L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

TV- Section de Recherches saison 11

Poster un commentaire

J’ai rattrapé en vitesse la saison 11 de SDR , via le replay. La série reprend enfin son souffle, la nouvelle saison étant enfin au niveau par rapport aux saisons bordelaises.

sdr

Section de recherches revit, on s’en félicite

Voyons les plus et les moins de la nouvelle saison.

Observons les petites recettes qui ont permis à la série de surnager.

C’est avec plaisir qu’on regarde les nouveaux épisodes de cette saison 12. On se souvient des débuts cahin caha de la série brutalement transplantée à Nice, alors qu »elle tournait très bien sur Bordeaux. Acteurs moyens, dialogues ridicules, intrigues faibles, on avait eu droit à des épisodes presque rebutants.

La série s’est bien ressaisie l’an dernier et cette année, elle est vraiment plaisante à regarder.

sdr-2

Les acteurs sont tous au niveau cette saison , sauf l’actrice qui incarne Leslie, la fille de Bernier ( Xavier Deluc). Tête à claques et pas du tout convaincante. Il faut dire que son personnage est assez stupide, tombant dans toutes les mésaventures les plus loufoques depuis le début de son existence.  Il n’y a que Bernier pour ne pas le remarquer.

On déplore le départ de Sarah , traumatisée , remplacée par un nouveau personnage, Sophie. Dommage, l’histoire d’amour on-off avec Lucas commençait à être intéressante.

sdr-sarah

Les scénarios sont plus étoffés avec des mécaniques inspirées des Experts, notamment le procédé d’ouverture via un intrigue leurre qui nous fait supposer qu’un crime va se commettre,  avant qu »on découvre un cadavre.

On note une intrigue en continu sur plusieurs épisodes  façon Experts, avec cette histoire de pédophilie dans un centre pour enfants handicapés. Une bonne idée qui nous change un peu.

Vicky a un jeu juste et est attachante

Une autre intrigue en continu est celle du béguin de Vicky pour Bernier.  Amusant, cela donne quelques péripéties drôles.

Le seul bémol vraiment ennuyeux, c’est Leslie,  la fille de Bernier, dont on ne sait que faire. On lui colle toutes les galères et elle a raison de se proclamer Miss Poisse.  On devrait enlever ce personnage et nous remettre Sarah.

sdr-psy

La psy un peu trop relou

L’autre touche qui devrait être rectifiée, c’est le jeu caricatural de celle qui joue la psy. On sent qu’on s’est lourdement inspiré du personnage de Profilage avec des  » pouvoirs dignes »  du Mentaliste. La psy gendarmette se la joue superficielle  » les doigts dans le nez ». Pas crédible et pas respectueux de la profession, je trouve. On préférerait une psy profonde avec une touche d’humanité sans arrogance. Ce serait plus crédible et plus émotionnel.

L »histoire d’amour entre la proc’ tête à claques et Bernier ne parait pas très crédible non plus, mais on ne nous l’assène pas trop .

sdr-proc

La proc aussi est un peu lassante avec ses manières inspirées de Foresti

Au final, une série qui se regarde et qui détend.

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s