L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

PEOPLE- Andrew, brebis galeuse royale numéro 1

4 Commentaires

Chaque famille , surtout royale,  a sa brebis galeuse. En Espagne, on donne dans la délinquance financière: l‘infante Cristina et son mari risquent la prison pour détournement de biens publics. Juan Carlos a une concubine qui oeuvre pour un lobby d’armement.

Chez les Windsor, on a l’embarras du choix. Maintenant qu’Harry s’est assagi, voici Andrew de nouveau sur la sellette pour ses turpitudes sexuelles. Si sa femme Fergie, dépensière et toujours sur la paille,  n’a jamais été appréciée par ses compatriotes, le Prince Andrew, dit le Andy le Playboy, accumule les ennuis d’ordre « médiatico-pénaux » pour ses activités  » péniennes ».

virginia-roberts

Virginia, entre son client et son employeur sexuel…des petits massages qui coutent cher

La cause de ses ennuis de fin d’année ? Le témoignage d’une jeune Américaine qui affirme avoir été l’esclave sexuelle d’un milliardaire financier américain pédophile , amateur de nymphettes ados et de massages sexuels, Jeffrey Epstein… La révélation des procès verbaux de sa déposition dans le cadre du procès civil qui va démarrer aux Etats Unis embarrasse plus que jamais la Couronne.

  • Ado paumée sous l’emprise d’un couple maquereau
  • des cadeaux vraiment très spéciaux
  • protection, collusion et ingérence: le scandale bis

Andrew commence à réaliser qu’il a un ami de longue date fort gênant du nom de Jeffrey Epstein. Ce milliardaire américain très en vue,  cultive ses relations d’affaires à coup de cadeaux d’un goût très spécial. En effet, rien de tel pour s’assurer du soutien indéfectible de ses » amis » que de leur offrir des « séances détente » en juvénile compagnie….filmées à l’insu des protagonistes.

Avec la flamboyante Ghislaine Maxwell, fille du milliardaire des médias, feu Robert Maxwell , Epstein forme un couple visiblement plus que libertin. Ce couple a des activités très particulières qui vont de l’abus de faiblesse au proxénétisme.

maxwell-epstein

Epstein et Maxwell se rhabillent pour aller à Sandringham, invités par Andrew

En effet, Epstein aime les femmes, mais surtout il les aime post-ados. C’est ce qui finalement occasionnera son arrestation en 2008 par le FBI pour incitation de mineures à la prostitution et proxénétisme aggravé.  Une journaliste de Vanity Fair USA, Vicky Ward affirme avoir débusqué les activités illicites du couple infernal dès 2003,  mais le magazine n’osera pas publier les informations, les preuves n’étant pas jugées suffisantes pour risquer un procès en diffamation. C’est 5 ans plus tard qu’Epstein tombera.

Curieusement, malgré les accusations multiples qui concernent des dizaines de jeunes filles,  Epstein négociera un « deal » très particulier avec la Justice. Seulement 13 mois de prison. Une peine très légère quand on sait que la pédophilie est très  sévèrement punie aux USA. Maxwell s’en sortira indemne.

Vous vous demandez en quoi le Prince Andrew est concerné par tout ceci ?

Suivons maintenant le parcours de la victime mineure nr 3 surnommée dans les procès verbaux « Jane Doe nr 3″, par souci de protection. Jane Doe nr 3 s’avère être Virginia Roberts. Jeune ado paumée à l’époque des faits, elle travaille dès l’âge de 15 ans en Floride, comme stagiaire assistante dans le luxueux spa du Club ultra exclusif pour milliardaires, le  Mar-a-Lago, qui appartient à Donald Trump. Sky Roberts, le père, y travaille alors  comme homme de maintenance.

Mar-a-Lago

Même dans ce genre de club, il y a de la racaille

L’histoire de Virginia ressemble à celle de nombreux ados perdus qui tombent aux mains d’individus manipulateurs pédo sans scrupules, amateurs de chair fraîche. Virginia est née en 1983 d’un père qui vit de petits boulots et d’une mère employée. La famille a peu d’argent et déménage souvent. A 12 ans, Virginia est abusée sexuellement par un ami de la famille. Traumatisée, elle est envoyée par son père  vivre avec sa tante Carol Kess, mormonne californienne, qui lui apporte hygiène de vie et stabilité.  Virginia doit hélas partir en Floride rejoindre son père, car son violeur a emménagé non loin de là, et elle le croise de temps à autre, à son grand effroi.

Livrée à elle même en Floride dès ses 13 ans, ses parents séparés occupés à gagner de quoi survivre, elle devient SDF et se retrouve abusée par deux hommes pédos plus âgés ( l’un a 67 ans)  qui lui font croire qu’ils veulent l’aider. L’engrenage des enfants abusés esseulés.

scandale

Jolie blondinette gracile, stagiaire au spa de D.Trump, vêtue d’une simple minijupe et d’un tee shirt moulant, elle est repérée un beau matin par Ghislaine Maxwell, l’ héritière Maxwell. Ghislaine lui demande pourquoi elle lit un manuel d’anatomie; Virginia répond qu’elle voudrait suivre une formation pour embrasser le métier de masseuse.

Ghislaine lui propose alors un système alléchant de formation rémunérée. Trop heureuse, Virginia tombe dans le panneau.  Ghislaine, perfide,  l’invite à lui rendre visite chez son ami , Jeffrey Epstein. Virginia s’y rend pour un baptême du feu qui tient du porno kitsch. L’entrée de la demeure est décorée de photos de jeunes filles nues. Epstein attend , nu , dans une salle, allongé sur une table de massage.

Ghislaine et lui entrainent la jeune ado dans ce qui commence par un massage mais se termine par un ménage à trois. Je vous épargne les détails scabreux , l’interview où Epstein détecte que la jeune ado est vulnérable,  seule et livrée à elle même, prenant occasionnellement de la drogue. La proie idéale pour se faire embarquer dans un abus de faiblesse à caractère sexuel.

Comme on pouvait s’y attendre, Virginia pressent que ce n’est pas un cours de massage  » normal » qu’elle vient de suivre, mais ne dit rien et revient le lendemain. Maxwell ose même décréter à la suite de ce 1er test   » qu’elle a un don pour ça ». L’emprise mentale et sexuelle a commencé. Devenue  » amie et employée  » du couple, Virginia affirme  réaliser des prestations de massages  » érotiques + +  » pour les amis qui lui sont présentés. Epstein la rétribue ensuite, à l’insu des bénéficiaires.

Un beau jour de janvier 2001, Virginia est embarquée à Londres, chez Ghislaine, où elle est présentée au Prince Andrew dès le lendemain soir. Auparavant, Epstein lui aura ordonné de  » répondre à tous les désirs » du prince et de lui raconter ensuite les détails de la « prestation ».  Virginia raconte qu’ Epstein demande au prince de deviner l’âge de l’ado. Andrew devinera qu’elle a 17 ans mais ne lui posera aucune autre question, lorgnant lubriquement son décolleté.  Virginia est si intimidée qu’elle sourit béatement.

Le soir même, Virginia et Andrew passent à l’acte. Petit problème pour le prince, ceci est considéré comme un acte de pédophilie aux USA. Même si ceci n’est pas pénalement interdit au UK, le prince a « moralement » failli. Le lendemain de cette » nuit -cadeau » , Epstein et Maxwell rentrent aux USA avec Virginia. Epstein félicitera Virginia par un  » Tu as réussi, il s’est bien amusé ». Virginia en déduit que ce voyage éclair outre Atlantique n’avait pour but que d’amuser Andrew.

andrew-virginia

Andrew retrouve Virginia à Pâques 2001 à New York , c’est leur 2e rencontre

Virginia raconte de nouveau croiser le prince  à New York, chez Epstein. Andrew est là avec une autre « jolie employée »  docilement assise sur ses genoux. Epstein a fait venir Virginia de Floride par avion pour faire  » plaisir » à son ami Andrew. Dans le salon de la « Maison du péché » ( surnom donné à l’hôtel particulier d’Epstein) , Virginia remarque de nombreuses photos de jeunes femmes, dont une photo d’elle quasi nue. Ce jour là, Ghislaine Maxwell enjoint Virginia d’aller  faire un « massage » à Andrew. Virginia touchera une rétribution  » standard » de 300 livres des mains d’Epstein. Virginia  aurait reçu 15.000 livres pour sa prestation  à Londres, car il s’agissait d’un voyage à l’étranger.

Elle croisera une dernière fois le prince sur l’ile Vierge ( archipel caribéen sous protectorat américain) où Epstein détient une propriété. Cette fois, Virginia se retrouve en bungalow avec une demi-douzaine de mannequins russes ados ne parlant pas l’anglais, accompagnée de leur « agent ». Ce weekend ira bien plus loin qu’une banale séance photo…

Pendant ces quelques années de collaboration, Virginia a noué une dépendance mentale avec ses mentors et employeurs Maxwell et Epstein. Cela semble d’autant plus plausible qu’elle a été victime d’abus sexuels enfants et a probablement une personnalité en miettes à cette époque. Elle obéit même  avec joie quand Epstein l’envoie en Thailande suivre une ( vraie)  formation de massage thaï. Heureusement pour elle, elle y rencontre un Australien spécialiste d’arts martiaux qui l’épouse et la sort de cette emprise vicieuse.

thomas roberts 04.JPG

Virginia découvrira l’ amour sincère et véritable en Thaïlande

A ce jour, ils sont toujours mariés et heureux parents de 3 enfants. Désormais libérée de cette emprise, Virginia, 31 ans,  a repris du poil de la bête et veut se battre pour que son statut de victime d’abus sexuels soit reconnu. Elle affirme que même en Thailande, elle était persuadée que cette formation lui permettrait de donner de meilleurs massages à son « maître », Epstein, le vil homme qui l’avait gourouïsée.

Evidemment, ce récit est la version de la jeune femme. La Justice civile américaine devra décider si oui ou non, il est crédible. Epstein compte bien déployer ses avocats pour mettre en avant sa version des faits et discréditer celle des plaignantes. Néanmoins, on ne peut qu’être troublé par ces autres jeunes employées blondes qui ont refusé de répondre aux questions de la police américaine en arguant du 5e Amendement ( cet amendement permet de garder le silence, car nul n’est censé s’auto-incriminer) . Comme par hasard, ces jolies jeunes femmes sont devenues  gérantes de sociétés dans un immeuble luxueux de Manhattan  appartenant au frère d’Epstein. Epstein a les moyens de s’assurer de la coopération de son pléthorique personnel féminin.

Si Epstein a échappé à une lourde peine pénale en 2008, le procès civil  promet d’être plus corsé. Epstein semble prêt à en découdre. Le hic est que ses ‘nombreux amis bénéficiaires  » vont être éclaboussés, à commencer par Andrew et Fergie…mais on parle aussi d’Al Gore, Bill Clinton, Woody Allen, que du beau monde.

Andrew, libertin, ce n’est pas une nouveauté. Mais s’ajoute en plus la suspicion de collusion. Les medias anglais affirment que Andrew aurait tenté d’user de son influence pour diminuer la peine pénale  de son copain d’orgies. Comme par hasard au même moment, Epstein donnait 15.000 livres à Fergie , alors en banqueroute financière. Fergie , après avoir nié, finira par reconnaitre qu’accepter cet argent avait été une  » grave erreur de jugement » de sa part. On ignore si à ce jour Fergie a effectivement remboursé son donateur, comme elle l’avait alors promis.

andrew-epstein

On dit qu’Epstein trouvait Andrew peu intelligent, mais bon, c’est un prince…

Mais ce qui fait le plus mal à la Famille Royale, c’est le récit circonstancié de la jeune Virginia Roberts déversé dans la presse internationale. Choquée, la Reine a fait revenir dare-dare son fils cadet de son chalet suisse de Verbier ( qu’il vient d’acheter pour 19 millions de livres)  pour une réunion de « crise ».  Grosse humiliation. Andrew avait déjà démissionné en 2011 de ses fonctions d’Ambassadeur au Commerce Extérieur , en raison du scandale Epstein ( épisode procès au pénal) . A l’occasion du procès civil, aura t on droit à des vidéos de ses ébats avec une ou des mineures ?

Buckingham tremble et multiplie les démentis.  Trop tard. Tout le monde veut savoir de quoi il en retourne.

En saura t on plus sur les services rendus par Andrew à son ami américain, en contrepartie de ses jolis cadeaux ? On a peine à croire qu’Epstein offrait des massages à ses invités sans petit retour d’ascenseur. On sait a minima qu’Andrew avait osé  faire inviter  Epstein et Maxwell en weekend à Balmoral et Sandringham, demeures royales où la Reine passe ses vacances chaque année.

andrew-epstein

Andrew et Epstein prennent du bon temps en Thailande en 2001 avec un harem d’employées d’Epstein

La presse anglaise en rajoute en ressortant des photos d’une croisière d’Epstein et d’Andrew en Thailande sur un yacht affrété par Epstein. Façon Leo di Caprio, on y voit les deux hommes fumant au soleil,  entourés d’une nuée de mannequinettes blondes topless. C’était en 2001, décidément une grande année d’amitié entre les deux amateurs de beauté féminine.

Comme le disent des amis des York, Fergie et Andrew ont toujours rêvé de vivre la vie des milliardaires bling bling sans pouvoir se l’offrir. Une vie de millionnaire ne leur suffit pas. La tentation est grande de fréquenter des affairistes ultra-riches douteux qui les prennent pour des benêts. On se souvient que Fergie s’était fait surprendre en Provence avec un millionnaire texan qui s’avérait surtout millionnaire en théorie…

andrew

Andrew quitte son chalet suisse en urgence pour rendre des comptes à Buckingham

Epstein est devenu persona non grata, mais sa comparse « Madame » Ghislaine Maxwell continuerait de frayer dans la jet set, l’air de rien. Virginia Roberts, selon sa tante, aurait fui son domicile américain, afin d’éviter menaces et représailles des « puissants » et riches  amis d’Epstein.

A l’heure où de nombreux Britanniques , en proie à la crise, expriment leur ras-le-bol d’une famille royale privilégiée  » ne servant pas à grand-chose » et n »ayant plus le sens du devoir »  comme leur bien-aimée Reine, ce type de scandale cumulé aux autres ne sert pas la cause monarchiste. Il est loin le temps des libertinages royaux façon Louis XV ou Régence…  De nos jours, les contribuables en démocratie exigent un minimum de rigueur de comportement surtout s’il y a risque de corruption.

Feuilleton à suivre.

 Croisière thai d’Andrew et Epstein

Histoire de Virginia

Témoignage de la tante de Virginia

Andrew admet s’être trompé sur Epstein

Visitez le Mar a Lago

 

 

 

Publicités

4 réflexions sur “PEOPLE- Andrew, brebis galeuse royale numéro 1

  1. Pingback: PEOPLE – Andrew, Camilla, la Reine, Derniers Secrets des Windsor | Bienvenue, Welcome to my Blog

  2. Pingback: PEOPLE – Béatrice et Eugénie d’York, à l’ombre de Kate | Bienvenue, Welcome to my Blog

  3. Pingback: PEOPLE- Dernières news de Buckingham | Bienvenue, Welcome to my Blog

  4. Pingback: PEOPLE- Affaires de familles ( royales) | L'effet colibri, the hummingbird effect

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s