L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

JARDIN – Salon EDENIA, Succulentes, Caudex, etcetera

1 commentaire

Les salons du jardinage vont fleurir ce printemps partout en France. Cela fait 18 ans que les étudiants ingénieurs de l’Istom à Cergy organisent ce salon de jardinage et de botanique,  un événement majeur pour les passionnés de cactus, plantes grasses, orchidées, carnivores et surtout plantes à caudex.

edenia-salon

Une forêt d’astrophytums et d’euphorbes ronds

L’édition 2015 aura lieu le weekend du 28-29 mars 2015.

Découvrez la magie des plantes à caudex dans cet article.

Baignant dans la passion du jardinage depuis mon plus jeune âge,  j’aime tous les domaines du jardinage, potager, vivaces, rocailles, haies, bonsais, bulbes, arbustes, arbres, botanique, histoire des botanistes explorateurs, tout m’intéresse…mais force est de constater que ma préférence va aux plantes grasses.

La passion des cactus bien sûr, mais aussi des plantes grasses au sens large, et plus particulièrement les caudex ou caudiciformes, ces fameuses plantes-bouteilles aux racines enflées qu’on découvre pour pouvoir les admirer : baobabs, adeniums ( roses du désert), beaucarneas sont les caudex les plus couramment vendus.

caudex

Le Pachypodium succulentum, une plante à caudex typique. ( plantesgrasses.com)

Le Palmier de Hawaii dont j’ai parlé précédemment est une plante dite pachycaule. ( la plante stocke l’eau dans sa tige et non la racine) , assimilées aux caudex.

brighamia_insignisPour en savoir plus sur le Palmier de Hawaii, cliquez ici.

Les caudex sont relativement peu disponibles en France, et coutent plutôt cher. On doit souvent les commander par correspondance voire à l’étranger. Parmi les plus connus et répandus en pépinières, on trouve le Beaucarnea (pied d’éléphant) et on avait le Jatropha ( assez capricieux) , relativement tombé en désuétude au profit du Palmier de Hawaii.

Quelques tentatives hollandaises de diffusion de masse avec l’Adenium Obesa rouge « Anouk », une très belle sélection d’adenium pour grand public. Malgré tout , la Rose du Désert reste un des caudex les plus difficiles à cultiver, un défi de jardinier. Elle est très sensible au froid ( jamais en dessous de 10 degrés, si possible la maintenir au dessus de 15 degrés) et très sensible à la pourriture des racines et sujette aux cochenilles.

Il faut désinfecter les outils avant toute taille et désinfecter au Bétadine les plaies.  Même les érables japonais n’ont pas besoin de Bétadine.  Cette plante superbe , originaire des falaises désertiques arabiques ( Yémen, Socotra) , prospère dans les pays tropicaux , adorée en Thailande, Taiwan, Brésil, Inde.  Ces pays ont pratiqué l’hybridation avec une virtuosité incroyable,  comme les rosiéristes en Occident.

adenium

La virtuosité des hybrideurs d’Adeniums thailandais et taiwanais ne connaît  aucune limite

Pour admirer les fleurs incroyables obtenues par les hybrideurs, visitez des sites taiwanais ou thailandais ou ce site ardéchois Adenium Passion. Les Adeniums sont une catégorie de jardinage tropical à part entière comme les roses en Occident. Les fans ont mis au point des techniques de greffage, d’hybridation plus poussées que pour les autres caudex, dont les fleurs n’ont pas suscité le même engouement. Clairement, c’est une plante qui peut rendre fou par la beauté de ses fleurs, son tronc potentiellement éléphantin avec une peau cuivrée ou satinée ( selon les variétés ).

Mais c’est une plante exaspérante de délicatesse, fastidieuse, aléatoire,  qui peut vous rendre chèvre, voire vous mettre ‘en deuil’ quand elle décède de sa subite pourriture des racines , un cancer inexorable très difficile à juguler. Je ne souhaite à personne de charcuter les racines de son adenium , amputant les racines progressivement jusqu’à ne plus voir de marron, puis passer la plaie au Betadine, laisser sécher 1 semaine , replanter…pour qu’elle pourrisse de nouveau au 1er arrosage. Snif.

adenum

Le fantasme du jardinier d’Adeniums, ici des specimens de la nature en Arabie

Souvent je me dis que tout serait plus simple avec le Dipladenia . Cette plante sarmenteuse fleurie a les mêmes fleurs rose et blanc, caudex en moins…

Si l’Adenium est la reine des caudex, les Baobabs ( Adansonia)  , ces géants merveilleux, sont les  rois des caudex.  Problème, le Baobab n’est pas spectaculaire avant d’avoir atteint une taille adulte  gigantesque, soit 30 ans plus tard  en pleine nature. Car il pousse lentement et demande beaucoup de soleil. Pour avoir un joli caudex renflé, mieux vaut se rabattre sur des espèces comme les Pachypodium bispinosa ou succulentum, des Fockea edulis, des Adeniums, des Burseras, des Jatrophas, etc.

Outre leurs formes insolites, les caudex résistent généralement très bien au manque d’eau grâce aux réserves d’eau de leur tronc ou racine succulent.  Pratique en vacances. Par ailleurs, nombre d’entre eux sont peu frileux, vous pouvez donc les laisser dehors une bonne partie de l’année ( en dessous de 3-5 degrés Celsius , je vous  recommande de les rentrer, surtout s’ils sont petits).

euphorbia-stellata

L’Euphorbia Stellata résiste très bien à la sécheresse et au froid. De forme très variable.

Où se procurer toutes ces merveilles ? Au marché de la Cité à Paris, vous en trouverez, mais ils sont chers. Compter 35-48 euros pour une bizarrerie végétale « Stellata » ( Euphorbia bien sûr) . Néanmoins, cela peut faire de jolis cadeaux pour des passionnés. Sur Internet, des sites proposent quelques specimens. Vous pouvez commander aussi sur des sites français, allemands, hollandais ou même sud africains.

Plus pratique, un salon de plantes tropicales comme Edenia, c’est une occasion de voir les pépinéristes sur place et de repartir avec son bébé sous le bras sans attendre le passage du livreur. Bien organisé, alternant stand de vente et expositions de botanique, ce salon tient ses promesses par sa richesse botanique et ses prix raisonnables. Vous pouvez tout à fait démarrer par un petit caudex de 5cm. Evitez néanmoins le micro-bébé de 1-2cm, issu de semis, encore trop bébé pour doser aisément l’arrosage.

Fockea_edulis_810

Fockea Edulis de bonne taille

Le Fockea Edulis est un caudex qui croit vite et grossit bien, sans être sensible aux excès ou carences d’arrosage. Pour obtenir un gros caudex vite, il faut plutôt enterrer le caudex, arroser et mettre dehors le caudex en été. Tailler régulièrement pour maintenir une forme nette ( pas comme sur cette photo). Plus vous taillez les tiges, plus le caudex réagit en grossissant. Le Fockea résiste à 0 degrés ponctuellement. J’en ai un que je rentre vers 5 degrés. Vous pouvez aussi le maintenir nain, mettez le dans un petit pot et arrosez le moins.

Mordus de cactus ou pas, vous trouverez de quoi exciter vos yeux, votre imagination,  et rassasier vos instincts de chasseur de plantes rares. Vous trouverez en pagaille de jolies « patates » de dioscorea elephantipes, la fameuse plante-tortue. Petit bulbe peut doubler de volume en une année et vous épater par sa forme de carapace de tortue.

dioscorea

Dioscorea elephantipes

Le Dioscorea elephantipes est un des caudex favoris des amateurs de par sa forme unique. C’est émouvant de voir le caudex grossir par ses écailles hexagonales de liège. De forme et d’allure variable, c’est néanmoins une liane assez spéciale. Elle préfère pousser en hiver, car la chaleur la met au repos ( au-dessus de 25 degrés). Elle peut descendre à 5 degrés.

dioscorea

De cette taille, ces Dioscoreas valent une petite fortune ( source: site Edenia)

Les caudex sont des plantes  minuscules qui deviennent potentiellement gigantesques comme les reptiles. Chacun rêve d’avoir un  géant potentiel dans son salon ou sur son balcon. C’est le rêve d’un monstre en puissance qui plait au jardinier, outre l’insolite des formes, des fleurs, des fruits. Regardez sur Internet la grande variabilité physique de ces  belles curieuses venues très souvent du continent africain. Chaque specimen a l’air si unique.

Kedrostis_leloja

Kedrostis Leloja

Le Kedrostis Leloja est une Cucurbitacée, c’est à dire une courge. Elle résiste aux excès d’eau comme au manque d’eau. Elle résiste au froid également, on peut la laisser sur son balcon jusqu’à 5 degrés environ.

Edenia, c’est aussi une exposition de plantes « monstres » qui vous laisseront baba… ou vous serez émerveillé par les  micro-plantes, si petite et si tentantes… mais mieux vaut ajouter quelques euros et prendre une plante d’une taille raisonnable que vous pourrez gérer. Sauf si c’est votre dada et que vous avez une serre ou que vous vivez dans le Sud. La France ce n’est pas l’Afrique du Sud ou le Brésil…

Les passionnés de bonsais et d’orchidées trouveront aussi du répondant sur quelques stands. En effet Edenia se veut le salon des plantes exotiques et rares.

Pour en savoir plus sur le monde fascinant des caudex et pachycaules, visitez le site Magicchris, ou procurez vous ce livre, un des seuls ouvrages francophones dédiés à ces plantes. Découvrez et choissisez les espèces qui vous conviennent le mieux.

livre-caudex

En couverture ( bas) , l’ adeniumle plus répandu, la variété Singapore

Je vous suggère de démarrer par des espèces faciles et pas chères, Fockea, Bursera, Kedrostis. Si vous savez gérer des cactus ou des crassulacées, cela devrait être simple pour vous, mais songez bien à rendre les substrats encore plus minéraux ( vermiculite, etc).

Pour tout savoir sur l’expo, visitez le Site Edenia

Entrée, 2 euros.

Publicités

Une réflexion sur “JARDIN – Salon EDENIA, Succulentes, Caudex, etcetera

  1. Pingback: JARDIN – Edenia 2016 | Bienvenue, Welcome to my Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s