L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

CINE – Un homme très recherché, l’adieu de Philip Seymour Hoffman

Poster un commentaire

Cette année , deux des plus grands acteurs de Hollywood nous quittaient brutalement, mettant fin à leurs jours  ‘accidentellement ‘. Avant le décés surprise de Robin Williams cet été , c’était la mort par overdose de Philip Seymour Hoffman qui avait choqué le monde entier.

UN HOMME TRES RECHERCHE

Adapté d’un roman d’espionnage du fameux écrivain star John Le Carré, Un homme très recherché ( The most wanted man) narre la course contre la montre d’une cellule des services secrets allemands , menée par Philip Seymour Hoffman, pour identifier un mystérieux jeune homme fraîchement débarqué dans la ville de Hambourg. Est ce un terroriste ou un réfugié de guerre ?

Deux intrigues s’entremêlent. L’une  suit l’enquête et la traque quant au mystérieux inconnu, qui a trouvé l’aide d’une (jolie) avocate des droits de l’homme jouée par Rachel Mc Adams.

En parallèle, Hoffman cherche à coincer un certain  professeur Adbullah qu’on soupçonne de financer des organisations terroristes. Le mystérieux inconnu a t’il un lien avec lui ? Pourquoi pas l’utiliser pour confondre Adbullah?

On suit le travail minutieux des services secrets pour trouver des taupes, les convaincre de coopérer et les manipuler en vue d’obtenir le résultat escompté. Jeu de pistes, jeu de dupes, faux semblants, chantage, manipulation mais aussi travail en équipe, solidarité et solitude.

Le film repose en partie sur les frictions entre services secrets allemands, américains, la police, etc.

UN HOMME TRES RECHERCHE

Les USA soutiennent les services allemands menés par Seymour Hoffman…

De facture classique, le film présente une dramaturgie standard. Realisation et moments de suspense bien menés. Seul bémol, à se demander si un film qui se passe en Allemagne peut se faire sans cette lumière sombre et froide si cliché qui vous met le cafard d’emblée. Genre Derrick version luxe.

Que ceux qui s’inquiètent d’un éventuel ratage d’ adaptation se rassurent, John Le Carré fait partie des producteurs exécutifs du film. Habitué à être adapté sur grand écran comme ses compères Tom Clancy ou John Grisham, il a certainement dû valider pleinement cette adaptation de son livre.

Je note que le mystérieux inconnu est incarné par un acteur beau et mignon ( grand, yeux bleus, petite bouille attachante, genre mannequin russe) , à se demander ce qu’il en aurait été s’il avait été joué par un moche bien repoussant aux allures bien vicieuses …

UN HOMME TRES RECHERCHE

Duo sexy pour suspense redoublé

L’ensemble de la distribution est excellent. On note le charismatique Willem Dafoe dans le rôle d’un banquier allemand et  Robin Wright en brune américaine un peu trop cool et sympa pour être 100% honnête.

Evidemment, le pivot central du film reste Philip Seymour Hoffman. Impeccable dans ce rôle d’homme cassé, cheveux gras, gros et  alcoolo, désabusé, qui a tout sacrifié pour son boulot d’agent du renseignement. Il joue tous les visages que son job lui demande de jouer. Il manipule comme il respire, ou joue les diplomates mielleux, selon les besoins, les intérêts de son employeur.

Le film semble avoir été écrit pour lui.  On ne peut que trouver poignant le montage des dernières images. Métaphore sobre d’un adieu posthume qui fait honneur au talent immense d’un  acteur génial. Contrairement à The Master, qu on attendait comme le sacre supreme de Seymour Hoffman, qui y fut parfait de bout en bout, mais dont le massacre scénaristique total avait littéralement tout gâché.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s