L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

CINE- Dalton Trumbo, pour la Liberté de Penser

1 commentaire

Un superbe film nommé 8 fois aux Oscars 2016, qui se faisait désirer depuis plusieurs mois en France. Je piaffais d’impatience car mes amis de Singapour m’en avaient fait l’éloge depuis l’an dernier…  En effet, je confirme,  Dalton Trumbo  ( Trumbo) ne vous laissera pas indemne. Il brasse une foule de thèmes puissants : liberté de penser, chasse aux sorcières, relations familiales, coulisses professionnelles et politiques de Hollywood, création artistique , manipulation.

trumbo-affiche

Réalisation superbe, acteurs sublimes ( Bryan Cranston, Helen Mirren entre autres), et surtout un scénario au cordeau font de ce film un chef-d’oeuvre ode à la liberté.

A voir d’urgence.

Dalton Trumbo est un écrivain primé ( pour Johnny got his gun –  Johnny s’en va t’en guerre)  qui connait une grande réussite à Hollywood , où il oeuvre sur divers films de 1ere catégorie pour la MGM : comédie, gangsters, western. Prolifique , reconnu pour son génie dramaturgique et de dialoguiste hors pair, il signe avec Louis B Mayer un formidable contrat de 3 ans , mais il est rapidement happé et broyé par le maccarthysme , un cancer qui sévit dans les années 50.

trumbo-desk

Cette chasse aux sorcières bigote bat son plein dans un contexte de peur phobique du communisme aux USA. Le pays sort de la guerre de 45, traumatisé,  et se trouve en pleine Guerre Froide face au bloc soviétique et à la Chine Populaire, confronté en plus  à la guerre de Corée puis du Vietnam.

Des centaines d’artistes , fonctionnaires, et travailleurs ( et leurs proches)  se retrouvent mis à l’inquisition, harcelés, espionnés, humiliés, dégradés, agressés. Certains se suicident face aux accusations de traîtrise.

trumbo-journal

A Hollywood, l’Inquisition est menée par une ligue de vertu dont les têtes de pont sont des  célébrités comme John Wayne ou Hedda Hopper, une actrice ratée antisémite totalement d’extrême droite, qui prend sa revanche en menaçant les patrons (juifs) des majors.

Hopper est une chroniqueuse people perfide et vicieuse incarnée par Helen Mirren de façon totalement glaçante et cruellement pathétique. Là où le film excelle, c’est qu’il est encore capable de laisser de l’humanité aux vilains.

trumbo-hopper

Mirren parvient à rendre Hedda Hopper, la sinistre supergarce presque humaine…il faut du génie pour cela..

On comprend que Hopper est une pauvre matrone qui cherche dans sa gloriole une compensation pour le machisme et la violence sexuelle dont elle a pu être victime jadis, jeune starlette. On peut penser qu’Helen a dû s’éclater dans ce rôle de vilaine plus vénéneuse que le cyanure.

Trumbo se retrouve convoqué avec ses amis auteurs devant la Commission MacCarthur au Congrès. Une commission qui se base sur des témoignages en sollicitant la délation. Walt Disney en profita pour citer d’anciens salariés qui jadis avaient soutenu la grève de ses travailleurs (qu’il sous payait de façon scandaleuse ,  surtout les femmes) . Ronald Reagan et d’autres s’illustrèrent. A l’inverse, des stars tels que Gregory Peck ou Lucille Ball tentèrent d’exprimer une contre opinion au péril de leur carrière.

trumbo-famille

Bref , les aventures de Trumbo commencent alors. Le film narre avec brio la façon dont lui, ses amis, sa famille vont traverser cette période nauséabonde et injuste où le délit d’opinion est normal.

Plein d’esprit, fin, littéraire, Trumbo énerve ses détracteurs pour notre plus grand plaisir, tant il nous réjouit l’esprit et le coeur.  Un peu normal pour un scénariste star d’être percutant, éloquent et spirituel.

Les dialogues sont excellents, enrichis par les témoignages des enfants de Trumbo. Niki, la fille aînée atteste d’ailleurs que Cranston ressemble à son papa dans nombre de séquences.

trumbo-fille

Trumbo et Niki

Trumbo et ses amis slaloment entre rejet, pauvreté et violence. La précarité est quotidienne, le stress maximum. Le film ne fait pas trop état de la surveillance oppressante qu’ils ont pu subir, prenant le temps de nous faire pénétrer dans les rouages de la Mecque du Cinéma.

On y découvre qui tire les ficelles. Trumbo et ses potes se retrouvent à travailler sous pseudonyme à un tarif de misère. Il se donne à fond pour nourrir sa petite famille et aider ses amis.

trumbo-bain

Trumbo bosse jusqu’au burnout pour nourrir les siens

Le film est superbement structuré, interprété par une distribution parfaite, à commencer par Bryan Cranston. N’ayant pas vu The Revenant, je ne peux dire si Leo l’a mérité plus que lui, mais Bryan aurait pu largement gagner la statuette cette année. Idem pour le réalisateur, le film, Helen Mirren et les acteurs secondaires.

trumbo-mirren

la vipère Hedda Hopper

La puissance du film vient de son aptitude à évoquer divers sujets profonds sans nous perdre, en restant fluide et cohérent. La relation de Trumbo et de ses amis, de Trumbo et de sa femme ( trop rare Diane Lane), de Trumbo et de sa fille Nikola.

Le film souvent dramatique comporte de bonnes séquences de comédie, notamment pendant la période où Trumbo travaille sous pseudonyme avec des gens qui ont l’esprit ouvert et aussi un sens des affaires… tout ayant besoin de son génie. Un jeu du chat et de la souris dont on se délecte tant on prend fait et cause pour le héros.

 

trumbo-douglas

Dean O’Gorman incarne un Kirk Douglas plus vrai que nature, on dirait un des fils Douglas ou Ryan Gosling

Parmi les clients qui brisent le tabou,  Kirk Douglas, qui fut à l’origine de Spartacus de Kubrick. Douglas raconte qu’il était devenu une vaste hypocrisie de sous payer les meilleurs scénaristes américains en profitant honteusement de leur statut blacklisté. Il décide de sortir de ce système inique.

Spartacus raconte justement l’histoire d’un esclave qui se rebelle contre un système injuste.

Ces aspects ne sont pas toujours évoqués dans le film de façon explicite, car il n’était pas possible de faire un documentaire complet sur l’économie de Hollywood.

Tout le monde sera comblé en sortant de ce film qui ne laisse pas indifférent. On se demande franchement ce que l’on aurait fait soi-même face à l’Inquisition, face à ce climat oppressant, où le blacklisting signifie ne plus travailler, ne plus nourrir les siens. Pas d’Assedics aux USA.

trumbo-oscar-1975

Trumbo récupère un de ses oscars pour Les clameurs se sont tues

Dalton Trumbo sera réhabilité et recevra 2  Oscars gagnés sous pseudonyme. ( Vacances Romaines et Les clameurs se sont tues).

Autre personne à l’honneur, l’épouse  de Trumbo, Cleo, enfant de la balle et d’une beauté et d’un courage remarquables.

trumbo-cleo

Trumbo et Cléo

Cleo Trumbo est joliment incarnée par Diane Lane, une actrice sensible qu’on connait presque plus comme première épouse de Christophe Lambert, ex épouse de Josh Brolin.

trumbo-lane

Diane Lane en Cleo Trumbo

Vive, résistante, maternante, Cleo est le roc que lequel Trumbo se repose, car il n’a pas le temps de voir grandir ses enfants, tant il est aspiré par la charge de travail et le stress de sa carrière et de ses engagements .

Bref, les cinéphiles, les passionnés d’histoire, les professionnels de l’écriture seront comblés, mais aussi  tous les amateurs d’histoires d »amitié , d’amour et d’intégrité.

cleo-trumbo

Cleo Trumbo, décédée en 2009

Hasard en France , vous pouvez aussi toujours voir Truth ( qui évoque le même thème d’inquisition mais en 2003)  . Ces deux films sont des versions a posteriori qui rétablissent la vérité et rendent justice à ceux qui furent occultés par la propagande hystérique de l’époque. La preuve  que l’inquisition parano aux USA est un phénomène récurrent dès que la menace extérieure se fait sentir.

truth-redford

Mary Mapes et Dan Rather  de CBS News se retrouvent soumis à la question en 2003, remake des années 50….

 

En anglais,

Précédemment sur ce blog, en français

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “CINE- Dalton Trumbo, pour la Liberté de Penser

  1. Pingback: CINE- Dalton Trumbo, pour la Liberté de Penser – Virginie Jeanjacquot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s