L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

CINE- Money Monster vaut son pesant de dollars

Poster un commentaire

Après des biopics dénonciateurs comme The Big Short ou Le Loup de Wall Street , Money Monster arrive à point nommé.

C’est un thriller sur fond de Wall Street et de justice sociale, réalisé par Jodie Foster avec George Clooney face caméra en animateur télé cynique qui donne des tuyaux de Bourse. En régie, c’est Julia Roberts qui officie. Mais un matin, la mascarade tourne au vinaigre quand un grain de sable anonyme surgit à l’improviste…

money-monster-george

Un cocktail hollywoodien sympa qui tient toutes ses promesses. Non, ce n’est pas une comédie comme pourrait le laisser penser cette photo…

George Clooney est le roi des comédiens. Il cabotine comme personne avec ses mimiques archi vues et revues depuis Urgences.

Dans Money Monster, il incarne un animateur cabotineur au possible, qui donne de façon ludique des tuyaux de Bourse, avec moultes formules caricaturales. En coulisses, Julia Roberts doit supporter ses blagues condescendantes.

money-monster-julia

Un matin, tout ne se passe pas comme prévu. Un type lambda débarque et prend en otage George, alias Lee Gates.

La tension ne retombera plus jusqu’à la fin.

money-monster-otage

Il faut saluer le scénario inventif et bien cadencé, où les points de vue changent alternativement. Aucun personnage n’a raison ni tort.

Le preneur d’otage est un petit porteur qui a misé toutes ses économies sur un tuyau de Lee Gates. Le film s’emploie à nous démontrer la part de responsabilité de chacun, le biaisage des informations qui sont en fait des  communiqués de presse corporate , le manque d’instruction et la naïveté des petits porteurs, la bureaucratie opaque au sein des entreprises.

money-monster-danse

Quelques moments de comédie sont bienvenus pour nous faire souffler un peu. George est hilarant quand il ouvre ses émissions en dansant avec 2 danseuses.  Il rappelle Hugh Grant dans The Come Back.

On pourrait se dire qu’il s’agit encore d’un film de prise d’otage avec son lot de rebondissements classiques, le négociateur, la venue de la famille du preneur, le syndrome de Stockholm, l’assaut de la police qui peut tuer le héros, etc.

Ce film réussit l’exploit de ne pas suivre la trame classique en nous surprenant à chaque fois. Les choses ne se passent jamais comme prévu, mais cela ne nuit nullement à la crédibilité du film, au contraire.

money-monster-jack

Parallèlement, une intrigue secondaire a lieu au sein d’Ibis Capital, la société dont le cours a mystérieusement chuté, faisant perdre 800 millions de dollars à des milliers de petits porteurs. Une très bonne caricature du monde de l’entreprise, avec des directeurs aux ordres,sans morale, incapables de la moindre initiative… sauf une.

money-monster-ibis

La ville de NYC est à l’honneur dans ce thriller que je vous laisse voir par vous même. Franchement, on en a pour son argent, et on passe de bons moments, sans se dire qu’on nage dans le déjà vu.

L‘alchimie entre Julia et George fonctionne à merveille. On voudrait tous une sophrologue comme Julia, parfaite en ange gardien de George. Jodie Foster signe un film de qualité, bien réalisé , fluide et plaisant. On peut compter sur elle pour la direction d’acteurs, au cordeau. George est excellent dans une palette d’émotions large. Julia est parfaite également en femme maternante et bouleversée.

On croit totalement qu’un véritable drame se déroule sous nos yeux. Cela fait très bizarre quand on pense aux récents meurtres de Magnanville…

Jodie Foster bénéficiait là d’un duo de monstres sacrés , et elle a su en tirer le maximum sans les laisser verser dans le cabotinage. Les deux acteurs sont très amis depuis Ocean Twelve et les deux promeuvent l »écologie, étant parmi les premiers à  rouler en Prius hybride.

Money Monster L to R: George Clooney, Jodie Foster and Julia Roberts Studio City, CA - April 8, 2016 Photograph by Carter Smith Roberts' Styling: Elizabeth Stewart/The Wall Group; Fosterês Styling: Samantha McMillen/The Wall Group; Robertsê Makeup: Genevieve/Lancome/Sally Harlor; Hair: Serge Normant/Jed Root; Fosterês Hair: Richard Marin/Cloutier Remix; Makeup: Rachel Goodwin/Starworks Artists.; Manicurist: Alexandra Jachno/Aim Artists; Production: Allison Elioff/Sunny 16 Productions; Roberts Dress: Balenciaga; Shoes: Paul Andrew; Necklaces and Earrings: Jennifer Meyer; Bracelet: Luisa Rosas; Fosterês Suit: Max Mara; Blouse and Shoes: Giorgio Armani; Jewelry: ANITA KO

Pendant le tournage, Amal Clooney était venue rendre visite à George.

money-monster-amal

George adore Amal, comme on peut le voir sur la photo ci dessus. Il est fasciné par sa belle. L’adaptation entre eux a été un peu ardue, mais il semble qu’ils aient trouvé une harmonie désormais.

Par ailleurs, je me demande si Amal ramasse elle-même les crottes de ses chiens.

money-monster-amal2

George est clairement fou de joie de voir Amal

Pas étonnant qu’ensuite Amal revint sur les marches de Cannes, désireuse de faire du buzz autour du film…ou d’elle.

(cliquez ici si vous avez raté ce moment un peu bizarre) .

Côté coulisses, Daniel Moder, l’époux de Julia, n’était pas loin non plus, travaillant sur le tournage aux côtés de Jodie Foster. Cameraman d’origine, il passe assistant réalisateur quand il peut.

money-monster

 

Blog- Présentation du film à Cannes, Julia fait les Marches.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s