L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

CINE-PEOPLE, Nocturnal Animals, étrangement romantique

2 Commentaires

Nocturnal Animals est le 2e opus cinématographique du designer de mode Tom Ford , devenu scénariste et cinéaste par passion. Revenu des vanités de la mode, le voici redescendu sur Terre pour signer cette adaptation à l’écran d’un roman étrange d’Austin Wright.

nocturnal-amy4

Un film hybride qualifié de néo-noir qui fait la saison des Oscars après avoir obtenu le Grand Prix du Jury à Venise.

Aux commandes, Jake Gyllenhaal, extraordinaire face à Amy Adams dans un étrange double-film , qui s’avère aussi bien un thriller désertique qu’une critique sociale et romantique du rêve américain bourgeois.

Etonnant, unique, comme son auteur, lui aussi au parcours hybride hors normes. Nous verrons en quoi Tom Ford , star de la mode, s’est reconnu dans cette oeuvre hypnotique et son héroïne glacée.

Nocturnal Animals, c’est le titre du roman que reçoit Susan ( Adams), une riche galeriste d’art californienne, introduite dans tous les milieux hollywoodiens. Ce roman lui est dédié par Edward, son ex -mari ( Gyllenhaal) , un écrivain simple et sincère, jadis  épousé contre l’avis de ses ambitieux et fortunés WASP de parents, alors qu’elle venait de finir ses études d’art et lui de littérature à Columbia.

nocturnal-poster

Ce roman s’avère un sombre récit d’un fait divers sordide qui se déroule dans le désert du Texas occidental, un lieu paumé  franchement peu hospitalier. Une famille s’y fait attaquer de nuit par 3 voyous sadiques. On suivra en particulier le périple de Tony, le père de famille courage ( Gyllenhaal). Au début , on se demande ce que « cela a à voir avec la choucroute ». Est-ce un souvenir d’enfance de Susan ? La mère est jouée par Isla Fisher, qui lui ressemble.

Le film alterne la narration du roman dans le désert et celle de la vie de Susan à L.A, de plus en plus oppressée par la violence des mésaventures injustes de cette famille, mais aussi de sa propre vie de momie mentale , perdue au milieu d’une Cour d’employés superbement lookés . On voit que sa vie est dénuée d’amour , esseulée. Un mari qui l’ignore, une fille qui a quitté le nid familial pour faire carrière.

nocturnal-jake

Petit à petit, des flashes backs nous montrent l’histoire de sa relation avec Edward, écrivain en herbe, qu’elle avait fini par larguer pour un beau gosse businessman ambitieux , Hutton,  le père de sa fille, une post ado jeune actrice prometteuse ( aux paroles aussi triviales et crues que … Jennifer Lawrence). Susan a  craqué 20 ans auparavant pour le matérialisme, la sécurité et la beauté , au lieu de l’amour d’Edward que sa bourgeoise mère qualifiait de romantique faible. Je ne vous révèlerai pas toutes les dents qu’Edward pourrait avoir contre Susan.

nocturnal-amy

Susan s’est construit un bonheur matériel et parfait esthétiquement, mais tellement froid, creux, vain et ennuyeux qu’elle se momifie littéralement  dans son élite sociale convenue, certes en tenue haute- couture. A l’image de son mari , un type narcissique, vain, le genre mannequin de pub Gucci.

Il faut dire que visuellement, on en a pour son argent avec le majordome et le 2e mari et la belle maison sur les hauteurs de LA.

nocturnal-amy4

Susan n’ose pas être malheureuse, elle a tout pour être heureuse, sauf l’amour. Un bonheur qu’elle s’est construit à force de volonté, comme Madonna et tant d’autres…

L’atmosphère ménage un bon suspense que ce soit côté Susan ou dans le désert texan. Les prises de vues à LA sont dignes d’une pub de parfums. Les acteurs sont lookés comme dans un shooting de Vogue.  On peut compter sur Tom Ford, devenu designer star avec Gucci dans les années 90, pour veiller au grain.

nocturnal-amy2

J’ai trouvé frappant le visage gonflé d’Amy Adams, au point de me demander si Ford lui a demandé de se botoxer les joues pour avoir l’air californien ? Quand on la voit à Venise 1 an après, elle a l’air normal.Son sourire marque normalement ses joues alors que dans le film, on voit que les marques sont estompées par un produit.

Ceci dit je viens de voir sa photo aux Globes: elle a refait des piquouzes. Sad.

nocturnal-amy-jake

Mostra de Venise 2016

En fait, la vraie star du film, c’est totalement  Jake Gyllenhaal, extraordinaire dans ce rôle de père de famille martyr. Il est épaulé par Isla Fisher qui y joue son épouse. Elle aussi a les joues qui s’ourlent de fillers quand elle rit…énervant.

Quand il est maigre, Jake prend des airs de Jared Leto, autre acteur de talent qui a eu la chance d’être oscarisé. Pour Jake, on attend vraiment une consécration un jour. Je trouve qu’il fait passer Ryan Gosling, actuellement triomphant grâce à La La Land, pour surcoté. Jake en bave deux fois plus et n’a encore rien eu. Il a 1 mois de moins que Gosling, étant né le 19/12/1980. Anecdote,  il est issu de la noblesse suédoise par son père et juif-new yorkais par sa mère.

NB- On prononce son nom  « Djilaine-hal » et non Guilaine-hal.

_DSC5351.NEF

Tom Ford dirige Jake Gyllenhaal et son partenaire dans le désert du Texas

Je ne vais pas vous raconter la fin de ce film très bien réalisé, écrit, filmé, joué, monté, etc. Un rythme hypnotique  « pub de luxe » à LA alterne avec un rythme de thriller  » bouseux » haletant et angoissant dans le froid du désert texan. C’est bien fait, on a de l »émotion grâce à d’excellents acteurs. On aurait préféré néamoins plus de scènes entre Susan et son ex mari plutôt que trop de scènes dans le Texas.

A part cela, on reste captivé par la prouesse cinématographique. Nocturnal Animals est un film à voir. Chacun y trouve son compte, qu’on aime le film critique sociale, ou le thriller de far-west. On se demande pourquoi on a réuni les deux genres dans un film. On finit par comprendre qu’en fait le roman est une métaphore des trahisons sociales et amoureuses de Susan envers Edward, elle-même punie pour son choix matérialiste par l’adultère de son 2e époux, qui ne l’aime plus.

nocturnal-animals-roman

Tom Ford a flashé sur ce roman de 1993 d’Austin Wright , car ce designer d’origine texane, devenue star de la mode, est revenu des paradis artificiels de l’égo. Il entend maintenant critiquer la superficialité de la mode , ce monde qui l’a fait riche et célèbre, mais aussi drogué, alcoolo. Il est sobre depuis plusieurs années, mais n’en reste pas moins adepte des pilules pour dormir et addict au café.

A 55 ans, il coule des jours heureux avec son mari Richard Buckley, 68 ans et …leur fils Jake de …4 ans ! Tom reste un homme soucieux de son apparence tirée à 4 épingles, lui qui semble n’avoir pris aucune ride depuis les années 90 où il cotoyait YSL  à Paris.

WEST HOLLYWOOD, CA - MARCH 02: (EXCLUSIVE ACCESS, SPECIAL RATES APPLY) Designer Tom Ford (L) and Richard Buckley attend the 2014 Vanity Fair Oscar Party Viewing Dinner Hosted By Graydon Carter on March 2, 2014 in West Hollywood, California. (Photo by Larry Busacca/VF14/WireImage)

Tom et son mari Richard à l’Oscar Party de Vanity Fair en 2014, on sent des perfectionnistes du physique .

Tom s’est reconnu dans Susan, cette femme anesthésiée par son matérialisme, son ambition sociale aveugle, qui lui a fait renier l’amour pur de son mari écrivain. Il a convaincu Gyllenhaal de venir sur le projet en lui disant que ce film lui rappelait des histoires d’amour perdues, du temps où il était Susan, je suppose.

nocturnal-amy3

Amy Adams , impeccablement lookée par Tom Ford pour incarner ce qu’il fut jadis, une personne égarée dans le matérialisme et l’ambition sociale, le contrôle illusoire

Je vous laisserai découvrir la chute finale de ce film sombre, nostalgique, violent tout en étant sobre, et étrangement romantique. On peut la lire de diverses manières même si elle est claire, et c’est ce qui en fait toute la force.

Finalement, Nocturnal Animals, c’est surtout la douleur déchirante d’un homme doublement  trahi par celle qu’il aimait sincèrement. Ce que les Swing Out Sister, mon groupe préféré, appelait « Everyday Crime » dans son tube éponyme.

Someday your time will come
When you’ve given up, not giving a damn
You’ll understand
What’s right from wrong
And your mis-spent chances will all be gone
In time you might just find that you’ve become
A victim of love

It’s an everyday crime (in the name of love)

Devenu star en dessinant pour Gucci, alors marque phare des années 90, Ford est débarqué quand la marque est rachetée par Pinault. Il se dit alors toxico et alcoolo. On est en pleine période Galliano, Mc Queen, tous toxicos et portés aux nues.  Il redescend sur terre et fonde son label, toujours apprécié des stars. Il a signé les costards portés par Daniel Craig dans Spectre dans la scène d’ouverture. S’il se définit comme un designer de mode commerciale, il estime son travail de scénariste et réalisateur plus personnel et intime.

spectre-craig2

Ford continue d’habiller les stars. Il créa 4 costumes Windsor pour D.Craig dans Spectre.

Tom n’est plus dupe du monde de la célébrité et de la mode, du consumérisme illusoire, et il entend partager cette sagesse nouvelle dans ses films. Il serait beaucoup moins dictatorial sur les plateaux que dans les studios de mode, où il avait déjà écopé de procédures judiciaires pour harcèlement et voies de fait sur des employés. Cela devait dater de l’époque où il se droguait.

Je parie que Karl Lagerfeld doit peaufiner son prochain film aussi. Après tout, Karl aussi a l’étoffe d’un cinéaste. Depuis le temps qu’il fait des films de pub pour Chanel…

On attend volontiers le 3e opus de Tom Ford. Il prend son temps et il a raison. Les fans pourront regarder A Single Man, son 1er film, un coup de maître immédiat qui s était retrouvé nommé aux Oscars, notamment grâce à Colin Firth, la star du film.

nocturnal-poster

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “CINE-PEOPLE, Nocturnal Animals, étrangement romantique

  1. Pingback: CINE- Polina, danser sa vie | Bienvenue , Welcome to my blog

  2. Pingback: PEOPLE- Bafta, une princesse parmi les stars | Bienvenue , Welcome to my blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s