films du genre.  La scénarisation est vraiment louable que ce soit au niveau de l’histoire que de la mise en images, très importante dans un film d’animation.

Le dessin permet de jouer sur toutes les fantaisies sans limite, et la diversité des personnages ( secondaires)  est bienvenue. Les angles et prises de vue sont originaux. 

Je vous laisse découvrir ce qui adviendra du Baby Boss et de son frangin. Le film devient une parabole qui trouve tout son sens.

Le dénouement final et son épilogue sont bien équilibrés et plaisants, on sent qu’ils ont poussé le développement jusqu’au bout. Vraiment sympathique. 

Baby Boss restera t il ce bébé career man adulte ? 

Vous passerez un agréable moment dans une évocation des affres colorés de l’enfance. Ces quelques images ne rendent pas justice à la profusion de créativité de ce film qui vous embarque dans une superposition infinie de rêves , d’aventures et de fantaisie. Elle fait penser aux meilleurs Disney et à un excellent film comme Rio que j avais beaucoup aimé.

 Nb. La VF me plait plus que la VO . La voix du Boss Baby est plus plaisante en francais que celle d Alec Baldwin en VO.   

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s