L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

CINE – Love and friendship, intrigues, amours et manigances

Poster un commentaire

Love and Friendship signe le retour de Jane Austen dans les salles obscures.

Je n’allais pas rater cette occasion de se plonger dans l’esprit si fin et si drôle de la célèbre auteure anglaise du Hampshire.

Ce film de Whit Stillman est une adaptation d’une nouvelle de jeunesse de Jane Austen, Lady Susan, remontant à 1871. La célèbre écrivaine anglaise n’a jamais soumis ce script à des éditeurs de son vivant.

love-poster

Antérieure à Raisons et Sentiments, cette histoire met en scène une Milady diablement séductrice que n’aurait pas renié Alexandre Dumas.

Incarnée par Kate Beckinsale, Lady Susan , aussi fine guêpe que fine mouche , nous embarque dans un délicieux voyage dans le temps et la gentry anglaise.

Les films de Jane Austen se font rares. L’auteure anglaise a déjà vu la majorité de ses oeuvres adaptées au cinéma. Il faut donc fouiller les fonds de tiroirs de cette grande dame disparue trop tôt de phtisie ( sorte de tuberculose) .

C’est donc avec joie qu’on va voir un film tel que Love and Friendship.

love-and-friendship

Xavier Samuel et Kate Beckinsale

Cette fois, étrangement, le personnage principal n’est pas une jeune fille désargentée mais intelligente qui cherche un époux, mais une veuve de 35 ans, frivole et manipulatrice, qui ruse pour tenter de se recaser , elle et sa fille Federica.

Belle, intelligente, très rusée, Lady Susan est une manipulatrice hors pair. Elle n’a pas son pareil pour embobiner le gentleman naïf et riche.

Kate Beckinsale l’incarne avec précision et élégance, même si je trouve son visage un peu trop figé. Botox ? Il lui manque ce charisme qu’on lui trouve habituellement sur tapis rouge.

love-shooting

En tournage à Dublin

La confidente de Lady Susan est une Américaine jouée par Chloë Sevigny. Complice des intrigues de son amie, mariée par intérêt, elle brave l’autorité de son vieux mari, qui  menace  de la renvoyer aux USA. Personnellement, je trouve que Sevigny n’est pas à sa place dans ce rôle. Son accent détone. Il manque de distinction.

love-chloe

Les deux amies aimeraient bien voir le mari de l’une décéder de la goutte, tellement plus pratique

Lady Susan n’a pas le choix dans un monde où le mariage est obligatoire pour survivre. On retrouve ici la thématique centrale de l’oeuvre austenienne: l’aliénation de la condition féminine. Le mariage est une carrière et la chasse au mari est un sport national. On retrouvera ce thème dans l’oeuvre d‘Edith Wharton 100 ans plus tard ( Fièvre Romaine, les Boucanières, Les Beaux Mariages, Le Temps de l’innocence…)

love-scene

Une des rares scènes d’action

Lady Susan, aux abois,  veut caser sa fille Federica avec un homme riche mais débile. En même temps, elle flirte avec un jeune beau-frère, Reginald de Courcy, joué par Xavier Samuel, beau gosse qu’on avait admiré dans Perfect Mothers.

Mais Lady Susan vit en fait une liaison avec Lord Manwaring, ce qui rend folle de rage Lady Manwaring. Lady Susan est une séductrice aux faux semblants impressionnants. Elle pratique le jeu de dupes et bat des cils comme personne. On est ahuri par le manque d’humanité de ce personnage arriviste et opportuniste par désir de survie. Lady Susan est prête à marier sa fille, paquet encombrant qu’elle méprise, avec un homme débile tant que cela rapporte. Kris Jenner avant l heure ?

Heureusement, la famille est soudée et soutient la jeune fille mal-aimée par une mère surtout intéressée par vivre sa vie de femme.

Ce film plaît beaucoup par la qualité des acteurs, la beauté des décors et la finesse des dialogues.

love-and-friendship2

Ce qu’on regrette dans ce film, c’est son côté statique, comme un enchaînement de scènes de théâtre filmé. Si on est fan de Austen, on s’accroche et on se concentre sur l’intrigue qui reste très inventive. Mais en tant que spectateur lambda, on peut trouver ceci dommage voire frustrant. Heureusement que l’histoire et les personnages intéressent.

Clairement, on n’est pas dans un film aussi vivant visuellement que Raisons et Sentiments, Mansfield Park ou Emma, ces grandes adaptations qu’on a vues dans les années 90. Dans ces films, on pique niquait, on tirait à l’arc, on faisait du cheval. Ici, on se contente de marcher dans le jardin. On sent que le budget est ric rac.

love-3

Le tournage eut lieu en Irlande.

Mais on passe un bon moment et on ne peut s’empêcher de penser que les mœurs amoureuses en ce temps là n’étaient pas si différentes d’aujourd’hui. Le cynisme en amour existait déjà. La duperie et la méchanceté aussi. La candeur , la stupidité et la bonté aussi. Ce sont les qualités universelles qui font que l’oeuvre de Jane Austen continue de fasciner les anglophones à travers le monde. Il est amusant de constater que ce sont des hommes qui sont les plus actifs à l’analyser. Comme une tentative de percer l’ineffable mystère de l’esprit féminin ?

Comme dans les fables de La Fontaine, la fin est morale et cocasse , et tout le monde est soulagé. Ce n’est pas un scoop, puisque tous les films d’ Austen finissent bien. Ce qui délectera le lecteur, tout comme un épisode de Colombo, c’est les méandres qui mènent à la fin. Je vous laisse déguster la fin, qui fait beaucoup rire. On reconnait là l’humour sans pitié de Jane Austen.

Les critiques outre Manche sont positives, que ce soit le Guardian ou le Telegraph, ce qui ne peut que valider l’authenticité et  la qualité de cette adaptation. Les Anglais ne sont pas tendres avec les adaptations de monuments sacrés en general.

Eng- Article du Telegraph

Blog- Perfect Mothers

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s