L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

CINE- Sully, Hommage aux vrais héros

2 Commentaires

Tout le monde se souviendra longtemps de l’incroyable amerrissage forcé réalisé par le Commandant Sullenberger sur la rivière Hudson, en plein New York. C’est la 1ère fois qu’un avion commercial attérit sur l’eau et que tout le monde survit.

sully-poster

Ce héros au doigté exceptionnel compte 40 ans de carrière, mais en  208 secondes, tout bascule. Il devient un héros mondial pour le public, mais en coulisses, on cherche à le  » choper » comme irresponsable et inconscient. Un avion est parti à la casse, tout de même.

Clint Eastwood a beau être très réac dans la vraie vie, il sait encore faire de beaux films très humains et très intelligents, la preuve, avec « Sully« , le film qui raconte les coulisses de cet exploit unique. Entouré de Tom Hanks et d’Aaron Eckart, il nous offre une superbe démonstration d’humanité et de classe, un bel hommage au véritable héroïsme: celui qui sait rester humble et professionnel jusqu’au bout.

Un film qui vous fera réfléchir à cet étrange moment de vérité où le destin ne tient qu’à UN choix. 

De nos jours, on voit des gens  pour qui l’essentiel de la vie se résume à un sac à dos de gamin ( celui avec plein de lanières de cuir qu’on voit et revoit partout ces temps ci )  et à une Surface Pro.

Pour nous changer des gamins et des bimbos, Eastwood nous montre ce qu’est un vrai héros, un « vrai mec qui en a « , pas un Rambo ou un Poutine-Trump: non,  un vrai gentleman, humble , professionnel, fiable, qui ne fait que son travail et qui se préoccupe réellement de la vie d’autrui. Un chevalier.

sully-vrai

Le vrai Sully, alias Chesley Sullenberger, a fait le bon choix, le seul choix possible.

Avec Sully, Eastwood trouve un sujet de choix en la personne de ce commandant, ancien pilote de chasse, qui depuis 40 ans exerce le job de pilote en tout anonymat.  Il commence à se positionner comme consultant en sécurité, créant sa propre société de conseil. C’est un pur, un réglo, un gars sérieux, un gentleman.

Un 15 janvier 2009, ces 40 ans de carrière immaculée basculent à l’occasion d’un vol de 208 secondes qui marqueront à tout jamais 155 âmes et leurs proches, sans compter toute la ville de NYC, encore traumatisée par les attentats aériens de 911.

L’A320 de Sully ne parviendra jamais à Charlotte. Percuté par un banc d’oies sauvages, il perd ses deux réacteurs et amerrit sur la rivière Hudson . Pour la première fois de l’histoire, tout le monde s’en sort. Sully vient de prouver au monde qu’un amerrissage est possible. Imaginez le choc des New Yorkais encore traumatisés par 911, qui voient un avion foncer sur la Hudson River, survolant de justesse le Pont de Washington.

sully-poster

Il fait -2 degrés et le ressenti est de -20 degrés

Le plus terrible est que s’ils sont fêtés en héros partout, le  pilote et son co-pilote se retrouvent soupçonnés du pire par le NTSB ( le BEA américain). En effet, même si tout le monde a survécu, l’avion est perdu , et les assureurs de l’engin se demandent si Sully aurait pu atterrir à un aéroport proche.

Le film narre cette enquête de 14 mois, les doutes et la pression mise sur les épaules du commandant, à qui on assène que des dizaines de simulations d’Airbus ont été faites par les « ingénieurs »,  et que toutes démontrent que l’avion aurait pu rejoindre un aéroport sans problème.

sully-jury

Mis en doute en coulisses, Sully doit ronger son frein, taire son stress post traumatique pour sourire face caméra. Un des thèmes du film est justement le contraste entre médiatisation et soupçon en coulisses, l’intériorité du héros qui ne se sent pas spécial. Digne, humble, Sully finit par douter,  malgré le soutien de son co-pilote. On dit que le film a été quelque peu dramatisé. Probablement que le vrai Sully n’avait aucun doute qu’il avait fait ce qu’il fallait et rien d’autre. C’est un héros droit, ultra expert. Dans le film, on nous le fait gamberger et finir par douter face aux implacables simulations d’Airbus et aux pressions de la NTSB.

sully-crash

Les scènes aériennes sont de toute beauté , aucune photo ne rend comme sur grand écran. Jamais on n’a aussi bien filmé un avion en plein ciel et sur l’eau. Le montage, les prises de vues sont superbes. Eastwood mériterait d’être oscarisé juste pour ces scènes. Une amie qui jadis travailla chez Singapore Airlines comme formatrice en sécurité m’avait recommandé ce film depuis des mois pour le réalisme de son évocation du travail de l’équipage. Elle était particulièrement frappée par la description du travail de réflexion du pilote.

sully-vol

On assiste à l’amerrissage, à l’évacuation, tout semble réel.

sully-evac

Jusqu’au bout, Sully veut s’assurer que tout le monde s’en est sorti.  L’inverse du débile du Costa Concordia…

Eastwood aime les héros purs, nobles, dignes. L’héroïsme  était  aussi au coeur de son  film l’Echange avec Angelina Jolie.

sully-sortie

 

Le film devient génial quand il  évoque avec justesse la non prise en compte du facteur humain dans les processus opérationnels aujourd’hui. Les informaticiens  ne savent pas remplacer un opérationnel pour comprendre ce qui est requis de l’outil et la façon dont il sera utilisé. Quid de l’effet de surprise, du contexte émotionnel , des temps de réflexion et de décision.

sully-trio

Tom Hanks est vraiment remarquable, tout comme dans son rôle de l’otage de pirates somaliens,  Captain Phillips, un autre héros des temps modernes. Aaron Eckart est moins beau gosse que d’habitude, mais il est un parfait soutien de Hanks. Le film tourne essentiellement autour de Hanks, impérial de dignité. Son jeu sobre lui permet de jouer tous les personnages sans qu’on se dise  » tiens c’est Tom’. L’inverse total de Tom Cruise. Tom Hanks prouve qu’on peut être un caméléon et une star hollywoodienne mondiale. 

Hanks a cette tendance du Cancer à se mettre dans sa bulle, mais pour lui c est benefique, car il s y ressource et se preserve de la celebrite egomaniaque factice. Le Cancer est connu comme mutique et egocentrique  dans son aspect sombre, mais Hanks nous montre comment on peut le transcender avec naturel. Il est humble et tranquille. Comme Sully. 

Bref, un film à voir sur grand écran qui vous scotchera sur votre fauteuil et vous fera réfléchir à cet étrange moment de vérité où le destin ne tient qu’à un choix et à un homme. On aime ça dans les films américains.

Fr- article sur les conclusions de la NTSB sur cette affaire

 

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “CINE- Sully, Hommage aux vrais héros

  1. J’ai également trouvé ce film passionnant de par le sujet traité, le casting et la mise en exergue probante d’insinuations d’experts, d’ingénieurs qui, dans leur domaine de compétences (qu’ils n’ont visiblement pas) prennent leur pied à refaire pendant quatorze mois l’histoire bien assis dans leur bureau climatisé. Se poser la question « Qu’était-il possible techniquement de faire dans cette situation précise en si peu de temps ? » leur semble totalement étranger.

    Par respect pour vous et la bonne tenue de votre blogue je vais éviter de me répandre en divers exemples similaires dont j’ai été témoin dans différentes professions mettant ainsi un terme à ce qui pourrait être d’une part fort désagréable concernant ces lauréats de la bêtise (je suis « soft ») et d’autre part, pour ne pas décoller, de « to fly into a passion ».

    Voilà le type de cas qui me fera toujours bondir tant l’injustice est criante ! Heureusement l’attitude de ce pilote nous démontre qu’il y a encore des personnes pour sauver l’humanité de l’ineptie.

    Merci commandant SULLENBERGER !

  2. Pingback: CINE- La Fille de Brest, envers et contre tous les lobbies | Bienvenue , Welcome to my blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s