L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

CINE- Il a déjà tes yeux, une comédie hilarante et émouvante

Poster un commentaire

Il a déjà tes yeux, est le dernier film de Lucien Jean- Baptiste, spécialiste des films sur le décalage culturel. On l’avait vu dans 30°Couleur, en Antillais métropolitain contraint de retourner à la Martinique à la mort de sa grand-mère.  Cette fois, il s’attaque à l’adoption mixte et aux clichés sur les Africains en nous mettant sous le nez un couple noir qui adopte un bébé blanc. Il fallait y penser.

il-a-deja-des-yeux

Comédie cocasse , poignante, tonitruante et attendrissante ce film vaut assurément le détour.

Et ce n’est pas que de la fiction, car il existe quelques cas véridiques célèbres.

Connu pour la Première Etoile, comédie sur un Noir qui emmène sa famille au ski,  Lucien Jean-Baptiste entend nous faire rire en cassant les clichés sur les races et les genres.  Il nous présente ici un joli couple antillais-africain ( Lucien Jean Baptiste et Aïssa Maïga)  qui vient d’ouvrir sa fleuristerie. La nouvelle de l’ASE ( anciennement DDASS) vient de tomber: un bébé leur est proposé à l’adoption.

il-a-deja-tes-yeux

Il s’avère que le bébé , Benjamin, est un adorable bébé blond.  Dès lors, c’est un enchaînement de situations cocasses où les préjugés des gens extérieurs se mettent en travers du chemin de nos héros, gentil couple « colour blind » ( indifférent à la couleur de la peau) , juste trop heureux d’avoir un bébé à aimer.

Le petit Benjamin finira par gagner les coeurs de tous, au prix de péripéties truculentes, mouvementées, douloureuses, mettant en valeur des personnages très en verve. La mère d’Aïssa Maïga est hilarante, en mamma africaine .

il-a-deja-tes-yeux2

La maman n’est pas contente

Vincent Elbaz surprend et s’éclate dans un rôle de copain gay gaffeur et hippie qui rappelle le colocataire déjanté de Hugh Grant dans Notting Hill.  Il y en a un peu trop parfois de ce personnage secondaire , sans que cela ne soit utile à l’histoire.

il-a-deja-tes-yeux4

Les dialogues sont savoureux, hilarants et les clichés sur les Noirs sont très bien évoqués. Il y a une touche d’exagération, mais c’est assez normal dans une comédie. La réalisation est tout à fait sympathique. C’est Lucien Jean-Baptiste lui même qui s’y colle.

il-a-deja-tes-yeux6

Michel Jonasz et Zabou Breitman  sont excellents du côté ASE. L’ASE n’est pas diabolisée, mais montrée sous un angle administratif, avec des fonctionnaires qui font de leur mieux tout en se posant des questions. Zabou en Madame Mallet, assistante sociale trop zélée voire sournoise, réussit à être antipathique sans passer pour une vilaine.

Elle et la famille africaine de la maman adoptante représentent les obstacles qui exacerbent l’enjeu du film. La dramaturgie en comédie repose beaucoup sur le conflit, et sans obstacle, pas d »enjeu. J’aurais  bien aimé qu’on montre la famille antillaise du père, mais le sujet a été éludé. Je pense que c’était trop serré en timing pour traiter du des différences culturelles entre Antillais et Africains.

il-a-deja-tes-yeux3

J’ai trouvé que le vrai héros du film est tout à fait charmant et efficace pour son jeune âge. Le bébé Benjamin est tout à fait convaincant, adorable et mignon tout plein. Je le trouve très bien filmé et bien  » utilisé » visuellement  dans l’intrigue. D’habitude, les bébés sont peu montrés, utilisés comme des poupées,  ou sous des angles caricaturaux ( bébé fait pipi, bébé pleure, etc) . Ici, on n’a pas trop ce genre de souci. Il donne envie d’adopter ou d’avoir un bébé sans problème.

Ce film brasse des thèmes universels que sont la parentalité, la relation filiale, le préjugé socio culturel, l’intégration culturelle et bien sûr l’amour parent-enfant qu’on retrouve partout entre les personnages.

Un film certes comique mais plus émouvant , riche de sens et touchant qu’il n’en a l’air.

NB – A l international, le titre est « He even has your eyes »  et la bande annonce est disponible sur Youtube en VO sous titrée en anglais.

demarcus-bebe

Adoption pour de vrai chez la vedette du foot américain DeMarcus Ware et son épouse Taniqua.

Par curiosité, je regardai l’adoption de bébés blancs par des familles noires. Même aux USA, ceci reste extrêmement rare. Un couple noir de Baltimore a adopté avec difficulté la fille blanche d’une voisine prostituée. La petite fille de 3 ans , Katie O’Dea-Smith , était si turbulente qu’aucun foyer n’en voulait. Seul un couple de voisins noirs, les Riding,  réussit à apprivoiser la petite rebelle. Les passants sursautent néanmoins quand ils voient le père, un gaillard d’ébène, apprendre à cette petite rouquine au teint laiteux à faire du vélo.

katie

Katie et ses parents, les Riding. Les Riding ont aussi deux enfants biologiques.

Le couple adoptant a essuyé des problèmes bien plus déplaisants que les héros du film,  pour régulariser l’adoption puis vivre en paix.  Quelqu’un les suit hors du centre commercial, persuadé que c’est un kidnapping ( comme si c’était la meilleure stratégie que de kidnapper un enfant d’une autre race) . Ou les regards agressifs de clients quand le couple rabroue sa fille dans un supermarché. « Limite menace de lynchage« , selon la pauvre mère adoptante, Terri Riding, qui a pourtant été la seule apte à sauver la petite fille du dédale de l’Assistance Sociale.

Il est désormais interdit aux USA de prendre en compte la race lors des adoptions aux USA, mais les statistiques et mentalités sont tenaces.

demarcus-bebe2

En 2008, le joueur de football américain DeMarcus Ware et son épouse Taniqua , tous deux noirs, adoptent un bébé blanc. C »est le tollé surtout chez des Afro-Américains qui le pointent du doigt: n »y a t il pas assez de bébés noirs dans les pouponnières pour en prendre un blanc ? En effet, les bébés noirs adoptables abondent statistiquement et les familles blanches préféraient demander un bébé blanc ( mais la réglementation a changé depuis, il n’y a plus de sélection par race) . Le couple expliquera qu’il a craqué pour ce petit sans prêter attention à sa couleur. Pour qu’on lui lâche les basques, le joueur a dû expliciter qu’en fait  » il etait semi latino » et pas 100% noir.  On hallucine.

demarcus-bebe3

DeMarcus Ware et sa famille

Le couple a finalement eu un bébé biologique en 2010, après nombre de fausses couches.

demarcus-famille

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s