L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

TV – Quantico, Agent of Interest

Poster un commentaire

La série Quantico débute en fanfare ce soir sur M6.  Pour une fois qu’on nous sert une série phare  inédite en été.

quantico-poster

Une série entre policier et espionnage parano  qui tente de suivre le modèle narratif de Person of Interest, avec un côté Grey’s Anatomy en prime.

Un cocktail parfois un peu too much pour être digeste. Mais bon, on est en eté…

Quantico, c’est le fameux siège de l’académie du FBI.

quantico-vrai

Déjà lieu de nombreux films, ce site  mythique accueille cette nouvelle série TV.

Concept: un traître se dissimule dans une promotion de recrues du FBI. Ce traître a commis un attentat à la Gare Centrale de NYC.  Qui est-ce ?

On suit donc les aventures de la promo en question,  des jeunes issus de divers univers professionnels et culturels. Là, où cela se corse, c’est que le prof principal et la directrice adjointe ont des taupes à leur solde au sein de la promo. Ils se surveillent, ils s’espionnent en permanence à ce qu’on découvre au fur et à mesure.

quantico-5

On nous a ménagé des surprises bizarres sur chaque personnage , que je vous laisserai découvrir par vous même tant c’est parfois loufoque.

On a un peu de mal à croire à tout ceci, ce qui n’est pas sans rappeler Scandal dans le côté racoleur et too much. Ambiance campus américain : rivalités, drague et provocation sont au programme. On n »échappe vraiment pas  à la caricature.

Néanmoins, ce qui maintient l’intérêt, c’est la double intrigue narrative. Dès le début du 1er épisode, on démarre les deux intrigues, celle qui se déroule plusieurs mois après la formation des recrues ( l’enquête à la suite de l’attentat) , en même temps que celle où les recrues débutent leur formation. On ne sait plus trop laquelle est en flashforward ou laquelle est en flashback.

quantico-2

Person of Interest a hissé ce processus narratif au rang d’art majeur en superposant jusqu’à 3-4 intrigues temporelles en parallèle dans une même série TV. On peut parler de stratégie scénaristique tant le périmètre est vaste.

Quantico se maintient à 2 intrigues et ne s’en sort pas mal. C’est tout de même un exploit que d’insérer autant d’informations sur les personnages en si peu d’épisodes. Le scénario est dense et compact.

Parmi les personnages, le principal est tenu par l’Indienne, ex Miss Monde, star de Bollywood, Pryanka Chopra. Son personnage d’Alex Parrish est plutôt bien dessiné, entre contrôle, désir de sauver, recherche de reconnaissance. C’est visiblement le seul qui n’est pas taupe de quelqu’un…

quantico-3

Belle, intelligente, intuitive, classe, sportive, cette agente du FBI a tout pour elle.  C’est la première de la classe, bien sûr. Son flair d’agent est incomparable. Perso, je ne trouve pas ces déductions si extraordinaires que cela.

L’ambiance parano est parfois un peu lassante. Tout le monde manipule tout le monde , chacun a des secrets plus ou moins avouables. La systématisation rend les choses excessives voire non crédibles.

Les personnages sont parfois caricaturaux et fanfarons ( très américain dans le style,  » je suis numéro 1, je le sais ». Racoleur et un peu lourd. On préfèrera Glee pour l’ambiance scolaire.

On se demande si les techniques de pédagogie sont sérieuses  : les élèves font des rapports les uns sur les autres. Les données  des rapports individuels sont publiés. Les élèves doivent nommer les élèves qu’ils veulent voir partir.

quantico-4

La série serait basée sur de vrais détails d’enquêtes terroristes.

L’ambiance thriller est au rendez-vous, le hic est que le traître semble assez aisé à identifier dès l’épisode nr 2 , mais chut, je ne dirais rien, j’attends de voir si je fais erreur. Peut être qu’ils veulent nous induire en erreur pour un NDM 2 en cours de saison.

On essaie de nous faire douter sur l’héroïne principale, mais on discerne qui est la taupe vraiment tôt. Bizarre.

Au bout d’un moment, les coïncidences relationnelles entre les personnages finissent par nuire à la crédibilité de la série. Tout le monde a un lien avec tout le monde, dirait-on. C’est un petit peu trop pour être possible.

Il faut reconnaître quand même que les acteurs sont tous jeunes, beaux et propres sur eux.  Pas une barbe de chinchilla hipster en vue.

Un divertissement d’été original et propret.

quantico-6

Pryanka Chopra est seule contre tous dans le rôle d’Alex Parrish, l’étudiante surdouée

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s