L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

CINE- Deadpool révèle Ryan Reynolds

5 Commentaires

Cela faisait un bout de temps que Ryan Reynolds tentait de sortir de cette image de good boy parfois trop lisse. Avec Deadpool, c’est chose faite. L’acteur canadien trouve enfin un rôle à sa mesure, une occasion en or de se transcender dans un rôle irrévérencieux, facétieux et punchy.

deadpool-jump2

On pourra toujours ironiser sur le fait que c’est sous un masque sans yeux que Reynolds se révèle dans le rôle le plus percutant de sa carrière…

Ryan Reynolds avait dit qu’il aurait troqué deux ou trois Batman contre un Deadpool.

En voyant le film, on le comprend. Différent des traditionnels opus Marvel, Deadpool brille par son impertinence et son humour second degré.

On ne le discerne pas forcément dans la bande-annonce du film , mais l’humour corrosif s’y avère bien plus trash que prévu, et c’est étonnamment bienvenu et jubilatoire. On est embarqué dès les premières secondes du film quand Deadpool se trouve dans un taxi , une scène de prédestination qu’on comprendra par la suite.

deadpool-jump

L’histoire du film , c’est celle des origines du héros Deadpool. La transformation de Wade Wilson en Deadpool nous est contée en détails, et l’on a le temps d’observer que la mutation en héros n’est pas du tout une sinécure. On a mal pour le héros.

Ryan Reynolds y trouve un adversaire de taille en Ajax alias Francis, un mutant cruel et cinglé, interprété par le beau gosse anglais Nicholas Hoult ( ex de J Law).  Sacré boulot de body building de la part des deux acteurs , méconnaissables.

deadpool-ajax

Le moteur du héros, c’est son amour pour sa fiancée, une histoire idyllique qui tourne court quand il est diagnostiqué avec un cancer généralisé. Ajax , docteur sadique, le mute en héros, mais il est défiguré et n’ose pas retourner voir sa belle.

Deadpool-copine

L’histoire d’amour est bien narrée, dans un délai court,  le temps est très bien optimisé dramaturgiquement. Les dialogues sont ciselés, second degré et vraiment très drôles entre eux.

Les allusions aux autres films Marvel et à Hugh Jackman ou Wolverine sont constantes. Dès le début du film, on rit aux facéties verbales de Deadpool , un incorrigible bavard à la langue acérée. On est surpris par l’astringence du ton, inhabituel dans les films grand public américains. On rit de bon coeur.

deadpool-wolverine

La violence passe de façon assez légère, malgré les détails « graphiques ». Au contraire, on rit de l’impertinence des auteurs.

L’humour des personnages allège le tout.  Bref, on passe un bon moment visuel, et on se détend les neurones sans douleur.

deadpool

Outre une réalisation nerveuse et auto parodique, le mérite du film revient largement à Ryan Reynolds. L’époux de Blake Lively, lui-même égérie Hugo Boss, avait fini par passer au second plan derrière son compatriote canadien anglophone Ryan Gosling.  Même s’il tourne plusieurs films par an, l’ancien mari de Scarlett Johannson  donnait  presque l’impression de ne plus se faire remarquer que dans des pubs ou sur tapis rouge, avec un air de gentil chiot.

reynolds-hugo-boss

Il n’est nullement dépourvu de talent, mais son image restait décidément lisse et trop clean pour marquer le public.

blake-lively-cannes2014

A Cannes avec son épouse, la L’Oréal Girl et actrice en devenir,  Blake Lively

Il avait bien été élu Homme le plus sexy de l’année par People en 2010, année où il démarre chez Hugo Boss. Plus tard People Mag le sacrera Papa le plus sexy de l’année. Hélas , ce type de titre flatteur et vendeur ne l’aidera pas autant que ses pairs Brad Pitt, Hugh Jackman, ou George Clooney.

unknown

Ryan continue de figurer en alter ego du héros central du film, que ce soit Helen Mirren dans La femme au tableauWoman in Gold, ou Sandra Bullock dans La Proposition, sans parler de Protection Rapprochée avec Denzel Washington.

woman-gold-mirren

En avocat de Helen Mirren dans la Femme au Tableau

Occasion en or, Deadpool lui permet de se transcender et de sortir du cliché de  gentil mec un peu empoté qu’on lui colle trop souvent. Premier rôle officiel, libéré du carcan des fictions qu’on lui refile d’ordinaire, l’acteur peut enfin se lâcher et montrer qu’il peut lui aussi  tchatcher plus vite que son ombre. On imagine sans peine le plaisir qu’il a dû avoir à lever toutes ces frustrations d’acteur qu’il a dû endurer auparavant.

Il y a fort à parier qu’Hollywood va redécouvrir Ryan Reynolds.  On a hâte de voir ce que cela va donner…

deadpool-reynolds

Deadpool nous permet de redécouvrir l’acteur Ryan Reynolds

 

 

 

 

Publicités

5 réflexions sur “CINE- Deadpool révèle Ryan Reynolds

  1. Pingback: CINE- Célibataire, mode d’emploi , trash mais pas si Rebel que cela | Bienvenue, Welcome to my Blog

  2. Pingback: PEOPLE – Noël approche, Love Actually | Bienvenue, Welcome to my Blog

  3. Pingback: BIEN ETRE- 2017, Nouveau départ | Bienvenue , Welcome to my blog

  4. Pingback: PEOPLE- Scarlett et Romain, fin d’une French romance | Bienvenue , Welcome to my blog

  5. Pingback: PEOPLE- Couples à Hollywood, ceux qui craquent, ceux qui durent | L'effet colibri, the hummingbird effect

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s