L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

BIEN ETRE- 2017, Nouveau départ

2 Commentaires

2017 , année 1,  nouveau départ. Si vous avez éclusé 2016 et fermé vos vieux dossiers et autres vieilles croyances, vous allez pouvoir redémarrer et profiter pleinement de vos « nouvelles cultures » 2017.  Prenez une seule bonne résolution, cette année : celle de bousculer vos préjugés et habitudes.

 

depart

Personne ne peut revenir en arrière et recommencer, mais chacun peut redémarrer aujourd’hui et créer une nouvelle fin

Il est désormais prouvé scientifiquement, EEC à l’appui, que tenter de nouvelles activités ou même y penser stimule de nouveaux circuits neuronaux. Si vous continuez sans cesse sur les mêmes routines, pensées, programmes, si vous vous exposez chaque jour aux mêmes lectures, actions  et informations, vous n’utilisez qu’une infime partie de votre cerveau. Le reste de votre cerveau  risque de rentrer en dormance voire s’atrophier.

Quel dommage de tourner en rond quand il y a tant à voir à l’extérieur. Quelques axes d’ouvertures concrets pour vous inspirer…

climbing

  • Essayer de nouvelle activités

Vous avez envie de faire de la poterie, du tango, d’apprendre à faire les macarons,  mais n’avez jamais osé par flemme ? Inscrivez vous et découvrez tout ce que ce nouveau savoir peut vous apporter.

Le sage Deepak Chopra disait que si l’on décrivait à un enfant tout ce qui lui arriverait quand il saurait marcher, ledit enfant préférerait ne jamais marcher. Souvenez-vous de ce temps bénit où vous essayiez plein de choses , le coeur empli d’innocence et de joie pure. Vos parents vous accusait ensuite d’avoir trop de tocades et petit à petit, vous n’osiez plus.  Plus on vieillit, plus on se met de barrières: trop cher, trop vieux, trop tard, trop ridicule, trop risqué, …

Essayer de nouvelles activités, c’est s’ouvrir à de nouveaux possibles.

Vous allez découvrir de nouveaux gestes, de nouvelles sensations, de nouvelles matières, de nouvelles techniques et vous ouvrir à des idées encore jamais explorées. C’est ce qui m’est arrivé quand j’ai démarré la poterie en septembre et le yoga il y a 3 ans.  En plus, vous rencontrez de nouvelles personnes et découvrez de nouveaux lieux. Je reconnais que ces rendez vous sont devenus … une « routine » bien plaisante… une fausse routine car il s’y passe toujours quelque chose de nouveau, comme un jeu dont on peut jamais prévoir les rebondissements. Et cela, c’est excitant pour l’esprit !

depart2

Mon ami et mentor Alan Ng, maître d’arts martiaux , de fenghsui et de reiki, me disait que le yoga, c’est explorer tous les possibles : avec son corps, on réalise des millions d’asanas ( postures) possibles. Ceci stimule votre cerveau et vous ouvre à l’ infinité de l’ Univers. Oui, on peut changer son destin par le yoga ou le qi gong, pour les maîtres.

Exemple: La poterie m’a fait découvrir des techniques, des matières et des gestes inconnus.  J’ai découvert et pratiqué la patience requise par ce travail artisanal qui requiert des étapes progressives à réaliser avec rigueur. Soudain, on comprend la valeur en temps et en énergie d’une poterie faite main et on apprend l’humilité face aux éléments et aux aléas ( erreurs, incidents techniques) .

J’ignorais que la terre bleue existait, ce qu’était le raku et plus étonnant encore, j’ai été face à une page blanche: en effet, on a le droit de faire ce que l’on veut, pas de thème ou d’objet imposé. Figurez-vous que cela donne le vertige ( sain) , car on n’a pas forcément d’idées ou de désirs au départ. Ayant fait beaucoup de dessins, je m’attendais à avoir presque un modèle ou un thème imposé. Quelle bonne surprise que  de devoir me gratter la tête pour trouver des idées d’objets. Quelle bonne sensation que de se sentir perturbé par sa propre liberté.

hiver-forme

  • Essayer de nouveaux chemins

La créativité, ce n’est pas que démarrer de nouveaux projets. La créativité est partout, commencez par les petits pas du quotidien. 

Variez les chemins pour aller au bureau, à la gare, au supermarché. Observez sur votre chemin les nouveaux paysages, devantures, immeubles, arbres. Peut être allez vous découvrir de nouvelles idées , une opportunité, rencontrer quelqu’un que vous ne verriez jamais ?

Essayez de nouveaux lieux : restaurants, boulangers, films de cinéma , plutôt que de dire  » non, c’est pas mon style, j’ai déjà essayé « .

Vous aimez les films sérieux comme La Fille de Brest ?  Essayez donc une comédie comme les Têtes de l’Emploi, pour voir. Vous ne regardez jamais de films de superhéros, allez voir Deadpool pour tester votre sens de l’humour.

Vous n’aimez pas visiter les églises ou les musées ? Eh bien, essayez d’aller en visiter un ou une, juste pour voir ce que vous ressentez. Depuis que vous étiez ado, enfant,  votre regard aura changé, qui sait. Il y a mille façons d’appréhender une situation, un lieu, un chemin. Et même explorer un malaise ou sentiment bizarre est intéressant. On prend conscience de soi.

Vous n’écoutez jamais de classique, vous ne savez même pas  vraiment pas ce que c’est, pourquoi ne pas suivre cet ami qui soudain vous propose de l’accompagner à un concert classique au lieu de faire la grimace ? Ce n’est pas comme si on vous enfermait pendant 6 mois au bagne.

Straßenverkehrsschild mit Kreisverkehr

Observez les gens autour de vous qui disent  » oh non, surtout pas, c’est mon genre » ou  » pfff, je déteste, c’est toujours comme ci ou comme ça ».  Sont-ce des gens perclus de peur ? Avez-vous envie de ce genre de vie ? Vous verrez que plus votre esprit est agile, moins vous aurez envie de traîner avec des gens qui parlent en clichés et se limitent à un pré carré de goûts habituels figés depuis des décennies.

Il est bon de se titiller un peu en y allant de temps à autre pour voir ce qui se passe. Chaque mini-expérience stimule quelque chose de nouveau en vous, accroît votre répertoire d’adaptation, de créativité, d »ouverture.

 

monceau-fleurs

Et si vous changiez de couleur ou de variété pour une fois ?

 

  • Essayer de nouveaux goûts

Regardez bien quand vous aviez essayé la cuisine japonaise la dernière fois. C’était il y a dix ans dans une autre ville. Maintenant qu’un pote vous propose d’aller tester des sushis dans un endroit qu’il adore, vous vous braquez quasiment par défaut. C’est cela la fermeture d’esprit.

Récemment, j’ai redécouvert les sashimis que je n’avais plus mangés depuis 15 ans, ayant décidé un jour que je préférais les sushis. Finalement , j’en ai eu dans un menu hybride sushis sashimis,  et cela m’a beaucoup plu. Quand j’y repense, mon esprit était automatiquement si programmé que j’ai mis quelques minutes à opter pour ce menu au point qu’une de mes camarades me dit qu’elle échangera avec moi vu qu’elle aime moins les sushis.  Et voilà, comment cela se passe au quotidien dans nos vies. Plus on vieillit, plus on risque de s’enfermer dans ces routines futiles soi disant sécurisantes.

Elles sont juste aliénantes.

epices

Acceptez des propositions de vos amis de tester la cuisine éthiopienne ou mauritienne au lieu de tiquer sur des cuisines inconnues. Non, vous ne connaissez pas, inutile de faire la chochotte. Je connais quelqu’un comme cela. On dirait que c’est de l’envoyer sur Pluton , tant il a peur.

Vous n’allez pas vous ruiner mais au contraire exposer votre esprit, votre cerveau à de nouvelles découvertes. Vous apprenez.

Mieux, proposez autour de vous de tester tel ou tel endroit. N’attendez pas qu’on vous propose.

Vous prenez toujours des macarons à la pistache ? Pourquoi ne pas en goûter un au basilic pour voir.

Récemment, chez Un dimanche à Paris,  j’ai testé une tartelette yuzu, banane, gingembre; cela ne me disait rien du tout jusqu’à ce que je la goûte dans l’assiette de ma voisine. Ce n’était pas la banane sucraille écoeurante que je pensais ( j’aime la banane cavendish surtout crue)  mais une banane plantain subtile en arôme et quasiment pas sucrée. Le goût était frais et pas du tout sirupeux avec des salves piquantes de gingembre : j’avais préjugé en me basant sur des expériences que je connaissais d’autres contextes.  Tout était frais, équilibré, subtil. J’en ai acheté deux en repartant pour la faire goûter à mes proches !

Imaginez le nombre de fois que vous faîtes cela  ( reculer pour rester dans votre zone de confort) chaque heure, chaque jour  : boulot, entreprise, ville, type de profession ou de personne, de livre, de musique, etc.

De même, les petits pas:  vous avez envie de mettre un peu de poivre 5 baies sur votre saumon fumé et vous ne l’avez encore jamais fait ? Eh bien, essayez, amusez vous ! Voyez, c’est simple !

Vous n’êtes pas obligé de démarrer par un saut en parachute ou un restaurant Michelin. Au contraire, c’est la créativité au quotidien qui donne le sel de la vie plus sûrement. C’est l’agilité de chaque jour.

Faîtes une liste d’idées dans votre journal-agenda  si cela vous aide.

depart4

Du changement à prévoir

 

  • Faîtes confiance à l’Univers

L’Univers emprunte des chemins déguisés. Croyez vous que les anges et les guides vous crient dans les oreilles votre feuille de route chaque matin ? Ils disposent des signes mais ce n’est pas toujours évident de les détecter…

Parfois, c’est « le hasard » qui vous y mène. Une soudaine envie de faire ceci ou cela. Suivez donc votre coeur au lieu de bloquer par je ne sais quels alibis de votre zone de confort.

Croyez-moi, les meilleures trouvailles, on les fait parfois nez au vent, éventuellement en demandant intérieurement à être guidé. Essayez, vous verrez.

NB-Cela ne veut pas dire être maso et s’embarquer dans des choses glauques ou dangereuses avec des gens détestables ( vous êtes censés avoir fermé ces dossiers là en 2016, s’il en reste, vous savez quoi faire…. déclinez poliment, restez classe quand même) . 

On n’a pas dit de tout  accepter sans discernement, mais rester ouvert d’esprit et reconsidérer des jugements émis il y a trop longtemps. L’Univers pourrait vous tester aussi de ce point de vue.

Acceptez des expériences qui sont promesses de découvertes sans danger financier, physique, psychologique, bien sûr.

 

depart3

 

  • Assumez que vos attentes ne seront pas forcément suivies à la lettre

Vous allez tenter plein de nouvelles choses et certains résultats ne vont pas vous combler. Il y aura probablement des moments de regrets. Vous vous direz  » mince, qu’est ce qui m’a pris d’être venu » . C’est normal que vos attentes ne seront pas comblées parfaitement à chaque seconde. La déception vient de l’attente. Si vous tentez ce film ou ce plat par curiosité, allez y sans attentes. Vous y allez pour découvrir.

Sortir de sa zone de confort comporte de grandes satisfactions mais peut aussi induire quelques désagréments: être le petit nouveau du groupe, être le novice, découvrir que c »est plus dur que prévu, etc.

C’est normal que cela ne va pas marcher comme prévu; et c’est tant mieux ! L’idée est bien d’aller chercher d’autres sensations et de stimuler des parties endormies de soi-même.  Cela va petit à petit venir agrandir votre zone de confort et accroître votre agilité mentale.

Comme disait Forrest Gump, la vie c’est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quelle saveur on va tomber. La sagesse zen nous dit aussi que la vie est faite d’amer et de sucré , de pertes et de gains, il n’y a pas de yin sans yang, de jour sans nuit.

Il vous faudra aussi accepter qu’en sortant de votre pré carré, vous n’allez pas que trouver des roses. Cela fait partie de l’apprentissage aussi. Mais c’est beaucoup mieux que de vivre avec des regrets en s’atrophiant petit à petit dans le temps qui passe.

sablier-nostalgie

Il ne s’agit pas de faire n’importe quoi tout le temps pour faire du neuf à tout prix, il s’agit de s »ouvrir à d’autres sensations tout en étant lucide et en conscience du risque potentiel d’être déçu ou surpris.  Il s’agit de suivre son coeur et ses inspirations.  Allez y étape par étape, sur de petites choses, sans vous forcer systématiquement à accepter des choses que vous n’aimez pas.  Suivez votre intuition.

Récemment, j’étais au restaurant avec des collègues et le voisin de table avait commandé des rognons sans savoir ce que c’était au juste. Il en fut pour ses frais, mais je me dis qu’au moins il avait essayé.

Mon dernier conseil ;  ne bourrez pas votre agenda à mort avec vos rigides routines,  si vous voulez que l’Univers vous apporte des nouveautés; gardez du mou au cas où le « destin » ou la chance frappe à votre porte. C’est comme si vous remplissiez le récipient de votre vie pour que rien de nouveau ou d’imprévu ne puisse vous arriver… peut être pas en mal… mais surtout pas en bien. Pour information, il y a 2 verbes pour cela:  momifier et empailler.

En plus,  l’Univers est malicieux et n’aime pas qu’on prévoit trop, il aura le chic pour vous réserver quelque surprise de son cru…pour bien vous secouer le cocotier.

Rien que le fait d’avoir bousculé votre zone de confort pour découvrir quelque chose de nouveau, une nouvelle source de joie, de beauté, d’amour, c’est bien plus gratifiant et vivifiant que de refaire la sempiternelle ritournelle dans le même cadre.

macarons

En ce qui me concerne, je vais enfin accepter les propositions de weekends de mes amis à la campagne , et en profiter pour voyager et goûter plus de cuisines, de plats et visiter de nouveaux lieux !

Voilà , c’était quelques idées pour profiter de cette nouvelle année !  Bonne année, puisse t elle vous apporter encore plus de merveilles que votre esprit n’imagine !

depart4

Du changement vous attend! Yess ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “BIEN ETRE- 2017, Nouveau départ

  1. Il est des personnes qui, par leur personnalité, faits, gestes, paroles, écrits pénètrent quasi-clandestinement nos neurones, s’infiltrent de synapse en synapse et s’insinuent dans les plus intimes parties de notre cerveau avec la grâce d’une danseuse étoile. Sans nous en apercevoir, nous changeons, transformés en mieux de jour en jour, grandis par cet apport d’avis, de conseils, d’expérience.

    J’avais, il y a peu, fait savoir à une blogueuse (qui devrait être beaucoup plus connue et reconnue qu’elle ne l’est), combien par éclectisme ses posts avaient d’impact sur moi, (pourtant touche-à-tout en bon autodidacte), ouvrant les champs du possible à l’infini au point d’en être transformé*.
    Avant de prendre mon bâton de découvreur de la planète pour un projet en « mûrissement » depuis quelque temps (vivre chaque jour comme s’il s’agissait du dernier), j’ai relu certains ouvrages de Gabriel Lechevallier, Simon Brown et sous la direction de Sylvie Angel « Mieux vivre sa vie » recueil de trente auteurs (Bernard Geberowicz, Boris Cyrulnik, Philippe Meirieu, Catherine Musa entre autres). Restauration cérébrale salutaire.

    Le sujet de ce post met très bien en exergue la posologie pour vaincre le train-train, l’encroûtement quotidien quel que soit l’âge. Je suis sur un projet en recherche de personnes pour un tour du monde préparatoire à la mise en place d’une « conciergerie pour particuliers en partance » qui intéresse, mais ne fait qu’intéresser. Les parenthèses sabbatiques semblent ne plus être ce qu’elles étaient…

    Je garde espoir, 2017 devrait voir se réaliser des résolutions comme par exemple l’opportunité de se conformer à ses écrits…

    En ce début d’année, tous mes voeux vont vers vous.

    * « (…) Preuve de ma transformation après lecture: avoir osé ces mots, ces lignes nés de l’admiration suscitée par vos mots, vos lignes, votre choix d’illustration. Promis je reprends sans tarder mon PILOT et mon NIKON ! Mais long sera le chemin. (…) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s