L'effet colibri, the hummingbird effect

Evadons-nous d'un battement d'ailes vers un jardin de scoops, de rêve et d'élégance, and more

TV – Unforgettable, un hymne au girl power

1 commentaire

Unforgettable

Poppy Montgomery et Dylan Walsh, un duo de stars dans Unforgettable

TF1 diffuse ces derniers temps la 2e saison d’Unforgettable, l’histoire d »une policière hypermnésique ( = qui se souvient de tout et n’oublie jamais rien) qui revient à la police et bosse avec son ex dans une brigade de la Criminelle de NYPD.

Unforgettable repose sur un casting principal charismatique, deux vétérans : Poppy Montgomery de « FBI Portés Disparus »et Dylan Walsh de « Nip Tuck ».

Pour Poppy Montgomery, actrice australienne remarquée pour son élégance naturelle dans FBI Portés Disparus, le personnage de Carrie Wells, l’hypermnésique, est du pain bénit. Devenue rousse pour ce personnage, elle quitte l’agent blond ultra classe de FBI Portés Disparus pour incarner une femme truculente et audacieuse, qui en a bavé ( mort de sa soeur) mais en est revenue.

L’hypermnésie ( en fait , un trouble pathologique) cause souvent des perturbations psychologiques car il n’est pas drôle de se souvenir de tout tout le temps, y compris de ses malheurs. Carrie Wells a alors tendance à jouer les casse-cou intrépides, histoire de soulager son cerveau en effervescence permanente.

unforgettable-episode-2-saison-2-braquage-incognito

Belle, intrépide, Carrie Wells, policière hypermnésique est un  fleuron du girl power

Au moins, le procédé d’enquête de Carrie Wells est plus limpide que pour le Mentaliste  ou la Médium Allison DuBois.

Vue sous un angle plus léger que la réalité clinique, l’hypermnésie est prétexte à toutes sortes de gags au fil des épisodes.  Carrie Wells peut jouer les pense bête pour son food truck favori, n’a besoin ni de  GPS ni de carnet de notes.

Paradoxe, la mère de Carrie Wells est sénile et vit en maison de retraite, persuadée que Carrie sort toujours avec son ex ( Dylan Walsh).

La série qui a failli disparaitre au bout de la saison 1 a finalement vu une saison 2 reboostée ( relocalisation à Manhattan et nouveau casting) reconfirmée pour une saison 3. Les intrigues ne sont pas aussi imaginatives et tordues que Castle ( autre duo new yorkais charismatique)  , mais Unforgettable propose des épisodes divertissants , habités par un duo de pros  réellement en osmose.

Dans Castle, l’animosité entre Nathan Fillion et Stana Katic est particulièrement devenue évidente. J’ai arrêté de regarder après que les 2 personnages ont enfin conclu, car  Fillion n’arrive plus à faire illusion. Son regard froid et vide quand il regarde sa partenaire ( qui parvient encore à simuler)  s’ avère affligeant  pour un acteur de ce niveau.

Pour en savoir plus sur la vraie hypermnésie, un syndrome plutôt  pathologique qui peut être déclenché par un choc émotionnel et occasionner des troubles du comportement (angoisse, agressivité, paranoia).

Anecdote- vu dans un épisode de la saison 2 , Poppy Montgomery arrive en talons hauts chez un concessionnaire auto, puis course un suspect dans cette concession en bottines plates. Une actrice humaine, au moins.

 

Publicités

Une réflexion sur “TV – Unforgettable, un hymne au girl power

  1. Pingback: TV – Elementary de retour ce soir | Bienvenue, Welcome to my Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s