L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

THEATRE- Peau de vache, Ladesou s’égosille tous azimuts

1 commentaire

Peau de vache se joue au Théâtre Antoine avec un succès effarant. La salle était comble pour acclamer la star à l’attention de qui cette pièce de boulevard semble avoir été écrite sur -mesure, Mademoiselle Chantal Ladesou.

ladesou-poster

La Ch’ti de Tourcoing à la diction bizarre s’époumone  à fond dans ce  » véhicule » à sa gloire. …

Âmes subtiles s’abstenir.

Avec un titre comme Peau de vache, on ne s’attend pas à une pièce tout en nuance ou en sentiment. C’est tambour battant que se déroule la pièce. Ladesou fait son entrée comme une diva, très chaudement applaudie par un public (essentiellement 3e âge)  entièrement acquis à sa cause. Une fascination inconditionnelle qui doit rappeler Sarah Bernhardt. 

La pièce démarre sur une intrigue de couple simple, entre une star de la musique classique et Ladesou son épouse acâriatre, despotique,  grande gueule, logorrhéique.

La pièce ne vole pas haut, c’est une succession de sketches qu’on trouve amusants au début avant de les subir. Clairement, une pièce qui ne devrait pas excéder les 60 mn, sous peine de nous noyer.

ladesou-piece2

Le gros bémol de la pièce réside dans sa direction d’acteurs qui joue sur le surjeu permanent.  Les décors sont jolis, les costumes aussi, les acteurs sont bons, mais la direction d’acteurs est si outrancière qu’on finit par prier pour que la fin arrive. A moins d’être total fan de Ladesou, on risque de passer un moment assez longuet.

Ladesou , elle- même a un abattage fou et un timing remarquable. Ses regards sont lasers.  Il parait que ce sont les Grosses Têtes qui lui ont conféré le coup de booster nécessaire pour sortir des one women show secondaires.  Elle fait son show, se trémousse comme personne.  Ses partenaires assurent également.

La seule chose que je trouve vraiment pénible chez elle , c’est sa diction informe, traînante qui la rend quasi inaudible voire insupportable pour certains. Cela semble rappeler aux spectateurs des femmes de leur famille, au vu de leurs éclats de rire.

Son partenaire Grégoire Bonnet offre une diction impeccable, claire et efficace. Il trépigne comme un fou, se donnant à fond, tel un Jean Marc Généreux du boulevard.

ladesou-piece

L’histoire se situe en 1975 , d’où les costumes kitsch. Le jeu des acteurs est hélas kitschissime aussi. On s’étonne de voir un boulevard joué de cette façon en 2016.

Les acteurs beuglent leur texte et font des mimiques caricaturales dignes de la comedia dell’arte du 17e siècle. Le texte aurait gagné à être interprété sans gueuler. On finit par sombrer dans l’ennui voire la torpeur, malgré les singeries de Ladesou qui en fait des tonnes pour meubler un texte parfois drôle mais sans aucun intérêt littéraire ( toutefois proposé à la vente à la sortie).

L’histoire est très basique et son traitement ne fait guère place à la psychologie. Dommage, car les personnages auraient pu être prétextes à une réflexion intéressante sur le pouvoir dans le couple, la tromperie, l’adultère.

Celui qui joue le véto alcoolo est peut être celui qui beugle le moins et apporte un peu de nuances vocales.

Le résultat semble aussi frustrer les comédiens: ils sourient à peine à la fin. Je me demande s’ils sont contents de jouer des caricatures outrancières et bruyantes. En tant qu’acteur, on a aussi envie d’exprimer un peu de la finesse des tréfonds de l’âme.

Bilan: à moins d’être total fan de Ladesou, ce n’est pas le spectacle que je recommanderais pour se détendre. Le début est quelque peu divertissant, mais le spectacle (histoire creuse qu’on oublie en sortant ) se fait long et assourdissant assez vite.

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “THEATRE- Peau de vache, Ladesou s’égosille tous azimuts

  1. Pingback: THEATRE- Un pedigree: Edouard Baer raconte Patrick Modiano | Bienvenue, Welcome to my Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s