L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

SORTIE- THEATRE – CINE- Splendour, la nuit sans fin de Natalie Wood

8 Commentaires

Je viens d’aller voir la pièce Splendour de Géraldine Maillet , une évocation des derniers instants de la star de légende Natalie Wood, assurément une des plus belles femmes de l’histoire du cinéma, mais hélas  un des destins les plus sombres et tragiques de Hollywood.

natalie-wood1

Que de plaies béantes derrière ce beau visage d’albâtre

Un vertigineux « seule en scène « d’Elsa Zylberstein au théâtre de Paris. La comédienne chevronnée incarne avec passion  les névroses d’une enfant star au destin infernal.

Nathalie Wood, née Natalia Nikolaevna Zakharenko, est née en 1938 à San Francisco de parents Russes réfugiés des guerres bolchéviques. Enfant star propulsée par une mère qui la traite comme l’ instrument de sa gloire personnelle, Natalie bosse comme une esclave dans les rouages des studios de Hollywood. Tout comme Barbra Streisand ou Michael Jackson, Natalie est le parfait singe savant corvéable à merci , un petit robot à disposition en 7/24. Dressée comme une mini miss, elle flashe ses plus beaux sourires  sur commande.

Sans pitié, sa mère décide que sa fille cadette  sera une star, notamment après avoir entendu la voyance d’une gitane qui prédit à la petite Natasha une « gloire mondiale » …mais aussi une « mort par  noyade ». S’ensuit une relation fusionnelle abusive où sa mère se prend presque pour sa fille, s’appropriant son âme.

natalie-wood-mother

Natalie et sa cruelle momager

Un jour que la petite Natalie se blesse au poignet en tournant une scène sur un pont branlant, sa mère la dissuade d’aller se faire soigner, surtout de ne rien dire au réalisateur,  pour ne pas compromettre ses chances de terminer le film. Natalie en gardera une difformité au poignet qu’elle dissimulera par des bracelets.

Outre une relation abusive avec une mère tyrannique, Natalie subit l’alcoolisme de son père qui l’a contraint à  abandonner son travail de décorateur menuisier de cinéma. Natalie devient le bon petit soldat, promu soutien financier  de la famille dès l’adolescence.

natalie-wood-enfant

A 16 ans, comme si le fardeau n’était pas encore assez lourd , Nathalie amorce une transition difficile vers une carrière adulte. Abandonnée des studios, elle doit toquer à toutes les portes pour  » séduire » quelque décisionnaire de cinéma.  C’est alors qu‘elle est violée  par un acteur « bien installé  » à Hollywood, et se retrouve à l’hôpital. Elle serait allée le voir dans sa caravane , et il lui aurait sauté dessus quand elle refusa ses avances (  Tristane Banon a eu plus de chance …). Une fois de plus, la mère de Natalie la dissuade de porter plainte,  afin de préserver sa carrière…enfin « leur » carrière. Natalie obtempère une fois de plus.

Des rumeurs persistantes affirment que l’auteur du crime  serait Kirk Douglas, aussi sex addict que son fils Michael. La soeur de Natalie Wood, Lana ( actrice également) affirme qu’elle révélera l’identité du « salaud » par lettre posthume, quand  » tout  le monde sera décédé »…suspense. Il serait possible que ce soit Douglas, car il avait une réputation sulfureuse et Natalie Wood l’évitait comme la peste.

dean-wood

Sal Mineo, James Dean, Natalie Wood dans la Fureur de Vivre. Dean mourra d’un accident de voiture, Wood par « noyade », et Mineo sera assassiné en 1976.

Tombée  folle amoureuse du réalisateur Nicholas Ray, Natalie décroche le 1er rôle de La Fureur de Vivre avec un  certain acteur post-ado rebelle du nom de James Dean. Son destin de star adulte commence enfin, et se renforce  avec un Oscar pour « Splendour in the grass » ( Pieds nus dans le parc).

Natalie enchaîne les liaisons hollywoodiennes et séduit tout ce qui bouge. Comme un besoin maladif de trouver un peu d’amour et de désir dans les yeux d’autrui. Ceci est hélas courant chez les victimes de viol , qui développent des syndromes de dévalorisation extrême et des comportements compulsifs dits paradoxaux. Puisque mon corps ne vaut rien, je me prostitue ou je me donne au tout venant. A l’époque,  le stress post traumatique n’était pas aussi connu que de nos jours.

natalie-wood2

Natalie Wood, au sommet de la gloire et de sa beauté

Elle finit par concrétiser son amour secret pour Robert Wagner, acteur secondaire ( dont le succès majeur sera la série TV  » Pour l’amour du risque » )  , qu’elle trouve trop mignon. Ils  divorcent rapidement, trop immatures; elle avait 18 ans et lui 26 quand il se sont mariés.

Natalie continue de tourner des films cultes, tels que l’immense  West Side Story. Hélas l’Oscar lui échappe, elle est la seule de l’équipe du film à rentrer bredouille. Chakiris et Moreno obtiennent les Oscars des Meilleurs seconds rôles. Sophie Loren est couronnée Meilleure Actrice de l’Année. C’est un camouflet cuisant pour Natalie. Etait-ce parce qu’elle avait été doublée pour les chansons de Maria ?

C’est une des plus belles femmes du monde,  Grace Kelly brune,  aux yeux de braise. Les deux femmes partagent des tourments qui les conduisent à l’alcool. Mais Natalie ira plus loin dans les addictions, elle n’a jamais cicatrisé de sa jeunesse traumatique, alors que Grace Kelly n’a pas souffert de telles atteintes à son intégrité psychique et sexuelle.

natalie-wood-beatty

Natalie Wood achève de carboniser son coeur de braise, avec le sexy Warren Beatty, l’acteur play boy nr1.

Passionnée, sexy,  la beauté sensuelle de Natalie attire les hommes comme un aimant. Le serial étalon Warren Beatty , surnommé l’homme aux 1000 conquêtes, frère de Shirley Mc Laine, sera sa grande histoire d’amour . Wagner, dépité, claque la porte sur cette énième tocade. Plus tard, c’est Natalie qui morfle, quand le jeune  Beatty se lasse et passe à une autre ( Joan Collins ou autre, au choix, dîtes n’importe quel nom d’actrice ). Beatty ne s’assagira qu’à la cinquantaine en tombant raide dingue d’Annette Benning.

Par la suite, Wood épouse un scénariste et donne naissance à une fille. Mais elle divorce de nouveau . A 34 ans, elle se remarie avec Wagner . Une seconde fille nait.

natalie-wood-robert-wagner

Wagner et Wood se remarient alors qu’elle a 34 ans

Hélas, les drogues, pilules, alcools, et névroses variées l’empêchent de revenir au cinéma.  Trop de dégâts. Trop de traumatismes. Les grands rôles des  années 70 lui échappent au profit de nouvelles stars comme  Faye Dunaway ( Bonnie and Clyde, l’Affaire Thomas Crown).

La chute se poursuit jusqu’à cette terrible nuit de 1981 où Wood disparait dans un canot du yacht Splendour, saoule, après avoir couché avec Christopher Walken , et  deux heures d’hystérie contre son mari, furieux de son adultère.

L’enquête sur la mort de Wood est relancée en 2011 , du fait des  révélations du capitaine du bateau ( ex amant de Wood également). Il affirme que Wagner lui a interdit de chercher Wood pendant 1h30, durée fatale, d’autant qu’elle est phobique de l’eau depuis toujours et ne sait pas nager. Bref, il estime que Wagner est responsable de sa mort.

Wagner , veuf éploré, parle d’accident, tout comme les filles de Wood qui le défendent. La mort de Wood reste tabou.

Et si , Natalie Wood, sorte d’épave hystérique,  était morte  bien avant cette fatale nuit de disputes et d’alcool+ sexe+ drogues au large de l’Ile de Santa Catalina ?

Epilogue-

Robert Wagner se remaria quelques années après avec l’actrice Jill Saint John ( vue dans Les diamants sont éternels  avec Sean Connery), avec qui il coule toujours des jours heureux. Réglo, il n’est pas allé chercher une nymphette mais une femme de son âge, une amie de longue date.

Le yacht Splendour fut remis en vente par son nouveau propriétaire, car il affirmait que le yacht était hanté par le fantôme de Wood. Il déclara avoir été frappé à deux reprises de façon inexpliquée…

Courtney Wagner ( pas Love) )  fille cadette de Wood , fut arrêtée en 2013 pour détention de cocaïne et d’héroïne. Triste atavisme familial …

***

natalie-wood-splendour

Natalie Wood, ici sur le Splendour, était aquaphobe et ne savait pas nager

C’est cette histoire chaotique que Maillet essaie d’évoquer en faisant jouer à l’excellente Elsa Zylberstein tous les stades de l’angoisse , de la tristesse et du désespoir. L’actrice est éblouissante sur scène, en transe totale , se donnant sans retenue, mais avec la maîtrise d’une actrice mature et experte.  Elle joue non seulement Wood, mais aussi sa mère, Wagner, le capitaine Darren et Walken. Au Ciel, Natalie Wood doit etre très émue de ce vibrant hommage.

J’aurais préféré des flashbacks plus appuyés sur les événements traumatiques de la vie de Wood, notamment sa mère abusive et le viol qu’elle a subi si jeune. On aurait apprécié plus d’élements biographiques détaillés. En revanche, le présent est bien évoqué, sa folie, son côté insupportable  envers son mari, véritable punching-ball de ses insécurités pathologiques et de sa nymphomanie. Plus d’images vidéos sur l’écran géant en trois volets auraient été bienvenues.

Zylberstein sait très bien incarner le puits sans fond que sont ces personnes détruites par la vie, carencées en amour , traitées comme des objets qu’on prostitue socialement dès tout petits. Natalie Wood rappelle ( toutes proportions gardées)  Lindsay Lohan et  Britney. Malheureusement, de nos jours, les medias vont si vite que les starlettes crashent avant même de devenir des stars.

A voir au théâtre de Paris jusque début janvier.

http://www.lepoint.fr/culture/coups-de-coeur/le-dernier-plongeon-de-natalie-wood-08-11-2014-1879740_792.php

http://fr.wikipedia.org/wiki/Natalie_Wood

Publicités

8 réflexions sur “SORTIE- THEATRE – CINE- Splendour, la nuit sans fin de Natalie Wood

  1. Pingback: PEOPLE – Bobbi Kristina, Whitney Houston, fatales destinées | Bienvenue, Welcome to my Blog

  2. Pingback: PEOPLE – Audrey Hepburn et William Holden , une passion hollywoodienne | Bienvenue, Welcome to my Blog

  3. Pingback: PEOPLE – Amal, Letizia, Taylor, les super brindilles | Bienvenue, Welcome to my Blog

  4. Pingback: PEOPLE – Couples in Hollywood | Bienvenue, Welcome to my Blog

  5. Pingback: PEOPLE – Lindsay Lohan, une ex-star en vacances | Bienvenue, Welcome to my Blog

  6. Pingback: HUMEUR- PEOPLE- Affaire Morandini, castings scabreux et alerte aux pervers | Bienvenue, Welcome to my Blog

  7. Pingback: PEOPLE- Flavie Flament, la consolation | Bienvenue, Welcome to my Blog

  8. Pingback: « Petites , elles ont tout des grandes | «L'effet colibri, the hummingbird effect

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s