L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

CINE- L’Homme irrationnel, si pétillant et si délicieusement sombre

5 Commentaires

Après le divin  Magic in the Moonlight et l’élégant Blue Jasmin, Woody Allen signe une oeuvre plein de suspense, d’ironie et d’humanité dans L’Homme Irrationnel.

Irrational-Man-poster

Plein d’esprit et délicieusement sombre

L’occasion de retrouver le désinhibé Joaquin Phoenix et la sensuelle Parker Posey, et bien sûr  sa muse du moment, la surdouée Emma Stone.

Phoenix incarne un prof de philo alcoolique et dépressif qui débarque sur un gentil campus bien bourgeois non loin de Providence,  en pleine torpeur estivale. Cet été s’avérera un ouragan d’émotions…qui va bouleverser sa vie à jamais.

Montage de qualité, dialogues savoureux et raffinés, voilà le début de L’Homme Irrationnel, un rythme parfaitement exprimé en musique dès la première minute du film, par l’hypnotique musique de jazz du Ramsey Louis Trio, The « In » CrowdWoody Allen  clarinettiste de jazz passionné,  nous fait le cadeau d’une bande son qui revient comme un gimmick permanent tout au long de la narration.

En école de scénarisme, il n’est pas conseillé de trop abuser de la voice over ( voix intérieure du personnage), car c’est jugé une facilité de mauvais scénariste. On est censé exprimer par des images et des actions les pensées des personnages. Woody Allen utilise la voice over avec une maestria éblouissante. Tel un dramaturge de théâtre, il manie le dialogue avec une telle dextérité et une si jolie plume, qu »il peut se permettre de créer de l’action via le dialogue seul, ce qui est antinomique du cinéma.

homme-irrationnel-duo

Séduction et tension sexuelle entre les personnages

Restait à trouver les bons acteurs pour les dire, et là on est servi. Réputé directeur d’acteurs exceptionnel, Woody Allen nous offre un plateau de talent. Bien sûr Emma Stone dans le rôle d’une étudiante de philo rêveuse , irrésistiblement attirée par son prof de philo , Joaquin Phoenix. Ce dernier  incarne à merveille l’écorché vif , alcoolo, dépressif, traumatisé, moins déséquilibré que son personnage ( vétéran de guerre alcoolo) de The Master, néanmoins.

Mais attention, il n’en reste pas moins un grain de folie à ce personnage de prof suicidaire.  Il se met en tête soudain de jouer les justiciers en fomentant un crime contre un type détestable et véreux. Cela devient presque irréel, comme dans un conte. Mais le plus fou, comme dans Midnight in Paris, c’est qu’on n’y prête attention, tant on jubile en assistant à cette comédie policière à suspense.

homme-irrationnel-duo2

Attention, il y a du mystère et du suspense aussi

Match Point avait déçu, s’avérant cliniquement froid et manquant d’humour. L’Homme irrationnel regorge de joie de vivre, d’amour et de séduction, mais possède aussi sa face sombre, désespérée , où on pourrait frôler la mort en une fraction de seconde.

On pense à ces romans d’Agatha Christie où toute une petite bourgeoisie bien sage et bien élégante boit le champagne , jusqu’à ce que tout bascule dans le cauchemar.

homme-irrationnel-posey

Parker Posey, version féline et sensuelle de Katharine Hepburn

Woody Allen nous embarque dans un environnement exotique, un joli campus américain très sage et tout pimpant. Jusqu’au bout, on se demande ce qui va se passer , tant Allen cache bien son jeu. Un jeu de cache-cache bien amusant , auquel on succombe bien volontiers.

L’autre belle surprise bien agréable, c’est de retrouver la si talentueuse et unique Parker Posey, qu’on n’avait plus vue depuis des années. Je me demandais où j’avais bien pu la voir précédemment. Son visage à la Katharine Hepburn est captivant et encore davantage sa voix et son phrasé si envoûtant. Parfois on pense aussi à Shy’m pour ses pommettes hautes et son nez mutin, et à Alizée pour son sourire.  J’ai vu Broken English il y a plusieurs années, mais hélas je n’ai plus de souvenirs très clairs. Parker en Américaine à Paris paumée,  y avait pour partenaire et amoureux un certain Parisien incarné par  Melvil Poupaud. Jadis égérie des films indépendants américains, Parker avait peu à peu sombré dans l’oubli.

parker posey-broken-english

Broken English

A 46 ans, Parker Posey attendait de pouvoir faire un vrai retour au cinéma. Elle aurait fondu en larmes en apprenant qu’Allen la voulait pour ce rôle de prof sensuelle un peu cougar désésperée, en attente d’amour passion.

On aurait pu penser que face à Phoenix et à Posey, Emma Stone aurait fait pâle figure. Que nenni ! Tout comme dans Birdman où elle était la fille rebelle et paumée de  Michael Keaton, ou  dans Magic in the Moonlight, où elle avait pour soupirant Colin Firth, Emma assure à fond. Cela ne m’étonnerait pas qu’elle soit oscarisée dans les 2 ans à venir.

emma-stone-woody-allen

Très mince, mais pas osseuse comme Letizia. Un port de tête qui rappelle Nicole Kidman.

Il faut dire que depuis la Couleur des Sentiments, où elle menait une distribution de stars ( Jessica Chastain, Bryce Dallas Howard, Viola Davis…) , elle en a fait du chemin, la petite.  Woody Allen a du coup délaissé Scarlett Johannson pour passer à cette nouvelle muse plus spirituelle, aussi fraîche et gracieuse qu’un matin de printemps. On ne peut que s’enchanter de revoir sa bouille de femme – enfant dans une prochaine oeuvre du maître new-yorkais.

irrational-man-duo3

Attachante, douée, baby doll, spontanée et classe, Emma Stone a tout pour plaire.

Bref, courez voir ce petit bijou de fantaisie, un mélange presque irrationnel de satire sociale, mystère policier et comédie de moeurs. Tout réside dans la magie de Woody Allen. Laissez le vous transporter dans un monde entre charade et irréel, qui vous laisse un souvenir troublant et acidulé , comme un conte d’enfance.

A lire dans ce blogue:

 

 

 

Publicités

5 réflexions sur “CINE- L’Homme irrationnel, si pétillant et si délicieusement sombre

  1. Pingback: BIEN ETRE- PEOPLE- Stars, tiques et Maladie de Lyme | Bienvenue, Welcome to my Blog

  2. Pingback: CINE – Café Society, nostalgie, amour et rires | Bienvenue, Welcome to my Blog

  3. Pingback: PEOPLE- Noël se rapproche, Love Actually 2 chez les stars | Bienvenue, Welcome to my Blog

  4. Pingback: HUM-PEOPLE- Starsn, le salaire de la maigreur | Bienvenue , Welcome to my blog

  5. Pingback: Emma Stone vs Jennifer Lawrence , duel glamour | L'effet colibri, the hummingbird effect

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s