L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

JARDIN- Désherber au printemps

Poster un commentaire

Profitons de ce printemps doux et ce beau temps entrecoupé de pluies propices. C’est le bon moment de lancer la saison au jardin.

jardin

  • Le désherbage de printemps
  • Le désherbage -repiquage de gazon
  • Les purins, ils puent mais ils soignent naturellement

Nous avons un printemps vraiment intéressant depuis quelques semaines, un temps doux mais aussi des pluies suffisantes pour bien imbiber la terre. Cela rend le désherbage presque agréable. Je ne pratique pas de désherbage chimique, je préfère la méditation du désherbage manuel.  Certains y vont par zone, de façon systématique, je préfère sélectionner et prioriser les zones et les espèces. En ce moment j’arrache les cardamines, que je surnomme les pok pok car elles produisent des gousses de graines qui sautent… et cela pullule beaucoup en cette saison.

Le désherbeur s’enfonce dans le gazon comme dans du beurre, ce n’est pas chaque année qu’on a ce plaisir. Résultat, on peut récupérer facilement les pissenlits entiers, et les liserons sont relativement extirpables ( même si on n’arrive jamais au bout de la racine, hélas!) .

pissenlit

Les pissenlits sont d’excellents remèdes de santé en phytothérapie. La racine et les feuilles sont dépuratives, diurétiques, un des remèdes phytothérapeutiques les plus connus. Idéal pour la détox de printemps, à infuser avec de l’ortie  pour plus de goût. L’ortie, elle, est détoxifiante et reminéralisante, idéal pour les émonctoires: poumons, foie, intestins, reins ( les organes qui évacuent les toxines de notre corps…souvent les méridiens yin en médecine chinoise). Elle a bien poussé et une 1ere recolte peut avoir lieu.  Ideal en soupes et tisanes.

Le romarin n’est pas mal non plus, mais il double l’amer du pissenlit, ce qui peut être trop pour certains. L’amer est pourtant très bon pour le foie et la vésicule biliaire d’un point de vue médecine chinoise. C est la saison en ce printemps pour le Foie et ma Vesicule, je parle ici des meridiens. Le romarin est très bon pour stimuler la production de bile, un élément qui a des vertus vermifuge et immunitaire selon le Dr Raymond Dextreit, le spécialiste de la médecine harmonique ( lisez son livre Le Foie , par exemple)

Pas besoin de forcément de se gaver de sève de bouleau, un remarquable dépuratif, mais qui coûte cher en comparaison avec le pissenlit et l’ortie du jardin. (Si vous aimez la sève de bouleau, vous pouvez tester  » de la pure » de Flore Alpes en direct de boulaies scandinaves. Achetez en en salon bios. )

jardin-luxembourg-paris

L’autre truc qui m’amuse, c’est de recycler les touffes de gazon qui ont le chic pour pousser dans les plates-bandes au lieu de la sèche et dure pelouse. Je les repique dans les  » trous » de la vieille pelouse du jardin. Cela fait 3 ans que je teste, et cela fonctionne vraiment bien après les pluies de printemps. La terre est humide et il devient facile d’implanter les touffettes dans les trous de pelouses. Même pas besoin d’arroser derrière, il suffit d’enfonc profondément dans les incisions faites avec le désherbeur.

Si vous essayez plus tard, le taux de reprise retombe lamentablement et vous aurez du mal à repiquer. Mieux vaut laisser tomber. Même en arrosant ce n est pas gagné.  Dès que la terre n’est pas mouillée à 3cm de profondeur, laissez tomber.

A part cela , ce soir, je regardais la rediffusion du reportage de France 5 sur les pesticides ( Du Poison dans nos Jardins, 2016) . En caméra cachée, on voit combien la nouvelle législation 2017 est foulée aux pieds par les employés de certaines jardineries, bien trop embrigadés par certain leader mondial des herbicides. Au lieu de vous proposer des remèdes naturels comme prévu par la loi, ils vous vantent un produit déclaré comme probablement cancérigène par l’OMS. Pas mal, non ?

eyrignac2

A la fin, on nous a montré le superbe domaine d’Eyrignac dans le Périgord, un royaume magique de topiaires de buis parfois centenaires. Un des plus beaux jardins de France. Ce domaine a démontré la résilience au champignon qui ravage le buis en Europe, grâce aux… purins. On viendrait de toute la France pour constater le miracle. Les purins sont des macérations de plantes naturelles autorisées à la vente depuis 2014 .

doryphores-larves-pied-devore

Le doryphore énerve les jardiniers qui recourent alors aux pesticides

L’occasion de se remettre aux remèdes naturels de jardin. L’an dernier, je citais le savon noir et le bicarbonate de soude contre l’oïdium , les pucerons et les maladies du rosier. Ce remède a superbement bien marché l’an dernier.

J’ai trouvé ce site Terre Vivante.org  qui vous donne plein d’astuces et un récap sur les purins.

On y lit des trucs et astuces naturels des plus pratiques comme des plus originaux, comme le coup du canard pour manger les doryphores et les limaces, ce coléoptère vorace qui attaque les pommes de terre, ou encore l’homéo ( Indicum Metallicum 5CH) pour booster en beauté ses semis et plantes.

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s