L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

PEOPLE – En live, Kristen Stewart à Paris

Poster un commentaire

Moi qui parle si souvent de people dans ce blogue, voilà que j’ai  réellement observé  une vedette ce matin. J’avais rendez vous vendredi 10/10 à 11h pour une réunion de travail. Mon interlocuteur, un entrepreneur quelque peu dans l’esbrouffe,  m’avait donné rendez-vous  au bar d’un palace parisien renommé , non loin de l’Elysée. Vu le prix des consommations, 25 euros le cocktail et 13 euros le thé ou café, nul doute qu’il allait déduire la note de son compte d’exploitation. Arrivés en retard chacun, nous finîmes par nous attabler dans un coin  en retrait du café  à 11h20. La clientèle  de gens BCBG en tailleur et costume cravate n’est pas encore arrivée.

kristen-stewart

Kristen Stewart quasiment comme je l’ai vue ce matin là

11h30+, déboule une jeune femme post-ado  en blouson noir chic mais fatigué ( probablement Chanel),  RayBan noires géantes, jeans gris et baskets quelconques bleu gris. Elle s’affale sur la banquette de la table voisine de la mienne. Mon interlocuteur la zyeute 0.5 secondes ,  je détourne alors mon regard pour réaliser que cette jeune femme bizarre qui semble arriver de boîte de nuit n’est autre que Kristen Stewart, l’idole de Twilight, l’ex de Pattinson et muse Chanel.

Evidemment , moi et mon interlocuteur prirent précaution de ne pas lorgner dans la direction de Miss Stewart par politesse, mais ce n’est pas très facile quand elle est dans votre axe , à moins de 2 mètres. La jeune femme a du chien, et de l’énergie. Elle nous toise un instant derrière ses Ray bans, histoire de voir si on va lui pourrir la vie, puis se laisse choir sur la banquette, seule, fatiguée.  La star se commande un cappuccino viennois glacé  et toutes sortes de jus  ( pas vraiment vu de nourriture) et attend  seule sur sa grande banquette . A vrai dire, je crois que c’est le personal assistant qui parle au serveur devant elle…Il ne s’attarde auprès d’elle, tel un toutou, il va se mettre debout dans le lobby.

kristen-stewart-incognita

Kristen Stewart arrive à l’aéroport de Los Angeles le lendemain, brushing  un peu moins frais  mais même tenue

Mon interlocuteur et moi n’en parlons pas,  mais il est clair que nous avons identifié la créature aux Raybans , qui pianote à tout va sur son smartphone. Le personal assistant, homme de 35 ans  quelconque,  grisonnant  en tee shirt-jeans  noir fait des allers retours,  empressé. Il  lui apporte son sac à dos , un sac noir en nylon, pas un truc LV.

La vedette fait aussi des allers retours, s impatiente,  revient, s’affale, somnole. Finalement un autre people débarque, un homme grisonnant de 50 ans, maigre, à lunettes, chapeau sur la tête, lunettes, habillé comme un sac bobo vert jaune ( genre 3 tailles au dessus).  Son visage me dit quelque chose mais je ne trouve pas de nom. Je viens de réaliser 10 heures a posteriori que c’est probablement son réalisateur de Sils Maria, Olivier Assayas. Soudain, la vedette naguère lasse et nerveuse, tombe ses lunettes de soleil et flashe son minois de star Chanel. De bonne humeur, elle papote gaiement avec le pseudo Assayas. On dirait qu’elle aussi a un business meeting, comme si elle auditionnait pour un rôle.

Je n’ai jamais vu Twilight, je déteste les histoires de vampires, je pense que la réalité dépasse largement la fiction. Mais je ne vais pas faire un traité sur les mauvais esprits et les âmes perdues  ici. Deux camarades de formation m’avaient mise en garde sur le non-jeu de la Miss Stewart , qui pour eux , n’a que 2 expressions faciales au répertoire. Je dois dire que dans Sils Maria, Kristen jouait une personal assistant américaine un peu trop ado palotte, anônnant et mangeant ses mots, face à une Juliette Binoche étincelante . Bref, je ne connais de Miss Stewart que le scandale Blanche Neige ( elle trompa son Pattinson avec le réalisateur marié qui vient de divorcer avec pertes et fracas). Je la trouve néanmoins très photogénique sur red carpet. Elle a le regard fier et une assurance certaine.

kristen-stewart

Kristen et son fidèle assistant sortant de  l’aéroport de Los Angeles

Il n’empêche que maintenant que j’ai la vedette  in vivo en ligne de mire, je l’entends converser avec le pseudo Assayas, je suis presque étonnée par son accent élégant, son ton grâcieux, qui n’a rien de l’ado bourrue  voire gutturale de Sils Maria. Même son seul éclat de rire est élégant.  Je zyeute à la dérobée derrière l’épaule gauche du pseudo Assayas. Oui, c’est bien elle, oui Kristen Stewart est étonnamment maquillée et fraîche même si son visage trahit quelques enflements de fatigue au niveau des cernes. La lumière du café ne pardonne rien. Mascara, touche de bleu, teint au Blanc de Chanel, Kristen accroche bien la lumière. Je me dis qu’elle a le plus  de photogénie qu’on attend d’une actrice.  Cristina Cordula serait ravie de constater qu’elle  » a fait son teint » et que la mise en beauté est nickel . Ceci va de pair avec la coiffure impeccablement gominée et arrangée, couleur bordeaux nickel. Naturel savamment travaillé. Mais je pense que le port de tête et le regard assuré sont les points forts de l’allure de star de Miss Stewart.  Elle n’est pas grande, n’est pas plus mince que cela. Ce n’est pas une brindille comme Jenifer.

Quand je vais aux toilettes, je croise le personal assistant , seul, debout devant le café de l’hotel, pianotant comme un fou sur son mobile. On se croirait dans Sils Maria finalement.  Quand je reviens, Kristen est toujours là. Finalement, elle met les voiles avec son pote car cela devient bruyant, toutes les tables sont pleines et les gens déjeunent.

kristen-assayas

Avec Olivier Assayas à Cannes

J’ai déjà vu des célébrités voire un Président de la République ( portugaise à Madère) , mais c’était en coup de vent ou en représentation. D’ailleurs j’ai une copine qui m’avisait ce soir avoir vu Arnold Scwarnezegger en visite au Salon de l’Auto dans la journée.

C’est la 1ere fois que j’en observe un plus de 30 secondes  dans sa vie quotidienne, incognito. J’ai observé qu’il est difficile au cerveau de ne pas se couper en deux, une moitié continue à faire comme si de rien n etait , l’autre se dit  » faut pas regarder/ traiter  la vedette de façon différente d’un anonyme », au final on se sent dans un contrôle artificiel assez bizarre.
Je n’ai pas pu prendre de photos, cela aurait été d’une rare vulgarité. Pour être honnete, quand j’ai sorti mon mobile pour faire un sms aux amis, je me sentais  légèrement  surveillée… , mais je viens de récupérer des photos dans Daily Mail .

Anecdote, lors de mon entretien précédent avec ce même interlocuteur, à cette  même table, trois hommes avaient occupé  la table de  Miss Stewart. Ce n’était pas Brad Pitt loin de là , mais il y avait un ponte renommé de la cybersécurité, à en croire mon interlocuteur.  Il semble que ce soit une table prisée des VIP, car discrète au fond d’une alcôve de 5 tables. Le people se sent caché et peut surveiller tout ce qui se passe.

Vu le prix des boissons ( je ne vous dis pas le « chocolat gourmand »  à 55 euros) , je n’irais pas même s’il y a du people watch potentiel…

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s