L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

PEOPLE- Oscars 2016, Leo DiCaprio in the Spotlight

Poster un commentaire

Un palmarès de qualité en cette année 2016 aux Oscars. Spotlight , dont je parlais hier, triomphe comme Meilleur Film et Meilleur Scénario original. Mais on aura surtout retenu le triomphe de Leo DiCaprio, qui aura éclipsé tout le reste, même la polémique des Oscars trop blancs.

oscars-2016-acteurs - Copie

Voyons voir ce qui s’est passé hier soir à Los Angeles.

Leo a pu savourer son triomphe hier soir, après tant de nominations, et sans aucune auto-promotion. L’acteur n’aime pas aller racoler les votants, et il a néanmoins gagné. Il aura fallu patienter quelques nominations de plus et 20 années. Même Eddie Redmayne , en lice pour un second Oscar après l’an dernier, avait demandé que le prix soit donné à Leo.

Kate Winslet était presque en larmes pour son pote de Titanic.

oscars-2016-leo-kate

Leo fut nommé aux Oscars dès l’âge de 20 ans

Kate ,déjà  oscarisée pour The Reader, se cramponnait sur son siège . C’est vraiment sa frangine de cinéma.

oscars-2016-kate

Leo a délivré un discours ultra écolo, qui contrastait avec ses croisières en méga yacht…quelque paradoxe qu’il ne semble pas avoir compris. Cela nous rappelle les Brangelina et leurs virées en hélicoptère ( vous savez l’aller-retour  Var-Corse juste pour s’acheter des fleurs…) .

Leo étant la star des victorieux de la soirée, les autres se retrouvaient quelque peu éclipsés. Brie Larson, peu connue chez nous a obtenu la gloire grâce au film Room, qui arrive chez nous. Elle y joue une femme séquestrée avec son petit garçon. Bref, un rôle  à Oscar également. Elle reçut la statuette dorée des mains d’Eddie Redmayne, nominé pour le superbe the Danish Girl.

oscars-2016-joie

Brie Larson accède à la gloire quasiment dès son premier grand rôle , tout comme Hilary Swank jadis.

Cate Blanchett dut attendre bien plus longtemps.

oscars-2016-brie-larson - Copie

Probablement pour éviter le bulldozer Larson, Alicia Vikander avait été mise en lice sur la catégorie Rôle Secondaire, alors qu’elle avait clairement un rôle principal sur the Danish Girl.

oscars-2016-vikander

Elle ne fut donc pas déçue de cette tactique qui s’avéra payante. La talentueuse actrice scandinave en fit même une chaste bise à son petit ami Michael Fassbender, nommé pour Steve Jobs face à Leo et Eddie. Il est sûr que sa carrière va enfin décoller avec cet Oscar .

oscars-2016-alicia - Copie

 

L’animation de la soirée était confiée au facétieux Chris Rock que tout le monde connait depuis le 5e Element de Besson.

oscars-2012-scene - Copie

On attendait son discours notamment en raison de la polémique initiée par Jada Pinkett sur les Oscars trop blancs.

oscars-2016-chris-rock - Copie

Chris Rock commença par dire qu’il y avait déjà eu 71 cérémonies d’Oscars sur 88  sans Noirs nominés. Il fustigea le racisme de Hollywood mais Jada et Will Smith en prirent pour leur grade. On n’aime pas les mauvais perdants aux USA.

‘Is Hollywood racist? … you’re damn right »

‘Ce n’est pas juste que Will Smith ait été si bon dans ‘Concussion » et n’ait pas été nommé . C’est aussi injuste que Will ait été payé $20 millions pour  ‘Wild Wild West!

Jada qui boycotte les Oscars, c’est comme moi boycottant le slip de Rihanna. Ce n’est pas une invitation que je refuserais!

Il faut savoir que nommés ou non, Jada et Will sont quasiment chaque année au 1er rang des Oscars, pour leur bonne humeur. Peut être en ont ils eu marre d’être les Noirs sympas de service, qui peuvent admirer les autres monter sur scène y compris les Lupita et Idriss. Il y eut néanmoins de la diversité, puisque des remettants noirs furent nombreux sur scène versus d’autres ethnies, bien absentes en revanche…

A part ça , le glamour était de mise. Cate Blanchett était sublime pour remettre le Prix des Meilleurs Costumes.

oscars-2016-cate - Copie

Jennifer  Garner éblouit son monde sans Ben Affleck, muré dans un visage de pierre. Elle monte sur scène pour remettre un prix sous les yeux amusés de son pote Steve Carrell.

oscars-2016-jen-garner-carrell

Lady Gaga fut de nouveau sur scène pour une chanson sur The Playing Ground, un film sur les abus sexuels, cause vigoureusement défendue par l’Académie des Oscars et la Gaga elle meme jadis victime de viol. Il fut un temps où on voyait Céline Dion chaque année, maintenant c’est Lady Gaga.

oscars-2016-gaga

Mais la chanson récompensée fut celle du dernier James Bond, Spectre , à la surprise générale, vu qu’elle n’a pas le même niveau que celle d’Adele pour Skyfall.

Chris Rock n’était pas à court de diversions, avec une vente de cookies au profit d’une association de jeunes filles noires de Los Angeles. Une vente qui rapporta 62000 dollars.  pas mal. La cérémonie durant des heures, une vente de cookies trouva des clients très aisément. L’an dernier, il y avait eu livraison de pizzas.

oscars-2016-cookies - Copie

Mais bon, le triomphe fut pour Leo et son réalisateur Inarritu, re-récompensé pour la seconde année . Il avait déjà été primé pour Birdman l’an dernier. Un réalisateur assurément créatif et exigeant. Cette fois, Leo prit soin de ne pas trop se montrer avec sa môman de 70 ans, ou un mannequin de lingerie anorexique, mais avec une vraie femme, euh, sa soeur Kate Winslet. Cette dernière se prêta au jeu avec grâce.

oscars-2016-kate-leo

Un beau couple, si Leo était « fini », il aurait pu épouser une femme comme Kate

L’autre triomphe de la soirée, ce fut tout de même Spotlight, Meilleur Film et Meilleur Scenario original. The Big Short obtint à juste titre le Meilleur Scenario Adapté d’une oeuvre. Un prix archi mérité.

On aura eu des films de qualité récompensés, avec des intrigues réellement riches et sophistiquées.  The Big Short dans un style déstructuré, style Picasso, et Spotlight dans une tradition de narration rectiligne, carrée, claire, ultra classique mais efficace façon Delacroix.

Outre Léo, on eut deux autres stars Scorpion mâles sur scène : le volcanique Russell Crowe, et mon jumeau astral Ryan Gosling.

oscars-2016-scorpio

Ryan se tient à carreau, Russell n’est pas marrant tous les jours surtout quand on l’empêche de voyager avec ses hoverboards…ou quand il a un coup dans le nez…

A suivre : spécial mode Oscars 2016

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s