L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

SORTIE- THEATRE – Le Système au Théâtre Antoine

Poster un commentaire

Le Système est la nouvelle pièce écrite par le moliérisé Antoine Rault, qui se donne au Théâtre Antoine depuis le 23 janvier 2015.  Incarné par l’énergique Lorant Deutsch, le passage en France de John Law, génie illuminé écossais de la banque et de la finance au temps du Régent. Ce banquier écossais révolutionna l’économie française en introduisant la monnaie-papier et la titrisation ( émission d’actions) en remplacement des monnaies métalliques…avec son corollaire de risques spéculatifs qui nous rappelle des crises récentes.

le-systeme-2

Le Régent et son Abbé Dubois, écoute Monsieur Pâris (droite)  et Monsieur Law ( gauche)

L’occasion pour l’auteur de brocarder et dénoncer le climat de corruption chronique et de machiavélisme avide au sein des élites de l’Ancien Régime.

Pivot de la pièce, le personnage de l’Abbé Dubois (Stéphane Guillon), sert d’intermédiaire et d’éminence grise du débauché et poussif Régent, Philippe d’Orléans. Fils de Monsieur et de la Princesse Palatine, il reçut en mariage, contre l’avis de ses parents, sa cousine Françoise Marie de Bourbon, fille de Louis XiV et de la Montespan. A la mort du Roi Soleil en 1715, il réussit à évincer ses co-régents et à devenir le vrai homme fort du royaume.

banque-royale

Logo de la Banque Royale créée par Law et le Régent

Désireux de sauver les finances du royaumes ruinées par les guerres successives et la corruption des fermiers généraux collecteurs d’impôts, représentés par Monsieur Pâris ( Eric Métayer), le Régent tombe sur John Law, baronnet et banquier écossais aux idées novatrices.

Création d’une Banque Royale qui gère l »émission de papier-monnaie contre le dépôt d’espèces en or et argent, émission de titres de la compagnie du Mississipipi côtés en Bourse, le dynamique homme d’affaires qu’on appelle Jean Law  ne manque pas d’idées.

Billets_banque_royale_1720

Les premiers billet de banque en France, émis en 1720 par la Banque Royale

L’homme devenu Ministre de Finances du royaume, duc et comte de France,  lance aussi des lois contre le trafic de devises et l’évasion des capitaux. Ce qui lui aliène tous les profiteurs empêchés de tourner en rond. C’est à dire tout le monde.

Le-systeme-1

John Law croise la mère bavaroise du Régent, la Princesse Palatine

Mais ce qui marche au début fait rapidement des envieux parmi les élites gênées dans leurs combines,  et commence à générer des effets pervers économiques…

Instructive sans être barbante, très bien dialoguée, la pièce nous offre de savoureuses répliques, libellées dans un français néanmoins moderne qui contourne la préciosité délibérément. Des clins d’oeil sont régulièrement  faits à nos années 2000, toujours en proie aux problématiques de bulles spéculatives, de dette publique, de cours de la monnaie, d’évasion des capitaux, de fraude fiscale, de corruption sans parler de la perfidie des politiques, leur solitude.

le-systeme-3

La Favorite du Régent rend visite à Law mais  tombe sur sa compagne Kate

La scénographie et la mise en scène de Didier Long sont agréables avec les projections en trompe l’oeil et des éclairages parfaits.  Le rythme reste soutenu. La troupe s’en donne à coeur joie sans entracte,  pendant plus de 90mn.

Lorant Deutsch en John Law illuminé et Urbain Ancelier en Régent débauché fatigué sont excellents. Eric Métayer est également parfait en fermier général profiteur ( comme les autres) . Il incarne le traditionalisme d’une élite empotée face à la bouffée d’innovation écossaise de John Law. Les actrices qui incarnent la favorite du Régent et la mère du Régent sont parfaites de charme et de finesse d’esprit.

le-système-4

La Princesse Palatine déteste l’Abbé Dubois, l’éminence grise préférée de son fils cadet, le Régent

Stéphane Guillon, chroniqueur média connu, est surprenant en pivot dramaturgique, témoin, intermédiaire, Machiavel français. Sa projection de voix était un peu faible hier au début, mais il s’est repris dans la 2e moitié.  Son visage gagnerait à plus d’expressivité en comparaison à ses camarades, comédiens classiques chevronnés, mais il incarne plutôt bien ce personnage ambivalent d’origine bourgeoise à la Cour.

antoine-rault1

Antoine Rault , l’auteur primé du Diable Rouge sur Mazarin et Louis XiV

Pour découvrir cette période méconnue de l’histoire de France , allez voir Le Système d’Antoine Rault.

La pièce est également disponible en format livre.

Le Système au Théâtre Antoine depuis le 23.01.

Pour en savoir plus sur John Law de Lauriston et son Système de Law

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s