L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

PEOPLE- Kate fête les 100 ans de Vogue UK

2 Commentaires

Non, il ne s’agit pas de Mademoiselle Kate Moss, mais bien de Son Altesse Royale Kate Middleton, que Vogue Magazine UK a choisie pour son numéro centenaire.  Un numéro anniversaire qui fait écho à l’exposition  Vogue 100 en cours à la National Portrait Gallery. 

 

vogue-kate

Jadis, sa belle-mère Lady Diana avait ancré sa légende dans la même publication, immortalisée par Patrick Demarchelier . Ici, c’est le Britannique Josh Olins qui s’y colle. Cocorico, la princesse  anglaise opte même pour une marinière bretonne  Petit Bateau dans un des 2 clichés officiels. Kate crée un style glamour rural, qu’on n’avait pas vu sous cette forme auparavant.

Kate, icône du style, c’était une discussion qu’on avait eue lors du dernier article  » Match de princesses, Kate vs Letizia« . Son apparition dans Vogue , la bible de l’élite de la mode pour la 1ere fois a de quoi surprendre.

Le phénomène économique Kate est indéniable sur le marché de la mode au UK: tout ce que Kate et ses enfants portent est dévalisé dans les magasins dans les heures qui suivent. Kate est sans le vouloir un leader d’opinion de la mode  important en son royaume.

Pourtant, cela n’était pas gagné. La première photo de Kate sur un podium est à St Andrews dans un filet , censé être une création de mode exclusive. Où l’on découvre sa morphologie en H et des bouclettes anglaises dignes de Laeticia Halliday.

vogue-kate-filet

Kate défile en petite tenue, il faut oser. Son acte de style est de porter ce filet qui devait etre une jupe en bustier, et de laisser la veste initialement prevue au vestiaire. Kate finira le show en bikini. Un acte qui lui permettra de taper dans l oeil de Wills.
Que de chemin parcouru jusqu’à la couverture du Vogue UK. Fini les filets bas de gamme de styliste débile. Cette fois, la princesse opte pour un style campagnard, « pêche chasse et tradition ».

Les photos furent prises par le photographe de mode Josh Olins dans le Norfolk où la princesse réside. Habitué aux campagnes de publicité pour des marques grand public, il avait aussi immortalisé Emma Watson, l’an dernier.

elite.style

Emma Watson par Olins

Loin des studios de photo, Olins shoote la princesse dans la campagne du Norfolk, dans une atmosphère chaleureuse et aimable.

vogue-kate-3

Kate y apparaît « naturelle », dans une marinière Petit Bateau qui fera hurler de plaisir la marque et Montebourg. En leur souhaitant de bonnes ventes.

On apprend de la rédactrice en chef qui a supervisé le shooting, que c’est Kate qui a choisi de poser sur cette barrière, profitant du soleil de fin d’après-midi qu’elle appréciait particulièrement. N’oublions pas que Kate fut photographe pour le site de ecommerce parental, et qu’elle a publié nombre de photos personnelles réalisées par ses soins.

baby-george-charlotte

La princesse a un indéniable talent pour la photo familiale, quid de ses talents de photographe de mode. Josh Olins a t il pu réellement travailler ? Je me pose la question. Peut être qu’en effet,  des monuments comme Testino et Demarchelier auraient été plus directifs ; Kate  n’aurait pas pu exercer autant de contrôle que sur un jeune « inconnu » de 36 ans. Ne parlons pas de Lebovitz qui est dans la tradition de la photo posée à l’américaine, ultra scénarisée à l’avance telle un tableau de maître. Kate n’aurait rien eu à dire.

De toutes façons, la Reine l’avait préemptée pour son anniversaire et Lebovitz oeuvre en exclusivité pour Vanity Fair, un concurrent de Vogue.

Evidemment, tout ce qui touche à Kate soulève discussion. Liz Jones du Daily Mail s’y colle. Pour elle, les clichés ne seraient pas vraiment « aspirationnels » , rien à voir avec ce que Diana avait pu irradier de son temps, devenant une légende à la Grace Kelly par l’entremise de clichés icôniques, mettant en valeur un  style, une posture mode unique.

 

vogue-diana
Ces photos Kate à la campagne n’ont en effet rien de ce qui correspond à la ligne éditoriale de Vogue, à savoir l’avant garde, l’élite de la mode, une certaine idée du style vestimentaire. Kate a pris soin de refuser Demarchelier et Testino, photographes fétiches de sa belle-mère, préférant un compatriote, bonne idée.

Dans ces clichés certes élégants et chaleureux, la princesse n’exsude aucune mode particulière, arborant des tenues banales de campagne.

Le Daily Mail s’interroge aussi sur la présence de Land Rover dans un de ses clichés, se demandant s’il y a eu sponsoring et lobbying, chose que Kensington a refusé de commenter , de façon jugée  » ambivalente » par DM. Il faut dire que sa propre belle-cousine Zara est égérie de la marque….

zara-soiree

On aime les Land Rover chez les Windsors.
kate-rover

Vogue étant souvent l’occasion pour les stars d’essayer des choses plus élitistes, d’affirmer leur posture de légende,  on s’interroge sur les photos de  Kate, qui  aurait été fort frileuse, refusant de montrer trop de chair, et refusant toute tenue ou posture pouvant exposer sa  » maigreur ».

Résultat, un stylisme bridé au maximum pour un résultat en conséquence assez banal. Etonnant quand on sait la préférence des designers pour les anorexiques. Les tenues ne manquaient pas pour mettre en valeur les femmes maigres.

kate-cricket

En Inde en avril 2016

Kate est une femme sportive, amatrice de sport de plein air comme le hockey sur gazon, il ne serait pas étonnant qu’elle ait demandé des prises de vues naturelles dans la campagne anglaise.

vogue-kate-bottes

Kate du temps où elle faisait encore un  T38, avant son mariage

Le choix de la ruralité est une posture assez décalée au final, une forme d’avant-garde à sa façon. Cohérente avec ses goûts et qui tranche avec ce qui se fait par ailleurs. Son naturel ressort, y compris dans sa banalité.

vogue-kate-2

D’autres princesses ont fait Vogue. Telle son alter ego australo-danois, Mary de Danemark. Souvenez vous de ce mémorable match de princesses paru l’an dernier.

vogue-mary

Un reportage de 2004 où jeune mariée, Mary jouait à la princesse européenne pour un public australien qui avait dû trouver cela très exotique. A l’époque Mary avait le même âge que Kate aujourd’hui. On voit ici une posture plus femme, plus princière.

vogue-mary2

 

Quand Charlène de Monaco est dans Vogue Japon, c’est tout aussi glamour. Une occasion unique créer une posture pour Monaco, dont le glamour est le fonds de commerce numéro 1.

vogue-charlene

 

On peut imaginer la déception du monde de la mode au UK au vu de clichés ne mettant nullement en avant leur créativité et leurs produits. Une chemise blanche reste une chemise blanche. Une opportunité ratée quand on voit la médiatisation immédiate des photos.

D’autres de déplorer que Kate n’ait pas tenté d’autres formes de maquillage ou de coiffure.

vogue-kate

Vogue semble avoir misé sur le buzz liée à la célébrité mondiale de la princesse, de façon plus mag people à la Hello Magazine que mode.

La National Portrait Gallery peut se réjouir de la publicité mondiale apportée par l’épouse de son princier parrain.

vogue-kate-100

 

 

 

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “PEOPLE- Kate fête les 100 ans de Vogue UK

  1. Pingback: PEOPLE- Une journée avec Son Altesse Kate | Bienvenue, Welcome to my Blog

  2. Pingback: Kate vogue à Plymouth , la princesse et le marin | Bienvenue, Welcome to my Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s